Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Légende d'une vie
Théo Théâtre  (Paris)  février 2017

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme de Stefan Zweig mise en scène et interprétée par Caroline Rainette et Lennie Coindeaux.

Avant la présentation de ses poèmes dans la demeure de son père : le poète adulé disparu Karl Amadeus Franck, où une lecture publique est organisée, Friedrich Franck montre une grande nervosité. Il est accompagné de Clarissa Von Wengen, la biographe de son père et organisatrice de la soirée.

Pièce de jeunesse du grand Stefan Zweig, "Légende d’une vie" datée de 1919 explore la filiation artistique et les relations complexes des membres d’une famille dont un voile nébuleux entoure le passé de l’écrivain célèbre.

La pièce est ingénieusement adaptée par Caroline Rainette qui resserre l’action pour une version à deux personnages. Néanmoins et le seul reproche qu’on pourrait faire, cette version ménage moins d’interactions entre les personnages et moins de rebondissements.

Même s’il ne s’agit pas de son meilleur texte, une fois encore avec "Légende d’une vie", Zweig décortique les mystères de la nature humaine dans ce drame qui tient autant de l’intrigue policière que d’une critique de la société bourgeoise de l’époque.

Dans le rôle de Friedrich, qui devra en quelque sorte "tuer l’image du père" pour exister à son tour, le jeune Lennie Coindeaux montre une vraie sensibilité et beaucoup d’intensité. Ardent d’un bout à l’autre, il défend la pièce avec un bel engagement. Dans le rôle de la loyale Clarissa qui est celle qui permet à la vérité d’éclater, Caroline Rainette lui donne la réplique avec métier.

La mise en scène de celle-ci (mis à part quelques petits détails) est tout à fait intéressante et crée à l’aide d’une simple mais efficace scénographie (un tulle blanc permet une projection d’images d’époque en noir et blanc), une ambiance très prenante qui restitue à merveille une ambiance surannée et romanesque.

Pièce très "littéraire", "Légende d’une vie" n’en demeure pas moins une belle confrontation dotée d’un texte, comme toujours chez l’auteur autrichien, brillant.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-03-17 :
Apocalypse bébé - Théâtre Paris-Villette
Eldorado Dancing - La Ferme de Bel Ebat
En se couchant il a raté son lit - Théâtre Gérard Philippe
Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse - Théâtre Le Lucernaire
Anaïs Nin, une de ses vies - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
La Mort (d')Agrippine - Théâtre Dejazet
Le Pays lointain - Théâtre national de l'Odéon
Qui a tue mon pere - Théâtre de la Colline
Café Polisson - Théâtre de l'Epée de Bois
Veillée de famille - Théâtre du Rond-Point
Madame Pink - Théâtre du Rond-Point

• Edition du 2019-03-10 :
Oncle Vania - Théâtre du Nord-Ouest
Papa est libre - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
La Danseuse du crépuscule - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Bells and Spells - Théâtre de l'Atelier
Les Rivaux - Artistic Théâtre
Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée - Comédie des 3 Bornes
La Collection - Théâtre des Bouffes du Nord
Oncle Vania fait les trois-huit - Théâtre de Belleville
La Double Inconstance - Théâtre 14
Darling - Studio Hébertot
Alice - Théâtre du Nord-Ouest
Trumperie sur la marchandise - Théâtre des Deux Anes
 

• Archives :
La Place du Diamant - Théâtre L'Atalante
Les Grands Rôles - Théâtre Le Lucernaire
Migrando - Théâtre Montmartre-Galabru
Et ma cendre sera plus chaude que leur vie - Théâtre Le Lucernaire
La Grande petite Mireille - Théâtre du Petit Montparnasse
Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe - Le Grand Point Virgule
Au temps des chevaliers - Théâtre de Nesle
La Statue de temps - Théâtre de Nesle
Comment j'ai dressé un escargot sur tes seins - Théâtre Le Bout
Ca reste entre nous - Théâtre du Gymnase
Jean-Louis XIV - Théâtre des Béliers parisiens
Les beaux ardents - Théâtre de l'Opprimé
Edna, délinquante - Manufacture des Abbesses
Les Mousquetaires au couvent - Théâtre Saint-Léon
Marie Tudor, God save the Queen - Espace Beaujon
Hors Jeu - Théâtre de la Reine Blanche
Qui va garder les enfants ? - Théâtre de Belleville
Cabaret décadent - Revue électrique N°69 - Cirque électrique
Les couteaux dans le dos - Théâtre Les Déchargeurs
Je ne me souviens pas - Théâtre Les Déchargeurs
22 novembre 1963 - Théâtre des Béliers parisiens
Interview - Manufacture des Abbesses
Le bois dont je suis fait - Théâtre de Belleville
J'ai pris mon père sur mes épaules - Théâtre du Rond-Point
Aux Délices - Lavoir Moderne Parisien
Maria Dolores y Habibi Starlight - Théâtre Essaion
Barber Shop Quartet - Chapitre IV - Théâtre Essaion
Matin et Soir - Théâtre de l'Aquarium
Merci - La Folie Théâtre
Les membres fantômes - Théâtre La Flèche
- les derniers (3)
- les derniers albums (3)
- les derniers articles (3)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6447)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=