Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rise of the Northstar
Japan Expo  (Villepinte)  dimanche 10 juillet 2016

Le groupe Rise of the Northstar est l’un des rares groupes "made in France" faisant de la bonne grosse musique de bagarre de qualité et qui peut s’exporter sans honte (ce n’est pas les seuls, mais ils ne sont pas nombreux à sillonner autant le reste du monde tout en sortant des bons disques et des bons clips).

Je décris le son de ROTNS comme de la bonne grosse musique de bagarre car c’est ce que je ressens quand je les écoute en album ou que je les vois en live. Je ne peux pas retenir ma tête de bouger dans tous les sens, je saute partout, je scande les refrains et hurle les chœurs (ouais il y a des chœurs et ça défonce bien sa mère).

Le groupe me ramène directe quand j’avais 15 ans et que je me prenais pour Zack de la Rocha et que je hurlais "Killing in the name" sur ma brosse à cheveux dans ma chambre. La musique de la bagarre quoi ! C’est une musique violente et groovy joué par des mecs qui ont grandi en écoutant / regardant les mêmes choses que moi. Les membres du groupe ont absorbé depuis les années 90 tout un tas d’influences allant de Renaud (toujours debout…), en passant par Suicidal Tendencies, Metallica, Korn, Dragon Ball ou encore NTM… Il en ressort une fusion metal / manga / trash / hardcore plutôt jouissive. Ils se sont produit régulièrement en Asie et partout en Europe, mais ce dimanche c’était à Japan Expo, à Villepinte, qu’ils ont fait un (trop court) concert devant des fans hystériques.

Le concert a commencé avec une intro musicale qui a fait monter la pression avec juste la vision sur les instruments et la déco (des bidons tagués d’idéogrammes japonais et des étendards de Repression Records – le label monté par le groupe) et puis quand les musiciens sont arrivés sur scène avec leurs look bien étudié et ont pris possession des lieux, ça a explosé en un clin d’œil.

Dès la première note, le noyaux dur de la fosse s'est transformé en tempête humaine, pendant que le reste du public se livrait à du headbanging. Il n’y a pas eu de stage diving mais on a quand même eu de beaux circle pit et un wall of death (après c’était pas le HellFest non plus donc ça restait light, mais c’était plutôt cool quand on pense qu’on était à Japan Expo et que le groupe d’avant jouait une musique ultra zen…).

Le groupe est complètement à l'aise sur scène balançant gros mid-tempos pesants, crossover hardcore-thrash en sautant dans tous les sens. Vithia passe sans arrêt d’un flow hip-hop old-school à un chant hurlé. Les refrains fédérateurs sont repris en chœurs par le reste du groupe mais aussi par le public. Putain que ce concert était bon… Court, intense mais bon.

Une identité visuelle et musicale forte, une démarche de passionné. Ils viennent de nulle part et représentent tout le monde. C’est le groupe que je rêvais de voir quand j’étais ado. Quand je les vois, je suis ado.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tokyo Assault de Rise of the Northstar
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (juillet 2011)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (août 2012)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (mai 2014)
Rise of the Northstar en concert à Download Festival (dimanche 11 juin 2017)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Rise of the Northstar en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Rise of the Northstar
Le Bandcamp de Rise of the Northstar
Le Soundcloud de Rise of the Northstar
Le Facebook de Rise of the Northstar


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
- 19 juillet 2020 : Un air de vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=