Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fraser Anderson
Under the cover of lightness  (Membran)  avril 2016

Une question se pose souvent lors des débats interminables d’amateurs de musique : "on reprend une pinte ?". Bon deux questions se posent souvent : "Est-ce qu’on en reprend une tournée ?" et "Est-ce qu’un chanteur doit faire toujours plus ou moins le même disque, ou au contraire changer de style et oser des expérimentations fussent-elles hasardeuses ?".

Il y a autant d’exemples que de contre-exemples, de l’album électronique de Neil Young, à l’album acoustique de Nirvana, j’en passe et des meilleurs et fatalement des pires. Fraser Anderson semble avoir trouver une bonne solution, une sorte de compromis, la même chose mais en pas pareil, avec des sons, des styles différents dans des ambiances similaires, ou l’inverse.

Si vous ne connaissez pas Fraser Anderson, c’est un écossais chanteur batteur (et même rappeur d’après sa bio officielle) qui, selon la légende, a vendu sa maison pour pouvoir enregistrer un disque, à la voix toute en douceur et retenue comparée parfois à Nick Drake, c’est dire.

Alors que son précèdent disque était dans une veine folk, pop et jazz, il reprend les choses là où il les avait laissées avec un suave "Simple Guidance" d’ouverture, le conseil simple qu’il nous donne est de se laisser aller et d’oublier, ainsi il se permettra de nous emmener loin de sa propre musique. Comme le montre le clip, un plan séquence où l’on suit Fraser déambulant dans la ville, et ses différentes ambiances, l’album va prendre les mêmes cheminements.

Dès le "Beautiful Eyes" que l’on croirait sortie d’un album d’Alpha, la voilà l’ouverture à d’autres horizons qui approchent, l’électronique et les sons synthétique se font discrets mais ils sont bien là, ils seront présents tout du long en touches impressionnistes, allant même jusqu’à oser une chanson toute électronique "Go On Wide (Part 1)" alors que la "Part 2" se fera elle tout en acoustique, comme les deux profils d’un même visage.

Tout comme "With You All" tout en beat et talk over surprendra, "Crying for my Heart" ou "Five Days", s’en prendra directement au cœur et aux émotions. C’est sans surprise que l’on découvre que l’album a été enregistré au studio Real World, il semble comme habité par cette ambiance de "World music" (argh ! Quelle vilaine expression !), c’est-à-dire d’ouverture sur le monde, sur d’autres sonorités. Pourtant subsiste toujours l’incroyable douceur de l’écriture de Fraser, soulignée ici par des chœurs, des cuivres, des cordes.

Voilà donc une réponse, oui on peut s’éloigner de son univers musical, créer quelques surprises sans pour pourtant perdre son style, son élégance. Je crois que c’est un art, de mémoire celui du song writering, et Fraser Anderson nous prouve qu’il le maîtrise parfaitement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Glass Box de Fraser Anderson
L'interview de Fraser Anderson (samedi 28 février 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Fraser Anderson
Le Bandcamp de Fraser Anderson
Le Soundcloud de Fraser Anderson
Le Facebook de Fraser Anderson


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Fraser Anderson (30 mars 2015)


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=