Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gunwood
Travelling soul  (Zamora Label)  avril 2017

Hello lecteur ! Je ne vais pas te mentir, je suis de bonne humeur et comble de joie il fait soleil. En plus de ça, ce matin, Médor, mon chien est revenu de bonne humeur lui aussi. Il faut savoir que tous les matins, mon chien mastique un nain dans le jardin de mon voisin (qui n’apprécie pas toujours d’ailleurs) et… quid ? Qu’ouïe-je ? Plaît-il ? Quel est le rapport avec Gunwood ? Aucun, je le crains. C’est en fait un moyen subtil de commencer une chronique quand tu n’as aucune autre idée ! Mais puisque ma vie ne te passionne pas, je vais te parler de l’album Travelling Soul de Gunwood.

Ce groupe nous offre un blues folk de bonne facture et le titre éponyme nous transporte d’emblée. La voix est grave, élevée à la clope, au scotch et au gravier, comme je les aime. Tu commences à me connaître depuis le temps. On alterne entre mélancolie et excès de vitesse.

"Daydreams" est plus conventionnel, plus axé blues. "Tales" lui s’ouvre sur une guitare folk et la voix, un peu à la Dylan. Très belle chanson, j’y entends aussi un peu du Simon & Garfunkel. Suivent deux morceaux très en douceur avec l’harmonica, la guitare : "Swimming" et "Rainchild" !

Gunnar Ellwanger (on prononce "Gounar") aurait prononcé, selon la légende familiale, comme premiers mots : "papa" et "guitare", mais avec un papa physicien et amoureux de la guitare cela s’explique aisément.

"I wanna betray myself" est nettement plus punchy, c’est le titre le plus rock de l’album pour le moment (oui, on va faire comme si on découvrait l’album ensemble, mais tu te doutes que je le connais déjà hein !).

Les deux autres musiciens qui forment Gunwood, à savoir Joao Francisco "Jeff" Preto (basse, harmonica, banjo, percussions et voix) et David Jarry Lacombe (batterie et claviers, voix) ont un solide bagage musical et assurent vraiment.

Sur "Sweet Holy Road", pour tout te dire, je m’attendais à un petit toudoutoudou à la Simon & Garfunkel encore, et le refrain te transporte lui dans le rock des années 70, un peu à la Eagles. Oui, je sais comme ça on s’y perd, mais ces musiciens ont vraiment de nombreuses influences et cela s’entend et cela rend très bien sur l’album.

"Hey Little Brother" est plus froid à mon goût, mais le groupe accélère le tempo sur cette fin d’album. Le groupe n’en fait jamais des caisses, et l’ensemble est très bon.

More : le chanteur nous offre une belle ballade et on s’imagine dans le paysage de la pochette de l’album, somptueuse et tout en délicatesse, comme ce morceau qui flirte avec la country et ses guitares slide et les nappes de synthé. Il y a du Neil Young chez ses trois gars et le groupe d’ailleurs confie même rêver qu’un jour celui-ci reprenne un de leurs titres et ça serait mérité.

"Rescue" qui suit est dans une veine rock, ça envoie du bois comme on dit par chez moi. Gunwood nous réveille et personnellement ça me file la patate. Pour te confier un peu plus de ma vie, j’ai ajouté ce morceau sur ma playlist dédiée à mes séances de running. Clairement, ça te botte le fessier.

Suivent "Old Man Song", qui reste dans cette veine un peu plus rock et "Afraid of the Dark" qui, pour finir, reprend les fondamentaux guitare / chant.

Nous avons là un album d’un très bon groupe, que l’on sent soudé avec pleins de belles histoires à raconter. J’ai même appris, grâce à Isabelle, que le groupe serait sur scène le 15 juin au Festival Folk You à la Bellevilloise (19-21 rue Boyer 75020 Paris) et elle m’a dit que sur scène, c’était vraiment un très bon groupe, alors fonce, achète ta place et l’album, tu seras heureux.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais il faut que je file récupérer mon chien qui s’est encore faufilé chez le voisin lui mastiquer un nain de jardin… A très vite !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

L'interview de Gunwood (jeudi 29 juin 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Gunwood
Le Bandcamp de Gunwood
Le Soundcloud de Gunwood
Le Facebook de Gunwood


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres
- 6 octobre 2019 : Coup de froid
- 29 septembre 2019 : Une édition sans chichis
- 22 septembre 2019 : Fin d'été
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=