Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
La Guardia - Mud Flow  (Paris Plage)  22 juillet 2005

On peut penser ce que l'on veut de Paris Plage ainsi que des gros distributeurs de culture. N'en demeure pas moins que depuis l'année dernière la FNAC organise, à l'occasion de cette plage de carton pâte, le Festival Fnac Indétendances un mini festival ayant pour objectif de présenter des groupes issus de labels indépendants.

Concrètement, une scène (une vraie, bien sonorisée, bien éclairée et avec plein de place pour le public que l'on souhaite nombreux à découvrir et être sensibilisé à la musique alternative) est mise en place entre le pont de Sully et le pont Marie pour une programmation soutenue et éclectique pour toute la durée de Paris Plage du 21 juillet au 20 août 2005 ! Et bien sur c'est gratuit pour les spectateurs !

L'ouverture fût faite de belle manière lors d'une soirée regroupant notamment Tétard, The Film et As Dragon devant un parterre largement rempli !

Pour cette deuxième soirée, 2 groupes se produiront. Et même si leurs noms sont moins médiatisés que The Film et sa musique de pub, l'affiche a tenté et regroupé un public dense et attentif.

Avec un nom pas forcément des plus rock n' roll, l'illustre inconnu groupe La Guardia ouvre la soirée.

Sur scène, c'est un guitariste, un batteur, une bassiste/claviériste et un guitariste/claviériste/chanteur. Entre chanson française et pop anglaise, on reconnaît la voix entre mille…

Car c'est bien lui, là sur scène, devant nos yeux écarquillés. Celui qui reste, 15 ans plus tard, "Réservé aux clients de l'établissement". Car pour les autres, étranger à cet établissement indépendant pop français, le nom d'Emmanuel Tellier ne dira rien, pas plus que ceux de Chelsea ou de Melville, ses anciens groupes pourtant ô combien remarquables.

Donc La Guardia est son nouvau projet qui a sorti un album éponyme en février 2005.

A son arrivée sur scène, Emmanuel Tellier mime de recevoir un appel sur son portable … c'est Bertrand Delanoé s'excusant de ne pouvoir venir .. Qu'à cela ne tienne, Emmanuel le remercie quand même pour les jeux olym… Paris plage… Le ton est donné.

La Guardia égrainera une heure durant ses chansons pop douces amères ("Une fenêtre, une étoile" " qui peuvent devenir rock ("Je suis un arbre") entrecoupées de quelques petites blagues grâce à leur invité surprise, un "Vincent Delerm" mécanique … que vous découvrirez sans doute si vous avez la chance de les croiser sur scène.

La Guardia c'est de grandes qualités d'écriture tant au niveau des textes, en français comme en anglais, que des musiques aux compositions élégantes et efficaces.

Après La Guardia, place au rock d'outre Quiévrain avec un groupe qui est la dernière sensation belge, Mud Flow.

Il faut reconnaître que le rock belge depuis dEUS n'a pas fini de nous surprendre avec des groupes comme, notamment, Ghinzu ou Hollywood Porn Stars.

Avec leur air de ne pas être encore tout à fait sortis de l'adolescence (coupe de cheveux et veste militaire pour le chanteur, bracelet de cuir pour le bassiste) les Mud Flow balancent un rock brut raccommodé par des morceaux de rubans adhésifs.

Le chanteur arbore un t-shirt de REM, Shiny Happy People, et c'est bien choisi pour ce groupe qui semble prendre beaucoup de plaisir à jouer et qui, avec un répertoire sans doute ignoré du grand public, parvient à faire bouger les spectateurs.

Rien de révolutionnaire, ni punk, ni garage mais quelques bons moments tout de même, à découvrir sur disque sans doute …

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ryunosuke de Mud Flow
L'interview de Mud Flow (10 juillet 2008)

Crédits Photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)

David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
- 3 novembre 2019 : Ivan, Boris et elle
- 27 octobre 2019 : La révolution en marche
- 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=