Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chant du cygne
Théâtr Les Déchargeurs  (Paris)  novembre 2016

Comédie dramatique de Anton Tchekhov, mise en scène de Robert Bouvier, avec Roger Jendly et Adrien Gygax.

"Le Chant du cygne" décliné par Anton Tchekhov est celui d'un comédien presque octogénaire dont la prise de conscience de son âge le plonge au bord du gouffre tragique qu'ouvre la lucidité rétrospective.

Dans cette courte pièce de jeunesse en un acte sous-titrée "étude dramatique" et qu'il qualifiait de "comédie pathétique" et de "plus petit drame au monde", Tchekhov aborde déjà nombre de ss thématiques récurrentes, la fuite du temps, la vieillesse, le désenchantement, l'amour et la mort ainsi que celle du théâtre, son essence protéiforme, art sacré ou simple divertissement, de la mimésis et de la condition de l'acteur.

Au réveil d'un sommeil éthylique, enfermé dans le théâtre, le vieux cabotin, dont l'emploi comique l'a écarté des grands rôles du répertoire et cantonné à des seconds rôles voire de la figuration, soliloque sur son état et son dernier rôle, celui du macchabé, quand surgit le souffleur, vieux lui aussi, et dans une situation peu enviable l'obligeant à dormir dans les loges, avec lequel il va deviser.

Dans sa note d'intention, le metteur en scène et directeur du Théâtre du Passage de Neuchâtel Robert Bouvier indique avoir abordé la partition originale comme une fantaisie propice à des inserts contemporains, de cocasses scénes surnuméraires et aux télescopages induits par la novation de la mise en abime qui brouille les pistes et floute la frontière de l'illusion théâtrale.

Il modifie également les caractéristiques du personnage du souffleur qui devient un jeune élève comédien ce qui modifie le rapport tant humain que professionnel des deux protagonistes et évoque la transmission transgénérationnelle.

Avec un décor de loge dans son "jus" spatio-temporel russo-russe avec costumes et l'incontournable samovar, à prendre toutefois simultanément au premier et au second degré puisque décor de théâtre dans le théâtre, et une mise en scène inventive placée sous le signe d'un humour roboratif, Robert Bouvier propose une variation dramatique ponctuée d'inattendus retournements de situation qui constitue une belle machine à jouer tant pour les deux officiants que pour le spectateur quasiment érigé en partenaire.

Adrien Gygax campe efficacement le jeune qui va prendre la relève et peine à suivre son aîné dans ses divagations. Et pour Roger Jendly, qui a l'âge du rôle et une conséquente carrière tant au cinéma que sur les planches, le rôle du "grand duc" est pain béni dont il livre une époustouflante, et bluffante, composition.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-20 :
Frida Jambe de bois - Théâtre de l'Union
Un jardin de silence - La Scala
Fleur de peau - Théâtre Essaion
Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf - Théâtre Libre
Habiter le temps - Lavoir Moderne Parisien
Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors ! - Le Mélo d'Amélie
En ce temps là l'amour... - Théâtre des Mathurins
Imposture posthume - Centre Culturel Suisse
Fred Tousch - Fée - Théâtre de Belleville
Wilde - Chopin - Théâtre Le Ranelagh
Yannick Jaulin - Causer d'amour - Théâtre des Bouffes du Nord
Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à parler d'amour - Théâtre des Bouffes du Nord

• Edition du 2019-10-13 :
Fausse note - Théâtre de la Contrescarpe
La Promesse de l'aube - Théâtre de l'Atelier
Looking for Beethoven - Théâtre Le Ranelagh
Rêves d'Occident - Théâtre de la Cité Internationale
Sabordage - Théâtre 71
Donnant donnant ! - Théâtre de Paris
Piège pour Cendrillon - Théâtre Michel
De quoi je me mêle ! - Théâtre d'Edgar
Ciel, ma belle-mère ! - Théâtre d'Edgar
La Famille Ortiz - Théâtre Rive Gauche
On est mal Macron, on est mal - Théâtre des Deux Anes
 

• Archives :
La Gioia - Théâtre du Rond-Point
Je m'appelle Erik Satie comme tout le monde - Théâtre de la Contrescarpe
Olympicorama - Epreuve n°3 : le saut en hauteur - Grande Halle de La Villette
Madame Zola - Théâtre du Petit-Montparnasse
La vraie histoire du cheval de Troie - Théâtre Les Déchargeurs
Vestiges Fureur - Lavoir Moderne Parisien
Benjamin Tranié - Le dernier relais - Théâtre Trévise
L'un de nous deux - Théâtre du Petit Montparnasse
Lewis versus Alice - Théâtre Gérard Philippe
Livane - Piaf, Frehel, Damia et Moi - Théâtre de Dix Heures
Trinidad - Pour que tu m'aimes encore - Comédie Bastille
Michaêl Hirsch - Je pionce donc je suis - Théâtre du Lucernaire
Un sac de billes - Théâtre du Lucernaire
Søren Prévost - Balance ton père - Théâtre Lepic
Ah ! Félix - Eglise Saint-Eustache
La Veuve Champagne - Théâtre de la Huchette
L'Animal imaginaire - Théâtre de la Colline
Danser à la Lughnasa - Théâtre 13/Jardin
Nora Hamzawi - Théâtre du Rond-Point
Jo - Théâtre du Gymnase
Data Mossoul - Théâtre de la Colline
Le Misanthrope - Espace Cardin
Le Voyage musical des Soeurs Papilles - Comédie des 3 Bornes
Jean-Marie Galey - Ma Comédie française - Lavoir Moderne Parisien
Le Square - Lavoir Moderne Parisien
Le Frigo - Théâtre de la Tempête
Casse-toi, diva ! - Théâtre La Croisée des Chemins
A deux heures du matin - Théâtre L'Atalante
Lucie Carbone - Badaboum - Comédie des 3 Bornes
Marie-Antoinette - Théâtre de Poche-Montparnasse
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6685)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=