Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Franck Roussel
Une Guerre en plein coeur  (Eden Rock / Sony Music)  novembre 2003

Nul n'est prophète en son pays parait il. Tout dépend encore de ce que l'on prêche si l'on en croit, une fois de plus, les chiffres des ventes de disques puisqu'il semblerait que les artistes francophones représentent plus de 60 % des ventes en France.

Pas de chance alors ? peut être mais surtout pas calibré comme il faut, pas la au bon moment, pas star académicien du tout et pas non plus "fils de", ni "easy listening maker".

Vraiment pas de chance en effet pour Franck Roussel dont l'album Une Guerre en plein coeur, sorti depuis presqu'un an déjà, est passé quasi innaperçu malgré quelques tentatives infructeuses des médias pour le promouvoir.

Et pourtant, maintenant que j'ai réussi à mettre la main dessus (fnac, rayon variétés françaises .. ah .. bon) croyez moi que je ne le regrette pas et que je compte bien l'user jusqu'à l'os...

Car non seulement ce disque est un coup de coeur mais il a objectivement de quoi largement flatter vos tympans. Imaginez plutôt un orchestre symphonique mené de main de maitre, de prestigieuses et talentueuses guests stars et des compositions à faire palir d'envie Wim Mertens.

Vous y êtes ? Alors commençons la revue de détail.

A la composition Franck Roussel, seul maître à bord avec François Servenière aux arrangements,
A l'interpétation, rien de moins que l'European Philarmonic Orchestra dirigé par Hugues Reiner,
Au mixage, c'est Patrice Kung qui s'y colle tout en notant la participation de Ian Caple.

Et les chansons sont chantées par Yasmin Shah ("Second Window") et surtout par l'irréprochable Edwyn Collins ("Time"), le charismatique Anthony Reynolds ("Summer cries") ainsi qu'un nouveau venu sur la scène française Bertrand Louis ("J'aime assez") dont nous parlions ici récemment. 4 interprètes (qui pour certains ont d'ailleurs écrit les textes) pour 4 chansons, pas plus, le reste étant entièrement instrumental.

4 chansons pop superbes, tant par la mélodie que par les voix, toutes 4 parfaitement bien choisies, qui se fondent dans les arrangements sophistiqués mais jamais sirupeux. Du Divine Comedy de luxe, comme un Neil Hannon débarrassé de tout complexe. Sur ces 4 morceaux de facture pop plus classique, Franck Roussel sait trouver l'équilibre entre les arrangements symphoniques et les instruments classiques (batterie, basse...). Et sur "J'aime assez", il réussit même l'exploit à faire un morceau entrainant, presque dansant, avec un clavecin, une flute et des violons derrière lesquels il dissimule habilement une rythmique drum'n'bass discrète.

Le reste de l'album, autrement dit les 10 autres titres, sont entièrement instrumentaux et symphoniques donc. On pense bien sur immédiatement à une musique de film en écoutant "Voyage Temporel", morceau qui ouvre l'album mais à l'écoute, "Maintenant l'appaisement" ou encore "Repartir encore" montrent que cela va bien au delà.

Car ici la musique génère ses propres univers, ses propres images, c'est la musique de votre film intérieur tant il semble que chaque titre se calque sur une de vos émotions. La musique de Franck Roussel ne laisse rien au hasard et l'adéquation des titres et de la musique est totale. Rarement titres de chanson n'ont été plus parlant que "Un souffle d'orient" ou "Juste retrouver ton parfum" ou encore les roulements de tambour ou la musique martiale de "Une guerre en plein coeur" , aux réminiscences de In the Nursery, et valent bien tous les clips du monde.

Une guerre en plein coeur c'est un peu comme le meilleur de Yann Tiersen comme sur "Une pluie de plumes" et sa mélodie au piano superbement soutenue par des instruments à vent qui savent se faire aussi doux qu'une brise, le meilleur de Wim Mertens sur "Maintenant l'appaisement" et ses violons nerveux rythmés par un roulement de tambour sec ... mais c'est Franck Roussel.

Mais au dela de ces comparaisons évidentes, Franck Roussel est un vrai compositeur et la fluidité de titres comme "Incompréhension" ou "On the other side" vous en persuaderons vite !

Une guerre en plein coeur est à posséder absolument en espérant voir bientôt dans vos bacs d'autres travaux de Franck Roussel notamment en collaboration avec Anthony Reynolds pour un disque dont j'ai eu la primeur et qui vous ravira sans doute...dans un style tout à fait différent.

 

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=