Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Valley of Astonishment
Théâtre des Bouffes du Nord  (Paris)  novembre 2016
>

Spectacle écrit et mis en scène par Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, avec Kathryn Hunter, Marcello Magni, Pitcho Womba Konga et le musicien Raphaël Chambouvet.

Dans cette "vallée de l'étonnement", il ne faut s'étonner de rien. A commencer par le peu d'éléments convoqués sur scène pour faire émerger le singulier...

Trois chaises, une table roulante, un porte-manteau sur lequel seront posés les blouses blanches des médecins spécialistes dans les sciences cognitives qui vont se pencher sur le cas Erica.

Car cette vallée mystérieuse où Peter Brook et Marie-Hélène Estienne embarquent le spectateur n'est pas à des milliers de kilomètres d'ici, mais, au contraire, tout près, dans le cerveau d'une toute petite dame de noir vêtue aux capacités mémorielles extraordinaires, interprétée par Kathryn Hunter.

Peter Brook dit avoir trouvé l'expression "The Valley of Astonishment" dans la "Conférence des Oiseaux" du poète persan Attar. Et l'on n'est pas surpris que cette plongée labyrinthique dans un cerveau humain qui retient tout et qui, hélas pour lui, n'oublie rien, amène les deux auteurs de cette vallée d'étonnement à citer un texte que commentait Jorge Luis Borges.

Le grand écrivain argentin aimait la conclusion de ces oiseaux qui, volant ensemble, s'aperçurent que ce qu'ils cherchaient n'avaient aucun importance, mais que l'importance c'était de chercher ensemble.

Pour Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, tout est donc prétexte à raconter des histoires, des petites nouvelles que n'aurait pas renié Borges, qui créent une complicité entre les acteurs et les spectateurs.

Ainsi, quand la petite dame, un peu contre son gré, utilise sa mémoire prodigieuse dans un numéro à succès, on se retrouve au "Magic Show" pour assister à la prestation qui précède la sienne...celle d'un magicien sud-américain manchot qui fait appel à l'assistance (Marcello Magni). Dès lors, le théâtre se fait music-hall et les spectatrices choisies participeront à un numéro de cartes de grande classe.

Récit libre, où la poésie peut surgir n'importe où et n'importe quand, comme à ce moment où le pianiste (Raphaël Chambouvet) associe ses notes à des couleurs, "The Valley of Astonishment" digresse sans perdre le fil de cette ardente complicité entre une scène et un public que rien ne sépare dans ce beau lieu transfiguré par le magicien Brook.

Délibérément poétique sera aussi ce moment où un peintre (Pitcho Womba Konga) associant, comme Rimbaud dans "Voyelles", les lettres et les couleurs fait semblant de peindre sur le sol ou les murs.

De ces personnages qui ne pourraient être que des phénomènes aux dons à la limite du handicap, Peter Brook et Marie-Hélène Estienne font, au contraire, des hommes semblables à tous les autres. L'humain est derrière toute expérience humaine. Une mémoire absolue ou le bruit d'une goutte de pluie ont autant d'importance dans le grand théâtre de la vie.

On comprend pourquoi un tel spectacle vise et atteint le cœur autant que l'esprit.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=