Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Adieu à la scène
Théâtre Le Ranelagh  ( Paris)   septembre 2016

Fantaisie historique de Jacques Forgeas, mise en scène de Sophie Gubri, avec Baptiste Caillaud, Clovis Fouin, Katia Miran et Perrine Dauger.

En 1677, Racine a 38 ans. Après le succès chahuté de "Phèdre", l'auteur dramatique à la notoriété et à la situation établies décide de rompre avec sa vie "dissolue".

Il quitte sa maîtresse et inspiratrice, l'actrice la Champmeslé, qui deviendra une des premières sociétaires de la future Comédie française, renoue avec la discipline janséniste dont il fut l'élève privilégié à Port Royal, consent à un mariage de convention et accepte la charge d'historiographe du roi.

Donc il renonce au théâtre, événement qui sous-tend la partition de "L'Adieu à la scène" dans laquelle le romancier, scénariste et dialoguiste Jacques Forgeas reprend la thématique des relations entre l'art et le pouvoir abordée dans son réussi premier opus théâtral intitulé "Le corbeau et le pouvoir".

Il la décline sous forme d'un entretien intervenant entre Racine et La Fontaine, son cousin et ami, qui, usant d'un subterfuge, un mystérieux rendez-vous avec une belle inconnue dans une loge de l'Hôtel de Bourgogne, et d'accortes messagères, une comédienne en herbe et son amie, souhaite connaître la réelle motivation de cet inattendu et inexplicable revirement et, le cas échéant, tenter de l'en dissuader.

Dans une contextualisation par les costumes dans les années 1960 légère et sans incidence sur le fond, et une scénographie épurée de Camille Dugas centrée sur l'incontournable miroir de maquillage emblématique du lieu, Sophie Gubri dirige un quatuor dont la modernité du jeu et de la langue au regard de l'écriture à résonance classique de l'auteur, emporte l'adhésion.

Dans la spontanéité, Katia Miran et Perrine Dauger gèrent bien le "twist" inséré par ce dernier pour dynamiser un dialogue bilatéral. Campant respectivement un Racine sur la détermination duquel semble néanmoins peser une ombre et un La Fontaine frondeur, Baptiste Caillaud et Clovis Fouin portent efficacement un débat d'idées qui ressort moins à l'affrontement qu'à l'échange idéologique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=