Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cléa Vincent
Retiens Mon Désir  (Château Perdu Records / Midnight Special Records)  octobre 2016

La rentrée musicale à peine effectuée, une nouvelle classe pop française organise déjà son bal de promotion. Des jeunes gens (post)modernes franchissent le cap du premier album, autant que celui de la branchitude, en revisitant une variété chic et ingénue digne des époux Maritie et Gilbert Carpentier, pour le meilleur (Lafayette, Paradis) et pour le Pirouettes.

Face à l’affligeant succès de la pseudo-chanson réaliste du clodo Capéo et son accordéon, la légèreté de cette mini-vague néo-rétro proprette, c'est comme une gaieté, comme un sourire. Quelque chose dans la voix qui paraît nous dire "viens", qui nous fait sentir étrangement bien… Et Cléa, héritière de France Gall (des textes et un physique d’éternelle adolescente), elle l’a. Ce je n'sais quoi que d'autres n'ont pas, qui nous met dans un drôle d’état. Elle a cette drôle de joie, ce don du ciel qui la rend belle. Elle a ce tout petit supplément d’âme, cet indéfinissable charme, cette petite flamme.

Sacré bout de femme ! Après avoir été Happée Coulée par Polydor en 2013 (titre prémonitoire pour un projet qui a sombré), le Bébé Requin a su rejaillir. Depuis, elle donne tout pour la musique (le double EP Non Mais Oui en 2014), résiste (en montant la structure "Château Perdu Records" pour s’auto-produire) et jamais ne débranche lorsqu’elle joue du piano debout (près de 150 concerts en deux ans). Un rythme effréné soutenu par le batteur de Tahiti 80, Raphaël Léger, et l’infatigable touche-à-tout, Kim Giani, son mentor.

Fan de Kylie Minogue, Cléa Vincent peut bien chanter "I Should Be So Lucky". Elle livre aujourd’hui un album insouciant et direct, synthétique et discoïde, aux mélodies aguicheuses qui font monter le rose aux joues. Inutile de résister, le refrain de "J’m’y Attendais Pas", l’enlevé "Soulevant", la montée dans les tours de "Château Perdu" et le final rayonnant de "Clair-Obscur" vont faire craquer tous les petits cœurs. Alors, fût-il coupable, ne retiens pas ton plaisir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cléa Vincent en concert aux Trois Baudets (jeudi 14 janvier 2016)
Cléa Vincent en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
L'interview de Cléa Vincent (jeudi 2 février 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Cléa Vincent
Le Soundcloud de Cléa Vincent
Le Facebook de Cléa Vincent


Christophe Gatschiné         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=