Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Classique, vous avez dit classique ? Kremer - Dirvanauskaité - Trifonov
Preghiera - Rachmaninov Piano Trios  (Deutsche Grammophon)  février 2017

Voilà un disque intéressant à plus d’un titre consacré au compositeur Russe Sergei Rachmaninov (1873-1943). Intéressant par le répertoire abordé (les trios élégiaques 1 et 2, Preghiera) qui n’a pas été tant enregistré que cela, et par ses interprètes : Gidon Kremer (violon), Giedré Dirvanauskaité (violoncelle), Daniil Trifonov (piano), le jeune pianiste Russe étant sûrement la référence actuelle chez Rachmaninov.

Deutsche Grammophon profite du 70ème anniversaire de Gidon Kremer pour sortir ce disque. Passons directement aux trios, sans nous attarder sur Preghiera, arrangement de Fritz Kreisler des sublimes thèmes à l’intensité bouleversante de l’adagio sostenuto du second concerto du compositeur Russe. Arrangement assez peu intéressant dans le fond comme dans la forme, l’interprétation étant aussi désuète (c’est un euphémisme) que l’arrangement lui-même, qui n’a strictement aucun intérêt.

Heureusement, le reste est d’une bien meilleure tenue. Les trios élégiaques sont deux pièces de jeunesse marquées par une certaine mélancolie et par la musique de Tchaïkovski. Le deuxième, le plus intéressant, en ré mineur, composé juste après sa mort lui étant même dédié. On y retrouve en germe tout ce qui fera la musique de Rachmaninov, ces élans, ce lyrisme, cet âme qui se cache dans les moindres détails.

Loin des courants musicaux de son époque Rachmaninov a développé une esthétique propre, le distinguant des autres compositeurs Russes de son temps. Son importance dans la musique pour piano, son instrument de prédilection, est indéniable, créant un style mêlant recherche mélodique et harmonique (mais restant très largement dans un domaine tonal), virtuosité et lyrisme, le tout influencé par les compositeurs romantiques et marqué par l’âme de son pays natal.

Le trio trouve un juste équilibre, dû sûrement à une série de concerts qu’ils ont donnés avant l’enregistrement. Le jeu des musiciens est très nuancé et plein d’émotion, nous regretterons juste parfois l’interprétation, notamment un vibrato que nous qualifierons gentiment d’un autre temps, de Kremer. Et puis il faut noter un magistral sens du phrasé, Dirvanauskaité est intéressant mais Trifonov est une nouvelle fois totalement magistral avec cette façon si subtile de souligner les lignes aériennes, ces nuances incroyables. Le trio mettant en pleine lumière les lignes claires et mélodiques de Rachmaninov.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rachmaninov : Piano Concerto No. 2 - Corelli Variations de Classique, vous avez dit classique ? Vanessa Benelli Mosell
La chronique de l'album Mozart / Rachmaninov : Concertos & A Conversation That Never Was de Grigory Sokolov

En savoir plus :
Le site officiel de Gidon Kremer
Le Facebook de Gidon Kremer
Le Facebook de Giedré Dirvanauskaité
Le site officiel de Daniil Trifonov
Le Facebook de Daniil Trifonov


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=