Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carolina - Naissance d'une étoile
Théâtre Trévise  (Paris)  novembre 2016

Spectacle musical conçu et interprété par Carolina accompagnée par le musicien Manolo dans une mise en scène de Rémi Cotta.

Chevelure platine, frange rouge, immenses yeux bleus, stilettos vertigineux, robe à paillettes des seventies incertaines, éventail et pointe d'accent espagnol, Carolina n'est pas une inconnue mais la meneuse internationale de revues télévisuelles au léger accent ibérique qui, depuis 2010, reçoit le tout Paris culturel dans son "Carolina Show".

Avec "Naissance d'une étoile", elle investit seule la scène, simplement accompagnée du musicien Manolo, pour dispenser un spectacle musical autofictionnel qui raconte en chansons sa vie et ses amours de diva au tempérament de feu qui se brûle souvent les ailes mais qui, d'un bref revers d'éventail, twiste l'écueil du mélo.

A l'instar de son look, son répertoire s'avère singulier car placé sous le signe de l'éclectisme et navigant au gré des bouffées mnésiques qui l'assaillent et dont elle jugule le débordement par l'humour et l'autidérision.

Ainsi la play-list, qui constitue son "jukebox d’émotions", comporte essentiellement des standards revisités voire détournés, de Colette Renard, avec une version "Viva España" des "Nuits d'une demoiselle" au tube disco "You're the one that I want" décliné en bossa nova, en passant par le sobre "Téléphone-moi" de Nicole Croisille, le torride "Que je t'aime" de Johnny Hallyday ou l'hératique "Voyage" de Desireless qui, en l'occurrence, rime avec "Dégage".

Carolina est également muse puisqu'elle inspire auteurs et compositeurs qui l'habillent sur mesure. Christian Faviez signe les paroles de deux opus qui font le grand écart stylistique, le subtil "Silence" et une chanson d'anthologie "'Amor y Tortilla", dans lequel elle livre sa recette très personnelle et "muy caliente" de la tortilla, mis en musique respectivement par Roland Romanelli et François Zabelski qui signe également les arrangements des reprises.

Avec pour tout décor un pendrillon en forme de chale gitan et le bel habillage lumineux de Thierry Manciet, la mise en scène percutante de Rémi Cotta et hybridant one-woman-show et récital théâtralisé, le spectacle est mené de main de maître(sse) par Carolina.

Femme plus que femme parce que personnage et avatar, elle chante, avec une passion frondeuse et cette voix parfois rauque des chanteuses de cabaret interlope, l'amour dans tous ses états. Et le public ne s'y trompe pas.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=