Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
La Guardia - Mud Flow  (Paris Plage)  22 juillet 2005

On peut penser ce que l'on veut de Paris Plage ainsi que des gros distributeurs de culture. N'en demeure pas moins que depuis l'année dernière la FNAC organise, à l'occasion de cette plage de carton pâte, le Festival Fnac Indétendances un mini festival ayant pour objectif de présenter des groupes issus de labels indépendants.

Concrètement, une scène (une vraie, bien sonorisée, bien éclairée et avec plein de place pour le public que l'on souhaite nombreux à découvrir et être sensibilisé à la musique alternative) est mise en place entre le pont de Sully et le pont Marie pour une programmation soutenue et éclectique pour toute la durée de Paris Plage du 21 juillet au 20 août 2005 ! Et bien sur c'est gratuit pour les spectateurs !

L'ouverture fût faite de belle manière lors d'une soirée regroupant notamment Tétard, The Film et As Dragon devant un parterre largement rempli !

Pour cette deuxième soirée, 2 groupes se produiront. Et même si leurs noms sont moins médiatisés que The Film et sa musique de pub, l'affiche a tenté et regroupé un public dense et attentif.

Avec un nom pas forcément des plus rock n' roll, l'illustre inconnu groupe La Guardia ouvre la soirée.

Sur scène, c'est un guitariste, un batteur, une bassiste/claviériste et un guitariste/claviériste/chanteur. Entre chanson française et pop anglaise, on reconnaît la voix entre mille…

Car c'est bien lui, là sur scène, devant nos yeux écarquillés. Celui qui reste, 15 ans plus tard, "Réservé aux clients de l'établissement". Car pour les autres, étranger à cet établissement indépendant pop français, le nom d'Emmanuel Tellier ne dira rien, pas plus que ceux de Chelsea ou de Melville, ses anciens groupes pourtant ô combien remarquables.

Donc La Guardia est son nouvau projet qui a sorti un album éponyme en février 2005.

A son arrivée sur scène, Emmanuel Tellier mime de recevoir un appel sur son portable … c'est Bertrand Delanoé s'excusant de ne pouvoir venir .. Qu'à cela ne tienne, Emmanuel le remercie quand même pour les jeux olym… Paris plage… Le ton est donné.

La Guardia égrainera une heure durant ses chansons pop douces amères ("Une fenêtre, une étoile" " qui peuvent devenir rock ("Je suis un arbre") entrecoupées de quelques petites blagues grâce à leur invité surprise, un "Vincent Delerm" mécanique … que vous découvrirez sans doute si vous avez la chance de les croiser sur scène.

La Guardia c'est de grandes qualités d'écriture tant au niveau des textes, en français comme en anglais, que des musiques aux compositions élégantes et efficaces.

Après La Guardia, place au rock d'outre Quiévrain avec un groupe qui est la dernière sensation belge, Mud Flow.

Il faut reconnaître que le rock belge depuis dEUS n'a pas fini de nous surprendre avec des groupes comme, notamment, Ghinzu ou Hollywood Porn Stars.

Avec leur air de ne pas être encore tout à fait sortis de l'adolescence (coupe de cheveux et veste militaire pour le chanteur, bracelet de cuir pour le bassiste) les Mud Flow balancent un rock brut raccommodé par des morceaux de rubans adhésifs.

Le chanteur arbore un t-shirt de REM, Shiny Happy People, et c'est bien choisi pour ce groupe qui semble prendre beaucoup de plaisir à jouer et qui, avec un répertoire sans doute ignoré du grand public, parvient à faire bouger les spectateurs.

Rien de révolutionnaire, ni punk, ni garage mais quelques bons moments tout de même, à découvrir sur disque sans doute …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

Crédits Photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau
- 7 juillet 2019 : Menu fraîcheur
- 30 juin 2019 : Il fait beau et chaud
- 23 juin 2019 : Un festival de festivals
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=