Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Electrelane
Axes  (Too Pure / Beggars banquet)  mai 2005

Vous souvenez-vous de The power out, le précédent album de Electrelane ? Vous l'avez adoré ? Normal. Bon, et bien maintenant, si vous vous attendez à la v2… vous allez déchanter. Ou plutôt non, vous allez être surpris(e) !

Si vous vous souvenez bien de ce que vous avez lu sur Electrelane, à l'occasion de la sortie de The Power Out, aucun article ni crotique ne nous épargnaient les effluves d'amours saphiques et d'engagements féministes déterminés, voire militants à propos de Verity Susman (voix, piano), Emma Gaze (batterie), Mia Clarke (guitare – elle venait d'arriver dans le groupe). Certes l'album avait plu, mais l'emballage journalistique restait.

Axes donne un grand coup de pied dans cette fourmilière de tabloïd. Si on avait occulté qu'elles sont de vraies artistes, elles se chargent de nous le rappeler. Avec brio.

Avec leur nouvelle bassiste (Ros Murray), elles démarrent l'album sans complexes et "One, Two, Three, Lots" le premier morceau prévient : videz vite la petit case dans laquelle vous nous avez rangées ; nous, on a déménagé !

Les morceaux s'enchaînent comme les surprises. Si la voix de Verity n'est pas systématiquement au rendez-vous, le plaisir de jouer ensemble est absolument manifeste. Plaisir brut qui témoigne de la façon dont l'album a été enregistré : quasiment d'une traite, dans une ambiance de répétition, l'arrivée récente de Ros nécessitant que les groupe trouve ses marques. Et là, j'hésite : faut-il davantage saluer le talent du groupe ou celui du producteur, Steve Albini ? A ce niveau, il faut considérer Albini comme une membre à part entière du groupe.

Une fois passé ce côté un peu rugueux et parfois agaçant de la ligne mélodique qui évolue en bœuf pour s'arrêter aussitôt (le coté groupe en répétition), il faut absolument découvrir le très beau "Two for Joy", l'urgence de "If not now, then ?", la puissance que prend le clavier de Verity dans "8 steps" en se frottant au flamenco (oui madame), mais plutôt version Dresden Dolls. Si l'influence de Joy Division pré-existait dans le groupe, la basse de Ros enfonce le clou et "Atom's Bomb" ou "Those Pockets are people" sont de très beaux hommages au groupe du défunt Ian Curtis.

Enfin, que des surprises et des bonnes, avec ou sans voix, avec sax, clavier et… la liberté d'un groupe qui décidemment a une étonnante capacité à faire évoluer son univers musical.

 

On va peut-être attendre un peu pour Carthage.

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Power out de Electrelane
La chronique de l'album No shouts, No calls de Electrelane
Electrelane en concert au Festival Rock en Seine 2004
Electrelane en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Electrelane en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
Electrelane en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Electrelane en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Electrelane en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Electrelane en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
L'interview de Electrelane (10 mars 2004)


Delenda         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words

• Edition du 2020-05-17 :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6056)
- les derniers articles (150)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1093)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=