Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lime - L'exagonard
Palais des Glaces  (Paris)  novembre 2016

One man show écrit et interprété par Jean-Hugues Lime

Voilà enfin un grand comique qui doit bien mesurer près de deux mètres, ce qui n'est pas forcément la taille rêvée pour faire du stand up dans des cafés-théâtres bas de plafond. Tout de noir vêtu, avec une fine cravate noire, il ressemble à un rockeur finois à l'image de ceux que l'on voit dans les films d'Aki Kaurismaki.

Pour couronner le personnage, il a un visage de bandes dessinées, mobile, marqué, aux contours qu'on imagine tracés à l'encre de Chine. Bref, Jean-Hugues Lime semble sorti d'une bédé (pour adultes) de Marcel Gotlib (grande période).

Dès qu'il esquisse une mimique des rires fusent. Il y a du clown et du mime en lui et il aurait bien tort de ne pas en profiter. Pourtant, cet ancien du Théâtre de Bouvard, contemporain des célèbres Inconnus et amie de Mimie Mathy, qu'il appelle affectueusement et pour des motifs inavouables par l'acronyme LSD, a depuis ces temps lointains montrer ses talents littéraires. On a pu ainsi lire de lui récemment "L'enfant en fuite", paru au Cherche-Midi, un très beau roman sur les bagnes d'enfant pendant l'Occupation.

Ce faux finlandais est donc un fin lettré et on s'en aperçoit très vite dans son spectacle où il enchaîne les mots d'auteurs qu'il emprunte à l'occasion aux plus grands (tels W.C. Fields).

Mais, il peut également se montrer d'une extrême mauvaise foi pour s'en prendre, par exemple, aux curés qu'il ne peut imaginer que pédophiles. Il n'hésite pas non plus à recourir à de significatifs accessoires, comme une magnifique perruque blonde, non pas hélas pour imiter Brice de Nice, mais pour passer ses nerfs et sa colère sur une femme politique qui en a subi de plus injustes.

Il y a ainsi du Don Quichotte chez ce sang chaud, possédé de temps à autre par une espèce de mélancolie. Car le fil de son spectacle est l'histoire - tiens, tiens ! - d'un comédien qui revient de loin, et qui fait son grand retour sur scène sans qu'on sache très bien s'il ne s'agit pas plutôt de ses débuts.

Champion des losers qui finissent toujours par réussir leur échec, il a la maladresse heureuse. Rien n'est réglé au millimètres près chez ce grand non-professionnel à l'américaine. Et, quand il s'aventure à chanter, on est touché par ce faux chansonnier zombie en orbite qui ne maîtrise pas si mal que ça la scène et son sujet buissonnier.

Enchaînant les sketches et les textes, il emporte sans problème la conviction et les rires qu'il suscite ont le mérite d'être libres et jamais forcés. Chez lui, pas d'effets au quart de tour et toutes les dix secondes. On rit quand on en a envie , toujours en empathie et, au bout du compte, les rires ne s'épuisent pas dans ce spectacle qui n'a que quelques boulons à serrer pour être sur les rails du succès.

On le souhaite à Jean-Hugues Lime qui a bien fait de se faire violence pour re-monter sur scène.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=