Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sylvain Fesson
L'Amour plus fort  (Autoproduit)  mai 2017

L’Amour, avec une majuscule, est plus fort, nous annonce Sylvain Fesson sur son nouvel EP de 6 titres autoproduit, qui sort en ce début de mois de mai. Cet amour, il nous le dit, est plus fort que la mort, pour qui s’y hasarde encore. C’est par ce titre éponyme que débute ce magnifique EP, titre court, voulu comme un petit manifeste préambule par l’artiste.

Car c’est bien d’un artiste dont on parle ici, même si Sylvain Fesson est aussi journaliste, philosophe et poète. Cette poésie que l’on retrouve ici sur des effluves rock nous parle et nous touche tout au long de ces 18 minutes intenses qui composent cet EP. On se perd dans "La Forêt", et ses sonorités cotonneuses, on se sent bien à ses côtés, ses mots nous subjuguent, d’une beauté incommensurable. La guitare fait le reste, superbe morceau.

"Chocolat liégeois", au titre surprenant, nous parle d’une histoire sans attente, du sexe sans amour. Une fois encore, Sylvain Fesson exprime ses grandes qualités d’écriture. "Ta peau est aussi blanche que tes cheveux sont noirs. Parfois j’y repense lorsque tombe le soir. Tes formes laiteuses, ta crinière fusain me cherchent des noises quand j’ai un peu faim. Elle sur elle se couchant, comme deux saveurs distinctes. Un drôle de Yin et Yang, c’était un beau spectacle". Chanson superbe, du début à la fin.

Avec "Sacher- Masoch", du nom de l’écrivain et journaliste autrichien, s’ouvre un univers beaucoup plus pesant, sur une musique oppressante pleine de fantasmes et de suspens. Sylvain Fesson regarde sa montre ensuite avec "Six o’clock", mais pas seulement sa montre, son miroir, sa glace comme il le dit si bien. Il nous énumère le quotidien avec une grande poésie. On s’égare sur la composition d’Arthur Devreux et le temps devient infini.

L’EP se termine par "Les oiseaux". Le phrasé de Sylvain Fesson se pose sur quelques magnifiques accords de guitare. Il est question d’avenir, de la mort aussi. 18 minutes viennent de passer et l’on ressort ébloui par l’écoute de ce superbe EP.

Dans la digne continuité de Sonique-moi sorti en 2014, Sylvain Fesson met de nouveau sa poésie au service de la musique. Porté par des superbes compositions signées Arthur Devreux, Fesson nous parle plus qu’il ne chante, de lui sûrement, des autres aussi. Son message est précis, distillé à la manière d’un horloger. Ses maux / mots ont du sens et son univers, bien à lui, continue de nous toucher à chaque écoute. Salutaire et bouleversant…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sélection singles & EP de Mustang - Akira Kosemura - Sylvain Fesson - Lonny Montem
La chronique de l'album Origami de Sylvain Fesson

En savoir plus :
Le site officiel de Sylvain Fesson
Le Bandcamp de Sylvain Fesson
Le Soundcloud de Sylvain Fesson
Le Facebook de Sylvain Fesson


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-07-14 :
Big Special - Postindustrial Hometown Blues
Villagers - That Golden Time
Leila Huissoud - La Maladresse
The Silver Lines - Inwoods - Swirls - Djinn - Coeur-Joie - Pop Crimes - ODA - Ni Vus Ni Connus

• Edition du 2024-07-07 :
Festival Chauffer dans la Noiceur #32 (édition 2024) - Gogol Bordello - Glauque - The Psychotik Monks - Bonnie Banane - Squirrel Flower - For The Hackers - Faada Freddy - Pierre Hugues José - Ragapop - Mike Love - Liraz - Sam Quealy
Dropdead Chaos - MATW - For The Hackers - Elias Dris - CXK - Ni Vus Ni Connus
Venice Bliss - Shame
Alcest - Les chants de l'Aurore
 

• Archives :
La Mare Aux Grenouilles #88 - Talk Show Culturel
Bill MacKay - Locust Land
PC Nackt / Nico van Wersch - Deutsche Theatre Berlin Trilogy
Oh Hiroshima - All Things Shining
Laurène Helstroffer Durantel - Flash-Back
Resto Basket - Le Seum
U Rock Party #3 - Cooksound Festival #13 - La Guinguette Sonore #7 - Festival
Seppuku - Times
BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band - Ni Vus Ni Connus
Lola Descours - Hommage à Nadia Boulanger
L'Étrangleuse - Ambiance Argile
Persuasive - Aero
Emiliana Torrini - Miss Flower
Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert - Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)
Nouriture - Barbara Vol.I (Pastèque Planet)
Maudits - Précipice
Sunshade - Melancolia Felice
Melaine Dalibert - Eden, Fall
Maud Lübeck - Les ravissements
Festival des Vieilles Charrues #32 (édition 2024) - PJ Harvey - Sting - David Guetta - Cerrone - Gossip - Rodolphe Burger - Baxter Dury - Yamé - Simple Minds - Eddy de Pretto
Hubble - Hubble
Dirty Three - Love changes everything
Sonic Winter - Snatcher - Hum Hum - L'Ambulancier - Little Odetta - Anna - Marek Zerba - Fleabustiers - Two Trains Left - Stinky - Ni Vus Ni Connus
Dendana - Interview
La Mare Aux Grenouilles #87 - Talk Show Culturel
Eels - Time
The Desperate Sons - Leaving You Alone Part 1
Wildstreet - IV
Geoffroy Couteau - Brahms : Sonates pour clarinette et piano, trio pour cor
Meilleure erreur - Meilleure erreur
- les derniers albums (7593)
- les derniers articles (360)
- les derniers concerts (2401)
- les derniers expos (5)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1134)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (9)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=