Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alex Beaupain
Garçon d'honneur  (Comotion / Naive)  juin 2005

Les petites choses de la vie. Vincent , Benjamin, Fabien* et les autres. Cette prolifique génération de trentenaires, qui constituent cette fameuse nouvelle scène de la chanson française, géniale invention terminologique d'un magazine musical en quête de légitimité multiculturelle au milieu des années 90, œuvre sous les auspices de leurs aînés Jacques, Serge, Jean Louis et Etienne *.

Même s'ils ont chacun leur pré carré, force est de constater des points communs incontournables : des textes policés et des mélodies fluides vaguement familières pour raconter ses petites tranches de vie, déclinaisons musicales de l'autofiction littéraire.

Alex Beaupain, compositeur notamment de musiques de films, qui se demande ironiquement, dans une interview, s'il n‘aurait pas mieux fait d'être boulanger, est venu en grossir les rangs.

Avec son premier album Garçon d'honneur, il nous propose de partager, sur une pop mélancolique, introspective et parfois bien pêchue, un spleen de post-adolescent qui le positionne en tête de la catégorie des nouveaux romantiques.

Car Alex Beaupain chante ce que Musset écrivait ("Tout ce qui était n'est plus. Tout ce qui sera n'est pas encore. Ne cherchez pas ailleurs le secret de nos maux.").

Au menu :

l'exaltation et l'exploration du moi, le je-miroir un tantinet régressif, avec "Lave" ("Traques la en moi ce n'est qu'en moi qu'elle vit/Et lorsque tu la tiendras au bout de ton fusil/N'écoutes pas si elle t'implore/Tu sais qu'elle doit mourir d'une deuxième mort")

le souvenir, la nostalgie du temps passé, sur ce qui a été et n'est plus ici ("Parc de la pépinière" où "Tout y sera à part toi") ou ailleurs (le très cinéphilique "Brooklyn bridge" sur lequel "Ma petite amoureuse/Riait face aux buildings/Comme une enfant joyeuse") dont l'oubli est si douloureux ("Au ciel" "Mes jours en hiver passés à t'oublier/Où chaque seconde est une poignée de terre/Où chaque minute est un sanglot/Vois comme je lutte/Vois ce que je perds en sang et en eau")

la déchirure entre la chair et l'idéal ("Mais rien ne peut" "Et comme les enfants croient qu'ils flottent dans le vent/On s'embrassera sans se faire mal vraiment" et "La beauté du geste" "Mais la pomme était dure/Et je m'y suis cassé les dents/Ces passions immatures/Ces amours indigestes m'ont écoeuré souvent")

le présent subi, par attentisme ("La flemme" ("Cette maudite flemme/M'a cloué à toi/Comme un spectre à sa chaîne/Comme un christ à sa croix/Et nous nous ennuyons/D'un ennui délicieux/Car nous nous ennuyons/A deux") ou aquabonisme ("Garçon d'honneur" "Je préfère rester ton garçon d'honneur/Qui fait don de son sang/Qui fait don de son cœur/Pilles-moi le corps")

le temps qui passe, sur ce qui arrive trop tard ("Pourquoi viens-tu si tard ?" "Pourquoi viens-tu si tard/Quand tout est accompli/Et que d'autres accaparent ta place dans mon lit")

le tout saupoudré d'une pointe de réalisme avec le name-dropping pour ancrer le propos et le rendre universel.

Le tout est plutôt réussi et on se fait vite à l'écoute en boucle.

* jeu quizz : retrouvez les noms

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 33 tours de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pourquoi Battait Mon Coeur de Alex Beaupain
La chronique de l'album Après moi le déluge de Alex Beaupain
Alex Beaupain en concert au Café de la Danse (9 février 2009)
L'interview de Alex Beaupain (11 octobre 2005)
L'interview de Alex Beaupain (16 octobre 2008)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=