Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carolina - Naissance d'une étoile
Théâtre Trévise  (Paris)  novembre 2016

Spectacle musical conçu et interprété par Carolina accompagnée par le musicien Manolo dans une mise en scène de Rémi Cotta.

Chevelure platine, frange rouge, immenses yeux bleus, stilettos vertigineux, robe à paillettes des seventies incertaines, éventail et pointe d'accent espagnol, Carolina n'est pas une inconnue mais la meneuse internationale de revues télévisuelles au léger accent ibérique qui, depuis 2010, reçoit le tout Paris culturel dans son "Carolina Show".

Avec "Naissance d'une étoile", elle investit seule la scène, simplement accompagnée du musicien Manolo, pour dispenser un spectacle musical autofictionnel qui raconte en chansons sa vie et ses amours de diva au tempérament de feu qui se brûle souvent les ailes mais qui, d'un bref revers d'éventail, twiste l'écueil du mélo.

A l'instar de son look, son répertoire s'avère singulier car placé sous le signe de l'éclectisme et navigant au gré des bouffées mnésiques qui l'assaillent et dont elle jugule le débordement par l'humour et l'autidérision.

Ainsi la play-list, qui constitue son "jukebox d’émotions", comporte essentiellement des standards revisités voire détournés, de Colette Renard, avec une version "Viva España" des "Nuits d'une demoiselle" au tube disco "You're the one that I want" décliné en bossa nova, en passant par le sobre "Téléphone-moi" de Nicole Croisille, le torride "Que je t'aime" de Johnny Hallyday ou l'hératique "Voyage" de Desireless qui, en l'occurrence, rime avec "Dégage".

Carolina est également muse puisqu'elle inspire auteurs et compositeurs qui l'habillent sur mesure. Christian Faviez signe les paroles de deux opus qui font le grand écart stylistique, le subtil "Silence" et une chanson d'anthologie "'Amor y Tortilla", dans lequel elle livre sa recette très personnelle et "muy caliente" de la tortilla, mis en musique respectivement par Roland Romanelli et François Zabelski qui signe également les arrangements des reprises.

Avec pour tout décor un pendrillon en forme de chale gitan et le bel habillage lumineux de Thierry Manciet, la mise en scène percutante de Rémi Cotta et hybridant one-woman-show et récital théâtralisé, le spectacle est mené de main de maître(sse) par Carolina.

Femme plus que femme parce que personnage et avatar, elle chante, avec une passion frondeuse et cette voix parfois rauque des chanteuses de cabaret interlope, l'amour dans tous ses états. Et le public ne s'y trompe pas.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-01-20 :
Dans la peau de Cyrano - Théâtre Le Lucernaire
Les Yeux d'Anna - Théâtre 13/Seine
Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner - MC93
Arctique - Ateliers Berthier
Le Presque rien et le Quelque chose - Lavoir Moderne Parisien
La Dama Boba - Théâtre 13/Jardin
Braise et Cendres - Théâtre Le Lucernaire
Le Faiseur de théâtre - Théâtre Dejazet
Prévert - Théâtre du Rond-Point
Insoutenables longues étreintes - Théâtre de la Colline
Convulsions - Théâtre Ouvert
Microfictions - Lavoir Moderne Parisien
The Scarlet Letter - Théâtre de la Colline
Proust en clair - Théâtre de la Huchette
Certaines n'avaient jamais vu la mer - Manufacture des Oeillets
Retour à Reims - Espace Cardin
Samo, a Tribute to Basquiat - Théâtre de la Tempête

• Edition du 2019-01-13 :
Les Soliloques du pauvre - Théâtre Les Déchargeurs
Comme disait mon père/Ma mère ne disait rien - Théâtre Les Déchargeurs
Ervart ou les derniers jours de Frédérci Nietzsche - Théâtre du Rond-Point
Pavillon noir - Centquatre
Naufragé(s) - Théâtre du Rond-Point
Un coeur sauvage - Théâtre Le Funambule-Montmartre
King Lear Remix - Théâtre de Belleville
Portrait de Ludmilla en Nina Simone - Espace Cardin
Roi et Reine - Théâtre de Belleville
Paulina - Manufacture des Abbesses
Le Journal d'un fou - Théâtre Les Déchargeurs
Ma Chanson de Roland - Théâtre Les Déchargeurs
 

• Archives :
Dieu, Darwin, Marcel et moi - Comédie Nation
Ex Utero - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Mille et une nuits ou l'homme qui aimait les coquelicots - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Philippe Fertray - Pas d'souci ? - Théâtre de la Contrescarpe
Max Bird - L'Encyclo-Spectacle - L'Européen
La Roulotte espagnole - Théâtre de Nesle
Les Spectacles - Janvier 2019
Le Choix de Gabrielle - Studio Hébertot
Hiroshima mon amour - Théâtre de l'Atelier
Scaramouche Jones - Théâtre de Nesle
Parce que le le veux bien - Manufacture des Abbesses
Si loin, si proche - Maison des Métallos
Azor - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Giselle - Grande Halle de La Villette
Ma cuisine - Théâtre de Sartrouville
Métropole - Théâtre de la Reine Blanche
Le Bal des Philosophes - Bal Blomet
Chambre noire - Carreau du Temple *
Que je t'aime ! - Théâtre Le Lucernaire
Mais n'te promène donc pas toute nue ! - Comédie de Picardie
Histoires naturelles - Le Centquatre
Saison 1 - Théâtre de la Bastille
Le Veau d'Or - La Folie Théâtre
Quoi de neuf Dolto ? - La Folie Théâtre
Allers-Retours - Lavoir Moderne Parisien
Europa (Esperanza) - Lavoir Moderne Parisien
Le Double - Théâtre 14
J'admire l'aisance avec laquelle tu prends des décisions catastrophiques - Studio Hébertot
L'Enfer conjugal - Théâtre de la Huchette
Un Picasso - Studio Hébertot
- les derniers (3)
- les derniers albums (3)
- les derniers articles (3)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6353)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=