Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rumeur et petits jours
Théâtre de la Bastille  (Paris)  novembre 2016

Spectacle du Raoul Collectif interprété par Romain David, Jérôme De Falloise, David Murgia, Benoît Piret et Jean-Baptiste Szézot.

Ça commence comme une émission de radio de service public des années 1970, juste avant les radios libres, à une époque où l'on pouvait fumer dans un studio.

Alignés derrière une table les uns à côté des autres, comme au Masque et la Plume, sans trop que l'on sache s'il y a un public ou pas, les cinq chroniqueurs attendent que le "rouge" leur indique le début de leur émission.

Emission fourre-tout, qui débutera par un "épigraphe" et qui sera vite perturbée par une triste nouvelle : son arrêt soudain et définitif. S'en suivent des discussions montrant des luttes intestines dans le groupe, avant d'en revenir au commentaire d'un "texte" d'une auditrice.

Les aficionados du Raoul Collectif rient déjà de bon cœur, pendant que les "néophytes" s'interrogent et se demandent s'ils ne sont pas devant une variante belge des "Deschiens". Mais, un à un, tour à tour, les spectateurs lâchent prise et sont contaminés par la folie douce communiquée par les cinq olibrius.

Surtout, ils découvrent un univers rigoureusement construit où aucun élément n'est posé par hasard. Tout ce qui est dit à un moment est recyclé à un autre, d'autant plus quand le cocon radiophonique se désintègre après qu'ait été contée l'histoire de la "Société du Mont-Pélerin", matrice de la mondialisation libérale.

Le chaos branquignolesque s'organise en ensablant le plateau. Cette transfiguration de la scène n'est alors qu'une espèce de riposte au désordre savamment ordonné qui assure le triomphe de la secte économique créée au Mont pèlerin par Hayek et quatre autres compères. Cinq donc... à l'image du club des cinq Raoul qu'on voit d'ailleurs interpréter sur "une diapo qui s'anime" les fondateurs du néo-libéralisme.

Ce collectif n'a ainsi pas pour simple ambition de faire rire : il souhaite aussi participer au débat-combat contre l'idéologie dominante. Ces pieds nickelés n'ont pour arme que leur puissance de subversion. Ambition dérisoire ou dérision ambitieuse ? Là est la question...

S'ils se moquent des tentatives récentes, de "Podemos" à "Occupy Wall Street", c'est avant tout parce qu'il y a en eux cette étincelle surréaliste qui caractérise bien de nombreux Belges, qui n'ignorent pas que la Belgique est le plat pays du surréalisme et du situationnisme...

Quand survient un homme-cheval, qui n'est pas sans rappeler celui du "Testament d'Orphée" de Jean Cocteau, la cause est entendue. Au rire, s'adjoint une autre arme, plus terrible encore : la poésie.

Occuper la scène théâtrale plutôt que Wall Street, contester par le rire, proposer par la poésie, c'est le programme du Raoul Collectif dans ce "Rumeur et petits jours" qui s'inscrit dans cet air du temps théâtral qui ausculte le politique et le social.

Comme récemment "Monkey Money" de Carole Thibaut ou "Amargi !" de Judith Bernard, le Raoul Collectif cherche une voie théâtrale de contestation qui ne se contente pas du constat et brandit à nouveau l'étendard d'une utopie collective la plus joyeuse possible.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=