Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock #26 (vendredi 12 août 2016)
Psychic Hills - Kevin Morby - Belle & Sebastian - Haelos - Minor Victories  (Fort de Saint-Père, Saint-Malo)  du 11 au 14 août 2015

Cette 26ème édition du mystique festival breton de rock indé aura démarré dans le doute concernant les chiffres de fréquentation, présentés dans un premier temps comme très bas. En effet, avec une programmation jugée pas très passionnante et un festival perçu comme vieillissant, les ventes de billets auront, dans un premier temps, été très décevantes.

Mais s'il y a un dieu des festivals, les organisateurs peuvent d’ores et déjà remercier le soleil qui a brillé sans relâche pendant trois jours, et qui a (probablement) motivé les retardataires à prendre leur billet à la dernière minute, sauvant sans doute le festival de la catastrophe financière annoncée.

Au-delà du débat sur les raisons de la désaffection du public et des nécessités de remise en question à différents niveaux, la Route du Rock reste un festival auquel on tient particulièrement, et pour lequel j’ai une réelle affection.

Récit très subjectif de trois jours de musique vécus sous le soleil.

Vendredi

Le petit monde indé a beaucoup débattu donc sur les diverses raisons de la baisse de fréquentation, et au premier jour du festival, il faut avouer que le site du fort de Saint-Père paraît étrangement vide tant le public est clairsemé.

A l’entrée, les mesures de sécurité ont été renforcées : fouilles et présences de militaires sur le site, blocs de bétons barrant les accès au site... choses indispensables aujourd’hui pour rassurer les foules. Passé les contrôles, on s'aperçoit d’emblée que le site a été sensiblement rétréci : la grande scène avancée de quelques mètres et les divers stands de boissons et de nourritures ont diminué de moitié en nombre, avec pour conséquence d'entraîner en ce premier jour des files d’attente assez impressionnantes au cashless. Rien de dramatique évidemment, cela fait partie du charme et des aléas du festival, mais il y  a plus agréable pour débuter ces trois jours.

Du coup, je n’ai pu assister au concert des Psychic Hills, les psychédéliques new-yorkais, que d’un peu loin et surtout d’une oreille distraite depuis la file d’attente du cashless. Un seul écran retransmet ce qui se déroule sur scène cette année. Cela paraît pas mal mais difficile de se faire un avis.

Ensuite, c’est au tour de l’excellent Kevin Morby de se produire. L’américain vient me sortir de ma torpeur et me rassure un peu quant à la qualité des concerts auxquels je vais assister durant cette édition. Le tout jeune chanteur fait mouche grâce à ses compositions aux accents dylanesques. Le charme opère d’autant plus qu’il se révèle très bon sur scène.

Pratiquement vingt ans me séparent du dernier concert auquel j’ai assisté des écossais et j’attendais ces retrouvailles avec impatience. Si Belle & Sebastian a livré une prestation honnête, elle n’en fut pas pour autant passionnante : la musique délicate du groupe n’étant pas taillée pour l’occasion. Et la faiblesse des morceaux du dernier album s’en sont encore plus fait ressentir. Les efforts de Stuart Murdoch pour se rapprocher en serrant des mains de spectateurs a eu quelque chose de touchant de par sa maladresse et sa visible réserve. Un joli moment festif néanmoins à la fin, Stuart Murdoch faisant monter sur scène des personnes du public et a permis de terminer le concert sur une note un peu plus joyeuse et légère.

Vint ensuite le tour de Haelos, de prendre possession de la scène des Rempart. Prestation à l’image de leur musique : impersonnelle, froide et ennuyeuse. Présentés comme le fer de lance du retour du trip-hop, il  n’y a pas grand chose à retenir du passage des londoniens ce soir là.

Deuxième gros groupe de la soirée, les très attendus Minor Victories. Le "super groupe" comme on aime aujourd’hui les qualifier est composé de Rachel Goswell de Slowdive, Stuart Brainwaithe de Mogwai, Justin Lockey d’Editors et James Lockey de Hand Held Cine Club.

Et si sur le papier, leur réunion a quelque chose d’excitant, la réalité est bien moins enthousiasmante. La seule touche lumineuse sera en cette soirée l’habit pailleté de Rachel Goswell, le reste ne relevant pas d’un intérêt délirant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Kevin Morby en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
La chronique de l'album Album Dear Catastrophe Waitress de Belle and Sebastian
La chronique de l'album The blues are still blue de Belle and Sebastian
Belle and Sebastian parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Girls in Peacetime Want to Dance de Belle And Sebastian
Belle and Sebastian en concert au Grand Rex (8 mars 2004)
Belle and Sebastian en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
La chronique de l'album eponyme de Minor Victories
L'interview de Minor Victories (mars 2016)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival La Route du Rock
Le Facebook du Festival La Route du Rock

Crédits photos : Jasmina Vulic (toutes les séries sur son Flickr)


Rita Zarai         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
- 19 juillet 2020 : Un air de vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=