Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lemon Twigs
Do Hollywood  (4AD / Beggars)  octobre 2016

Aïe et re aïe. Voilà un disque qui pose problème. Vous voyez le cas de conscience avec à une oreille un petit diable et à l’autre un petit ange. Nous sommes en plein dedans. Valse hésitation, tiraillement. Parce que d’un côté ce disque s’il est souvent jubilatoire, il est également dans le fond assez horripilant.

Si l’on écoute le petit ange, où tout est beau et amour, nous pourrons dire que cela fait longtemps que nous n’avions pas entendu un disque de pop aussi réjouissant, un délice. Repéré par Jonathan Rado de Foxygen, qui s’est également occupé de la production ce qui s’entend immédiatement si l’on connaît le groupe avec cette folie et ses arrangements alambiqués, les frères Michael et Brian d’Addario, même pas quarante ans à eux deux, s’abreuvent largement à la source des sixties...

Il faut dire qu’ils ont été à bonne école. Enfin plus ou moins. Leur père Ronnie d’Addario, le digger exultera, a sorti quelques disques, notamment avec Tommy Makem, dans une tonalité très très sixties (axe Beatles, McCartney, Kinks, Beach Boys). Les chiens ne faisant pas des chats, les fils poursuivent la même veine avec les mêmes influences et les mêmes obsessions. Qu’ils se rassurent, ils ne sont pas les seuls, loin de là, ils sont légion… Et ces obsessions sont facilement identifiables : des gammes chromatiques à la Elton John, du doo-wop, des accords rappelant Supertramp, des harmonies à la CSN&Y, du lyrisme et des ralentendos que n’aurait pas renié Queen, des mélodies dignes des Kinks ou d’Harry Nilsson, une vision psychédélique à la Beatles, un peu de musique progressive à la Pink Floyd une utilisation du studio à la MGMT (ah mince, eux non….). Plus référencés tu meurs.

Et qu’on l’accepte ou non, cela ressemble parfois à un catalogue des passages obligés. On devinerait presque les enchaînements harmoniques, ça c’est facile, les riffs rythmiques et les mélodies avant que tout cela ne soit joué. Pourtant, cela fonctionne particulièrement bien ! Parce que c’est très, très bien écrit. Parce qu’il y a parfois une certaine audace dans les enchaînements d’accords et dans les mélodies ("These Words", "How Lucky Am I ?", "Baby, Baby") et parce que les gars savent tout simplement composer de bonnes chansons ("These Words", "How Lucky Am I ?", "As Long As We’re Together", "Frank", "A Great Snake").

Et puis il y a le petit diable. Celui qui te dit que tout y est : l’organologie obligatoire, la syncope rythmique ("I Wanna Prove To You"), les chœurs à la tierce ou à la quinte qui font aaahhhh, les suites harmonies, etc. On ne parlera même pas de la dégaine trop improbable pour ne pas être archi travaillée et du côté enfant star puisqu’ils ont déjà tâté du cinéma….Si l’on était médisant, on penserait même que ces The Lemon Twigs ne seraient qu’un pur produit à la Foxygen. Et puis, vous allez me dire que la musique est d’abord histoire de sensations, ce dont je ne suis pas d’accord à cent pour cent, mais prenons un musicien par exemple : Miles Davis. Comparaison osée je le concède. Si Miles Davis avait passé sa carrière à regarder quarante années derrière lui, la musique actuellement n’aurait sûrement pas le même visage. Si l’ambition du rock et de la pop est de toujours regarder en arrière, quelle tristesse !

Alors ange ou démon ? Reste que ce disque sera beaucoup écouté mais il ira rejoindre ses camarades (Foxygen, Temples, Tobias Jesso Jr... pour ne parler que de groupes récents) et finira par prendre la poussière sur les étagères, remplacé par un groupe du même acabit l’année prochaine…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Brothers of Destruction de The Lemon Twigs
La chronique de l'album Go To School de The Lemon Twigs
The Lemon Twigs en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
The Lemon Twigs en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Samedi 26 août

En savoir plus :
Le site officiel de The Lemon Twigs
Le Soundcloud de The Lemon Twigs
Le Facebook de The Lemon Twigs


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 2 août 2020 : Une petite pause s'impose
- La Mare Aux Grenouilles #08
- 26 juillet 2020 : Que le spectacle (re)commence
- 19 juillet 2020 : Un air de vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=