Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sonic Youth
place Poulain Corbion  (Saint Brieuc)  3 juin 2005

Sonic Youth à Saint Brieuc… J'en connais un bon nombre, majoritairement des anciens potes de lycée perdus de vue, qui auraient tué père et mère pour voir ça il y a dix ans… Mais bon à l'époque, faute de pouvoir aller voir Thurston Moore et ses sbires en concert, on fantasmait sur la mythique vidéo 1991, The Year Punk Broke.

La jeunesse sonique débarque à 21 heures 50 précises sur la scène, après une intro noisy du meilleur effet… Le groupe démarre piano, avec des compositions issues de Murray Street et de Nurse, avec un "Pattern Recognition" de haute volée. Le public est aux anges, ça pogote sec aux premiers rangs mais on a vu d'autres…

Entre deux morceaux, Thurston Moore remarque une mandoline brandie par un fan ( ?????).

Il s'empare de l'instrument, le branche sur son ampli, s'agenouille devant Kim Gordon et fait sortir un accord sursaturé. Le public est conquis. Fini et pardonné les dérapages conceptuels de la veille…

La suite sera un enchaînement des "tubes" du groupe qui ressort l'inusable et efficace Skip Tracer circa Washing Machine, sans oublier deux compositions vénéneuses de Sister, dont ce tonitruant Schizophrenia" qui se terminera dans un maelström d'accords saturés.

On ne peut s'empêcher de se demander comment des gens qui ont quasiment l'âge de nos parents (enfin des miens, Kim Gordon a trois ans de moins que ma mère !!!!!) peuvent encore jouer aux ados attardés en triturant leurs guitares sans être ridicules…

Thurston Moore arpente toujours les échafaudages avec autant d'aplomb, comme il le faisait il y dix ans, Kim Gordon est toujours aussi sexy et son jeu de basse est toujours aussi félin et tendu.

Seuls les cheveux blancs de Lee Ranaldo nous rappellent que le temps a passé. Le rappel sera expédié avec fougue et violence. Le public braille avec Kim sur le refrain de Drunken Butterfly « I love you, I love you, what's your name » .

Puis suivra l'imparable Teenage Riot qui se terminera bien entendu dans un joyeux bordel sonique. Encore une fois les guitares en prennent pour leur grade, deviennent des instruments de percussion, des aspirateurs, des espaces de rangement pour tourne-vis ou autres baguettes de batterie.

Thurston Moore s'approche du public, offre sa guitare aux premiers rangs. Puis il se ravise, revient vers Ranaldo qui bricole ses pédales multi effets.

Ils se regardent et croisent le fer .Ils font les imbéciles, s'amusent et ça fait plaisir à voir. Bon on est pas dupe, ça fait partie du mythe, du folklore … Les rangs se dispersent.

Je pense à Thomas Boulard, le leader de Luke, et je me dis qu'en ce moment, je ne voudrais être à sa place pour rien au monde… Bonne chance, vieux…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Eternal de Sonic Youth
La chronique de l'album Simon Werner a disparu... : bande originale du film de Sonic Youth
Sonic Youth en concert au Festival Rock en Seine 2004
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Jeudi)
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Sonic Youth (4 juin 2005)
La conférence de presse de Sonic Youth (14 août 2005)

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=