Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Antiloops
Lucid dream  (Ilona Records)  février 2017

Derrière Antiloops se cache Ludivine Issambourg. Et derrière Ludivine Issambourg se cache un CV assez impressionnant. Concours national de flûte jazz, Wax Tailor, de nombreux concerts et du studio, encore du studio, toujours du studio… de quoi en imposer.

Mais du papier aux oreilles, il y a un pas gigantesque à franchir ; alors on se lance à l’assaut des treize titres et verdict à la fin.

Play >

Flûte. Wax Tailor. Dès le premier morceau, le CV est bien présent dans la musique d’Antiloops, et "Flutadelik" qui ouvre l’album, ou l’intro de "Sasse" qui le suit, le font bien sentir. Mais très rapidement on voit la flûtiste et sa formation prendre leurs distances avec cet héritage et se lancer dans des expérimentations plus personnelles. La virtuosité des musiciens vient se frotter au tourbillon des machines dans une ambiance jazz très urbaine qui nous projette tantôt dans un polar des années 70, tantôt dans un club New-Yorkais, ou dans ces quartiers, aujourd’hui fantasmés, où du chaos naissait des aventures musicales qui allaient révolutionner la fin du 20e siècle.

Cela fleure bon la liberté. Dans la composition d’abord, et les ruptures rythmiques, cette façon de jouer en live dans l’esprit des musiques samplées, passant d’une esthétique à l’autre sans transition mais en gardant un son, une voix ou un motif mélodique en fil rouge. Dans le jeu des musiciens ensuite, tous très bons et très clairement impliqués dans le processus créatif.

Si l’album est avant tout instrumental, la voix n’est pas absente. Par touches d’abord, sample toujours, puis plus franchement avec quelques featurings : Milena Fattah tout en douceur sur "Are gonna make it" (superbe), puis Edash Quata qui apporte une touche de hip-hop sur "Party" (ultra groove, impossible de ne pas bouger), la jeune et talentueuse Nina Attal sur "Fight" et Adam Vadel sur le très dense et puissant "Leaf for the others".

Flûte, basse, batterie, clavier, machines, scratchs, samples (et auto-sample) et quelques voix, les possibilités sont infinies et particulièrement intéressantes quand, comme ici, le talent des musiciens est au rendez-vous.

[] Stop

Bien sûr, cet album est marqué au fer rouge du jazz, plus ou moins acid, du trip-hop et du hip-hop, mais en plus d’être de très bonne facture dans son domaine, il se laisse pénétrer de couleurs plus électroniques et d’une vie hybride, mélange d’imperfection humaine et d’erreurs analogiques. Je pourrais parler d’un son organique, mais je crois que l’utilisation de cette expression dans une chronique est passible d’une lourde peine.

 

En savoir plus :
Le site officiel d'Antiloops
Le Bandcamp d'Antiloops
Le Soundcloud d'Antiloops
Le Facebook d'Antiloops


Alex BBH         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 4 août 2019 : De festival en festivals

Il fait beau et chaud et les grenouilles se baladent de festival en festivals, un peu partout en France et on vous raconte tout. Mais il y est aussi question cette semaine, de littérature, de théâtre et même de jeu vidéo.

Du côté de la musique :

Petit tour du côté de La Route du Rock en attendant le 14 août
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi
et dimanche pour le dernier jour du Foreztival Joey Starr et Cut Killer, Ska P, Calypso Rose, IAMDDB, Winston McNuff...
et toujours :
Rencontre avec Accident. Nous avons également enregistré une session live de Accident, autour de leur EP "Dernier Voyage"
"an elegy for" de Bobbie
"Code pin" de Angle Mort & Clignotant
Interview de Last Train au festival Terre du Son
Oktober Lieber en interview, mais également en live au festival Terre du Son
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
le compte-rendu du Festival Humour & Eau salée à Saint-Georges-de-Didonne
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts
et toujours :
"Les violents de l'automne" de Philippe Georget
"Modus operandi : La secte du serpent" de Nathalie Cohen
"Rue des fantasques" de André Blanc

Froggeek's Delight :

"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
- 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=