Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nuit d'ivresse
Théâtre Michel  (Paris)  mai 2016

Comédie de Josiane Balasko, mise en scène de Dominique Guillo, avec Elisabeth Buffet, Denis Maréchal et Didier Caron (ou Jean-Christophe Barc ou Jean-Louis Barcelona).

Comédie doublement culte, au regard de son registre, celle du café-théâtre de la grande époque et de l'humour farcesque de la troupe du Spendid, "Nuit d'ivresse", écrite à la mi-temps des années 1980 par Josiane Balasko, n'a pas pris une ride et, hors de toute nostalgie, son comique fonctionne toujours.

En effet, elle s'avère intemporelle car tant par la situation que par le genre, ressort de la comédie romantique avec des personnages antinomiques qui fait toujours recette.

Dans un miteux café de la gare où échouent les paumés de la nuit et de la vie, la rencontre entre Simone, détenue en permission à l'allure de cagole, et Jacques, bambochard aviné, en smoking, démarre sur les chapeaux de roue et des salves d'invectives.

Puis, sous le regard du garçon de salle, beauf audiardien, la midinette dessalée qui n'a pas inventé l'eau chaude, et le bellâtre animateur célèbre d'un jeu télévisé qui se prend pour le premier moutardier du pape, tous deux adeptes du lever de coude vont conjurer leur solitude par une carabinée célébration du divin Bacchus, Ensuite... plus si affinités ? Rien n'est jamais impossible.

Dans une mise en scène débridée de Dominique Guillo qui respecte le ton d'une partition qui ne fait pas dans la dentelle, Didier Caron, désopilant en loufiat spécialiste de l'incruste, arbitre les prestations magistrales de deux humoristes spécialistes du seul en scène qui trouvent, en l'espèce, des rôles sur mesure et à la mesure de leur humour officiant dans des registres différents, pince-sans-rire pour l'un, trash pour l'autre.

Joliment perruqué, Denis Maréchal est parfait dans le prétentieux imbu de sa petite personne mais coeur blessé qui part en vrille.

Remarquablement attifée, Elisabeth Buffet, mène la danse, dont la mythique parade de majorette, avec un abattage "hénaurme" et décomplexé qui dame le pion à l'auteure créatrice du rôle.

Tous deux passent brillamment le cap du solo et pourraient bien s'inscrire en prétendants au rang des couples du théâtre de boulevard.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=