Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Isaac Delusion
Rust and Gold  (Microqlima)  avril 2017

Attendu avec impatience, le second album d’Isaac Delusion tient ses promesses. Un avant-goût nous avait été donné il y a plus d’un an avec "How Much You Want Her", titre résolument estival et dansant. C’est finalement ce printemps que sort Rust and Gold.

Avant même de commencer l’écoute, la jaquette nous émerveille : elle est sublime, abstraite, poussière d’or sur fond de verre. C’est l’oeuvre de l’artiste londonien John Karborn qui, à partir de peinture acrylique et de bouteilles de verre, créé une "fenêtre abstraite" sur l’univers et la musique du groupe.

A écouter l’album, les fondamentaux d’Isaac Delusion sont là : voix sublime et éthérée de Loïc Fleury, mélange subtil entre synthé, boucles de voix, guitare et basse. A noter que le groupe a été rejoint par un batteur qui vient compléter et enrichir la formation et donner plus de dynamisme à leur musique.

Dans cet album, le groupe se tourne plus vers la terre : la musique est moins céleste, plus tellurique, en partie grâce à la présence plus importante du trio basse / guitare / batterie. On note également une plus forte influence du blues sur des morceaux comme "The Sinner" par exemple ou "Luck and Mercy".

Cependant, on retrouve toujours cette fascination stellaire avec "Voyager", hommage à Thomas Pesquet, l’explorateur céleste. Le groupe tente également, avec brio, l’exercice du chant en français. Cela donne le poétique "Cajun", très réussi.

On pourrait avoir peur de voir Isaac Delusion en live justement à cause de son côté éthéré. Mais cette appréhension s’envole très rapidement. Lors de leurs concerts à l’Elysée Montmartre fin avril, ils ont enflammé la salle parisienne : le groupe transmet une énergie formidable et surtout ne boude pas son plaisir d’être sur scène devant son public, leur joie est communicative !

Parés d’un magnifique décor fidèle à la thématique de l’album, de rouille et d’or, ils ont joué principalement le nouvel album mais également leurs titres phare du premier. Mention spéciale au chanteur qui manie à merveille son pad looper de voix et au solo endiablé du bassiste !

Ne les ratez donc pas s’ils passent cet été dans un festival non loin de chez vous, pour un voyage sur terre et dans l’espace, instant onirique et joyeux !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Isaac Delusion en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - samedi 3 novembre
Isaac Delusion en concert au Festival Fireworks! #2 (édition 2013) - jeudi 14 février
Isaac Delusion en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Samedi
Isaac Delusion en concert au Festival Artrock 2015

En savoir plus :
Le site officiel de Isaac Delusion
Le Bandcamp de Isaac Delusion
Le Soundcloud de Isaac Delusion
Le Facebook de Isaac Delusion


Laura Balfet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 2 février 2020 : Place aux crèpes

Finie la saison des galettes, place aux crèpes. Un début d'année placé sous le signe de la gourmandise. On se régale aussi de nouveautés au théâtre, au cinéma, au musée, chez nos libraires et disquaires. C'est parti pour le programme.

Du côté de la musique :

"A fuck toute, a love tout" de Rodrigue
"Sentinelle" de Superbravo
"Juillet" de En Attendant Ana
"Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstucke OP 118" de Hortense Cartier Bresson
"Ce qui demeure" de Jean Louis Bergère
Philippe Katerine était au Fil de Saint Etienne avec Eveno
"Prévert parade" de André Minvielle et Papanosh
"Everything begins" de BO
"Bretagne[S]" de Ensemble Gustave
"The underground secession" de Feu Robertson
"Whosampled.com Part 2", le nouveau mix de Listen in Bed
"Paradais" de Tito Candela
et toujours :
"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Huis Clos" au Théâtre de l'Eepée de Bois
"Splendeur" au Théâtre 71 à MAlakoff
"Les Bains macabres" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre Gaité Montparnasse
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Uncanny Valley" au Centre Culturel Suisse
"Le Paradoxe sur le comédien" au Théâtre La Croisée des Chemins- Belleville
"Choses vues" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"C'est bizarre l'écriture" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mamma, sono tanto felice" au Lavoir Moderne Parisien
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Rien plus rien au monde" au Théâtre de la Contrescarpe
"Aimez moi" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Lune en plein jour" au Théâtre de la Huchette
"Olivia Moore - Egoïste" à la Nouvelle Seine
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
les reprises :
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des Trois Bornes
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Passe imaginaire" au Théo Théâtre
"Jos Houben - L'Art du rire" à La Scala
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Basse naissance" de Kerry Hudson
"Comment le roi à perdu la tête" de Ville Ranta
"Et Mara ferma les yeux" de Denis Jeambar
"La cité de feu" de Kate Mosse
"La septième croix" de Anna Seghers
"Les sables de l'empereur" de Mia Couto
et toujours :
"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau
- 22 mars 2020 : Homeworks
- 15 mars 2020 : La culture sans bouillon de culture
- 8 mars 2020 : La vie en (mo) rose
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=