Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Artús
Ors  (Pagans)  mars 2017

"En tuant l’ours, son parent, son semblable, son premier dieu, l’homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s’est plus ou moins symboliquement tué lui-même." Michel Pastoureau.

Voilà un album déconcertant, avec un vrai parti pris esthétique : rock tribal ? Folk expérimental ? Métal Gascon ? et instrumental (batterie, vielle à roue, tambourin, violon, guitares…) et on ne peut que se féliciter d’avoir à faire à ce genre de disque.

Artús vient du celtique "Arzh" signifiant Ours (Ors en occitan). Groupe culte officiant maintenant depuis 16 ans, c’est un des premiers, au moins en France, à "mélanger" les musiques "traditionnelles" avec les musiques actuelles. Ors est leur cinquième album.

Mais Artús est également un collectif lui permettant de maîtriser toute la chaîne de création avec le label Pagans qui s’occupe de l’enregistrement (ils ont leur propre studio), de l’édition (le groupe est sous licence libre Créative Commons), de la distribution, de la communication (graphisme…). De plus, le groupe fabrique certains de ses instruments (tambourin à cordes…) et collabore avec des luthiers pour créer des prototypes (vielle à roue…) adaptés à leur pratique expérimentale amplifiée.

Pour ce disque, dans une presque totale immersion, le groupe a fait pendant un an de nombreuses recherches et s’est appuyé sur des ouvrages aussi bien scientifiques que mythologiques sur cet animal que l’on a considéré en Europe jusqu’au 12ème siècle comme le "roi des animaux". Artús a rencontré plusieurs fois Jean Soust (naturaliste biologiste, ingénieur agronome, accompagnateur en montagne, scénographe, aquarelliste, conteur…), a fait plusieurs séjours en montagne, a médité, a "hiverné" pour se mettre dans la peau de l’animal et composer un album avisé, construit à partir d’une abondante documentation.

Sur le papier, cela pourrait faire sourire. Le résultat a de quoi déconcerter. Ors est un disque absolument foisonnant, un combat sauvage, un corps à corps sauvage, où la nature est forcément au centre des enjeux musicaux, où le groupe joue avec l’expression et l’expressivité des émotions et des ressentis. Entre tradition et modernité, Artús chante les mythes (Jean de l’ours dans "La hòla"), des chansons traditionnelles réarrangées ("Auròst", chant funèbre pour rendre hommage aux morts, "L’ors Dominique" récit de F. De Laborde), le cycle de la nature ("Desvelh", le réveil après l’hivernation, "Chasse party" jeu de piste entre un sanglier, chassé par un ours lui-même proie de l’homme).

Le jeu des timbres des instruments, pour la vielle à roue notamment, est assez surprenant et audacieux. C’est assez symptomatique dans le titre "Desvelh" avec une utilisation presque graphique de la musique. Mais au-delà de la musique, c’est peut-être cette audace le plus intéressant dans ce disque. L’audace du mélange des genres, ou plutôt de la création d’un nouveau genre car il serait bien trop simple de les classer dans la noise, de vouloir les rattacher à d’autres groupes ou de voir en eux des hurluberlus folkeux chantant en Occitan. C’est l’audace de croire en un projet, en une esthétique et de s’y plonger corps et âmes. Je vous laisse méditer la phrase de Michel Pastoureau, c’est aussi tout l’enjeu de ce Ors. Tout à fait surprenant.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Artús
Le Facebook de Artús


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-02-17 :
16 Kat - Complètement flippé
June Bug - A thousand Days
Minizza - Ulysse & Mona
Beirut - Gallipoli
Catfish - Morning room EP
Laurent Montagne - Souviens-moi
Bertille - EP
Hector Berlioz - Discographie
Interzone - 4ème jour, Kan Ya Ma Kan
Ina Forsman - Been Meaning to Tell You
Miossec - Interview
Sarah McCoy - Blood Siren

• Edition du 2019-02-10 :
Intratextures - Les Rivages Barbelés
Nicolas Gardel & Rémi Panossian - The Mirror
Kalune - EP
Aksham - Aksham
Bigger - Tightrope EP
Big Dez - Last Train
YERÛSELEM - The Sublime
Wildmimi - La révolte des couverts
Festival Beauregard #11 (édition 2019) - NTM - Ben Harper - Fatboy Slim - Limp Bizkit - Snow Petrol - John Butler Trio - Tears For Fears - Therapie Taxi - Angele - Romeo Elvis - Lomepal - PLK - Gringe - Columbine - Idles - The Hives - Interpol - Fantastic Negrito - Tamino - Balthazar - MNNQNS -
Caroline Loeb - Grand Point Virgule
Bertrand Belin - Persona
 

• Archives :
Gaël Segalen - Interview
Duel - Palmapop EP
Bodie - Où va-t-on dormir ce soir ? EP
Maud Lübeck - Divine
Stéphane Pelegri - Mikrokosmik
YOU - Isles
Maps of Jupiter - Firewalker EP
Le Villejuif Underground - When Will The Flies In Deauville Drop ?
Gaël Segalen - Sofia Says
Fiona Monbet - Contrebande
Antoine Sahler - Antoine Sahler
Patrick Coutin - Interview
Caroline Loeb - Comme Sagan
Blurr Thrower - Les avatars du vide
Rach Three - Sin Armor
Imagho - Soleil
Watine - Géométries sous-cutanées
Da Capo - By the river
Deerhunter - Why hasn't everything already disappeared ?
Clara Malaterre - Portraits EP
Steve Gunn - The Unseen In Between
Irina González - Emigrar
Sharon Van Etten - Remind me tomorrow
Kurt Vile - Bottle It in
La Tène - Abandonnée / Maleja
Pierre de Bethmann Medium Ensemble - Todhe Todhe, volume 3
(ThIsIs) Redeye - Desert Eyes
Falaises - They Are Here
Andréel - L'étrangère
James Blake - Assume Form
- les derniers albums (5509)
- les derniers articles (124)
- les derniers concerts (2279)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1053)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=