Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nuit d'ivresse
Théâtre Michel  (Paris)  mai 2016

Comédie de Josiane Balasko, mise en scène de Dominique Guillo, avec Elisabeth Buffet, Denis Maréchal et Didier Caron (ou Jean-Christophe Barc ou Jean-Louis Barcelona).

Comédie doublement culte, au regard de son registre, celle du café-théâtre de la grande époque et de l'humour farcesque de la troupe du Spendid, "Nuit d'ivresse", écrite à la mi-temps des années 1980 par Josiane Balasko, n'a pas pris une ride et, hors de toute nostalgie, son comique fonctionne toujours.

En effet, elle s'avère intemporelle car tant par la situation que par le genre, ressort de la comédie romantique avec des personnages antinomiques qui fait toujours recette.

Dans un miteux café de la gare où échouent les paumés de la nuit et de la vie, la rencontre entre Simone, détenue en permission à l'allure de cagole, et Jacques, bambochard aviné, en smoking, démarre sur les chapeaux de roue et des salves d'invectives.

Puis, sous le regard du garçon de salle, beauf audiardien, la midinette dessalée qui n'a pas inventé l'eau chaude, et le bellâtre animateur célèbre d'un jeu télévisé qui se prend pour le premier moutardier du pape, tous deux adeptes du lever de coude vont conjurer leur solitude par une carabinée célébration du divin Bacchus, Ensuite... plus si affinités ? Rien n'est jamais impossible.

Dans une mise en scène débridée de Dominique Guillo qui respecte le ton d'une partition qui ne fait pas dans la dentelle, Didier Caron, désopilant en loufiat spécialiste de l'incruste, arbitre les prestations magistrales de deux humoristes spécialistes du seul en scène qui trouvent, en l'espèce, des rôles sur mesure et à la mesure de leur humour officiant dans des registres différents, pince-sans-rire pour l'un, trash pour l'autre.

Joliment perruqué, Denis Maréchal est parfait dans le prétentieux imbu de sa petite personne mais coeur blessé qui part en vrille.

Remarquablement attifée, Elisabeth Buffet, mène la danse, dont la mythique parade de majorette, avec un abattage "hénaurme" et décomplexé qui dame le pion à l'auteure créatrice du rôle.

Tous deux passent brillamment le cap du solo et pourraient bien s'inscrire en prétendants au rang des couples du théâtre de boulevard.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=