Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Livre de Dina
Théâtre de l'Union  (Limoges)  février 2017

Comédie dramatique d'après la trilogie romanesque éponyme de Herbjørg Wassmo, mise en scène de Lucie Berelowitsch, avec Armande Boulanger, Jonathan Genet, Thibault Lacroix et Malya Roman.

Sur la grand serre translucide imaginée par Pierre-Guilhem Coste, et qui occupe tout le fond de la scène, une des Dina trace des lettres blanches. "Il manque un cheval" pourra-t-on lire quand elle aura terminé.

S'il manque le cheval blanc qui apparaissait lors du Festival des Boréales à Caen, "Le Livre de Dina" n'en demeure pas moins un récit épique exhalant un souffle puissant, celui des grandes sagas et des histoires âpres, celui des grands espaces enneigés et solitaires du Nord boréal.

Quand on découvre l'univers d'Herbjorg Wassmo, une des plumes norvégiennes les plus célèbres, par l'intermédiaire de la mise en scène foisonnante de Lucie Berelowitsch, on s'en veut de ne pas avoir - encore - plongé dans cet univers post-biblique.

Comparaison n'est pas raison, mais on a l'impression en découvrant l'adaptation de Lucie Berelowitsch de la même puissance surréelle que certains maîtres sud-américains, tels Gabriel Garcia Marquez avec "Cent ans de solitude".

Difficile, voire inutile, de résumer une trilogie romanesque narrée au pas de charge et incarnée avec puissance par quatre personnages, deux féminins et deux masculins. Les deux femmes sont toutes les deux Dina, la "Femme" avec un immense "F" qui a quelque chose d'une Scarlett O'Hara qui aurait un appétit décuplé pour son domaine et centuplé pour les hommes.

Pétroleuse, rebelle, le cuir dur, Dina est la Calamity Jane d'un "Eastern" mythique. Elle a la sensualité enfantine et musicale d'Armande Boulanger, tout de blanc vêtue, et la rudesse pulpeuse de Malya Roman, tout en noir, et vouée à la mort. Elle fait écho à la "Lucrèce Borgia", jouée par Marina Hands dans la version donnée à l'Athénée par Lucie Berelowitsch où étaient déjà présents Jonathan Genet et Thibault Lacroix, ici, père et partenaires de Dina.

Eux aussi semblent sortis d'une ruée vers l'or dans un album de Blueberry, le premier, visage émacié, a le staccato d'un Stanislas Nordey appliqué, le second, alter ego de Vincent Macaigne, porte en lui le fatum d'un éternel Antonin Artaud.

Tout comme on avait trouvé un côté "Matrix" à sa "Lucrèce Borgia", "Le Livre de Dina" de Lucie Berelowitsch penche vers la bédé voire vers le story-board. On a l'impression paradoxale qu'elle aime les moments où l'action fait place à la composition photographique, à l'arrêt sur images. Elle en profite alors pour se risquer sans filet à ces élans lyriques qui fourmillent dans les grandes œuvres vraiment populaires.

Certains penseront qu'elle devrait encore plus lâcher la bride et foncer vers un genre qui n'attend qu'elle : le mélo, peut-être même celui qu'on qualifie de "flamboyant". "Le Livre de Dina" est une étape de son travail à découvrir en attendant qu'elle s'empare totalement d'autres genres et trouve son style propre encore en gestation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=