Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Scènes de violences conjugales
Théâtre de la Tempête  (Paris)  novembre 2016

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Gérard Watkins, avec Hayet Darwich, Julie Denisse, David Gouhier, Maxime Lévêque et le musicien Yuko Oshima.

Fallait-il se démarquer du titre du film-somme d'Ingmar Bergman en changeant "vie" par "violences" ou le travail conçu par Gérard Watkins aurait-il pu le reprendre tel quel, simplement affublé de l'année en cours ?

Car, qu'on le veuille ou non, associer "violence" et "conjugale" tient forcément du pléonasme. Aujourd'hui, à l'ère post-industrielle numérique, c'est le "vivre ensemble" qui crée inéluctablement de la tension, de la violence. Décrire des "Scènes de la vie conjugale 2016", on le redit, c'est la même chose que de s'intéresser à des "Scènes de violences conjugales".

Prenant deux couples "modernes", c'est-à-dire ne s'appairant pas de manière endogame, mais ayant laissé faire le hasard sociologique d'une rencontre fortuite et n'ayant pas vu qu'il n'y avait pas forcément là de quoi conclure à de claires affinités électives, Gérard Watkins aboutit à un résultat catastrophique pour ses personnages.

Catastrophique autant dans sa proposition, qui laisse à dire qu'un petit bourgeois photographe vaguement intellectuel n'a rien à faire avec une puéricultrice inculte et, pareillement, qu'un petit blanc perdu, sans formation et drogué, ne peut partager la vie d'une beurette sage faisant des études. Catastrophique dans ses résultats où l'incompréhension sociale aboutit à créer des mâles tapeurs et des femmes battues.

On aurait donc aimé qu'il y ait un troisième couple, plus cohérent socialement, et qui se déliterait lui aussi dans l'affrontement physique, pour ôter ce léger malaise que l'on ressent ici.

Car, on est face à deux cas identiques où c'est parce qu'on ne sait pas se parler que les coups pleuvent, laissant à penser de manière assez réactionnaire que si chacun était resté dans son monde, dans sa communauté, les choses se seraient mieux passées, ce qui est très loin d'être sûr.

Mais si "Scènes de violences conjugales" appelle des réserves sur le fond, c'est paradoxalement un spectacle d'une puissance sans égale sur la forme, car les quatre protagonistes mouillent leur maillot et y vont très fort dans l'expression de cette violence irrésistible que martèle la batterie de Yukio Oshima.

Les hurlements de Julie Dennisse sous les coups de David Gouhier résonnent longtemps dans les têtes, pendant que le saisissement muet d'Hayet Darwich, injuste victime de la rage insensée de Maxime Lévêque, glace le cœur.

Si l'on est moins convaincu par la dernière partie de la pièce, celle où les victimes et le bourreau survivant participent à une espèce de "psy show" chargé de les aider à se "reconstruire", on reste cependant sonné par ce déballage de la haine quotidienne que l'on a vécu pas à pas pendant plus d'une heure.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-09-20 :
Sabbat - Théâtre 13/Seine
Mademoiselle Else - Théâtre de Poche-Montparnasse
Surprise Parti - Théâtre de la Reine Blanche
Onéguine - Théâtre Gérard Philippe
Aux éclats... - Théâtre de la Bastille
KIlling Robots - Théâtre Paris-Villette

• Edition du 2020-09-13 :
Le Nez - Théâtre 13/Jardin
Bananas(and the kings) - Théâtre de la Reine Blanche
Un ennemi du peuple - Théâtre de Belleville
Un conte de Noël - Théâtre Gérard Philippe
 

• Archives :
Yourte - Théâtre 13/Seine
Désordres - La Manufacture des Abbesses
Le Grand Cahier - La Manufacture des Abbesses
Les Spectacles - Septembre 2020
35 ème édition du Festival Humour et Eau Salée - Du 1er au 7 août 2020
Une Reine en exil - Théâtre Le Verbe Fou
Requiem pour un louis d'or -  Théâtre Le verbe Fou
Ultra-Girl contre Schopenhauer - Théâtre 14
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre 14
Etienne A. - Théâtre 14
L’Ordre du jour - Théâtre 14
Littoral - Théâtre de la Colline
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6914)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=