Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bloc Party
Salle des fêtes de Ramonville  (Ramonville)  12 mai 2005

Catégorie musique.

Je prends la main.

TOP !

Formé en 2002 à Londres, mon premier nom était Angel Range. Je suis un groupe anglais qui rafle tout sur son passage. Tous nos concerts affichent complet un mois à l'avance et réussir à trouver une place relève presque de l'exploit. La sortie de notre premier single Banquet a marqué notre envolée vers la gloire en 2005. Nous venons de sortir notre premier album sous le label Wichita que nous avons choisi pour sa convivialité et son indépendance. Je suis, je suis …

C'était quand même facile : j'ai nommé Bloc Party.

L'année 2004 nous a permis de découvrir Franz Ferdinand . Et bien l'année 2005, et je pense que peu de monde me contredira, sera sans doute celle de cette jeune et atypique formation londonienne. Pourquoi atypique ? Connaissez-vous beaucoup de jeunes groupes qui refusent de signer sur les plus grosses majors et font ainsi une croix sur la puissance marketing de ces monstres, qui font hélas souvent la pluie et le beau temps sur nos ondes.

Loin des strass et des studios britanniques, Bloc Party est allé enregistrer son album au Danemark, car c'est un pays qui nous ressemble, "calme, civilisé et poli".

Face à cet effet de foen, j'étais curieux de voir ce que pouvait donner leur concert. Par chance, merci V2 et Bleu Citron, Froggy's Delight a pu faire parti du public.

En première partie, The Rakes, groupe de punk rock qui commence aussi à faire des émules.

J'aurais un petit coup de gueule à passer quant à leur concert. Je ne pourrai pas vous dire si celui-ci était bon ou pas : en effet, prévu à partir de 21h et annoncé comme tel sur tous les supports médiatiques, le groupe a cependant commencé à 20h45 et fini à 21h15. Je n'ai pas de carton jaune dans la poche mais le cœur y est.

Il ne me restait plus qu'à attendre Bloc Party qui avait déjà conquis le public avant même d'avoir envoyé le plus petit accord. Et bien pour tout vous avouer, je n'ai pas été déçu le moins du monde. Bien au contraire, j'ai pris une grosse claque !

Le concert a duré une heure et quart (rappel compris) et tous les morceaux de la première partie de leur concert sonnaient véritablement comme sur l'album.

Point trop de folie ou de liberté dans l'interprétation des morceaux qui s'enchaînent dans une excellente ambiance.

Le public danse et chante. La salle comble exulte sur les premiers accords du titre "Banquet". L'énergie du chanteur Kele Okereke, son sourire et son plaisir de jouer sont communicatifs. Le batteur Matt Tong joue efficace, avec énergie et justesse.

Après un peu moins d'une heure concert, le groupe s'éclipse prendre une pause bien méritée.

Le bassiste sous une grosse montée d'adrénaline (ou de colère, ce qui me semble plus vraisemblable vu que le son de la basse était coupé), a essayé de casser sa belle Fender, un peu à la Kurt Cobain mais avec moins de rage et de conviction (ou peut-être tout simplement à cause d'un gros manque de puissance. Je charrie bien sûr…).

Grand Prince, il donne le morceau de bois au public et retourne avec les autres dans l'arrière scène. Il passera d'ailleurs le reste du concert à pleurer (au sens figuré bien sûr) sa belle basse toute éraflée.

Ils reviennent finir leur concert avec quatre morceaux dont au moins un inédit.

Le tout sonnait beaucoup plus garage, plus roots. Le son, plus brut, contrastait vraiment avec la propreté du premier set.

Peut-être aussi pour montrer qu'ils savent jouer autre chose que l'album dans son intégralité et ainsi ravir les amateurs de sons old school, proches de leurs origines musicales.

Vous devinez sûrement ce que sera ma conclusion quant au concert des Bloc Party. N'attendez plus et courrez acheter les dernières places pour la tournée française ! Vous avez déjà perdu trop de temps !

Musicalement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bloc Party - Little Thoughts- Helicopter de Bloc Party
La chronique de l'album Silent alarm de Bloc Party
Bloc Party parmi une sélection de singles (janvier 2007)
La chronique de l'album A week end in the city de Bloc Party
La chronique de l'album Intimacy de Bloc Party
La chronique de l'album Four de Bloc Party
La chronique de l'album Hymns de Bloc Party
Bloc Party en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (samedi)
Bloc Party en concert au 106 (28 juin 2007)
Bloc Party en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Bloc Party en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Bloc Party en concert au Nouveau Casino (14 octobre 2008)
Bloc Party en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
Bloc Party en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - vendredi
Bloc Party en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du vendredi
Bloc Party en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Bloc Party en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :
Le site officiel de Bloc Party
Le Soundcloud de Bloc Party
Le Facebook de Bloc Party

Crédits photos : Manu D.

Plus de photos sur : Taste of Indie


ManuD         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire

Cette semaine on continue de passer en revue les sorties littéraires de la rentrée en attendant la fin des vacances alors que la rentrée théâtrale commence à pointer son nez. Bonne lecture.

Lecture avec :

"Baikonour" de Odile d'Oultremont
"Civilizations" de Laurent Binet
"Kintu" de Jennifer Nansubuga Makumbi
"L'été meurt jeune" de Mirko Sabatino
"Les liens" de Domenico Starnone
"Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois
et toujours :
"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

"Les Témoins" à la Manufacture des Abbesses
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Hervé" au Théâtre de la Reine Blanche
"Quand l'Amour des Notes..." au Théâtre Essaion
des reprises
"La Machine de Turing au Théâtre Michel
"Sherlock Holmes et le Mystère de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Michel For ever" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tchekhov en folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Bronx" à la Scène Libre
"Lisa et moi" au Théâtre Essaion
"Les Swinging Poules - Chansons sunchronisées" au Théâtre Essaion
"J'admire l'aisance avec laquelle tu prends des décisions catstrophiques" au Théâtre de la Reine Blanche
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

la dernière ligne droite "L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais

Cinéma avec :

"Une fille facile" de Rebecca Zlotowski
"L'Oeuf dure" de Rémi Lange


Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=