Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Vieilles Charrues 2005 (vendredi)
Sheer K - Ba Cissoko - Jeanne Cherhal - Buena Vista Social Club - Jane Birkin - Deep Purple - Marchand vs Burger - New Order  (Carhaix (Finistère))  22 juillet 2005

Premiers pas sur le site du festival et première impression : c'est grand ! Tout est énorme : du nombre de bars, de restaurants de tous les styles jusqu'à la taille des espaces presse, fourmilière grouillant de tous les médias musicaux de France mais aussi habitée par de nombreuses cigales venues montrer leurs nouvelles lunettes signées ou leur bronzage de début juillet.

L'organisation est impeccable, tout est signalisé et il est franchement difficile de se perdre d'autant que la configuration du site est assez simple : deux grandes scènes face à face utilisées en alternance et une plus petite scène un peu plus loin pour les Jeunes Charrues en début de journée et la soirée belge "Botanique et Vieilles Charrues" en soirée.

Sheer-K a la lourde tâche d'entamer les festivités.

Mélange de trip-hop et de rock, ils parviennent sans grande difficulté à capturer l'attention des premiers festivaliers heureux de voir ainsi l'ouverture de l'édition 2005 du festival sous le soleil de Bretagne.

Sur la grande scène Glenmor c'est au tour de Ba Cissoko d'enflammer les milliers de festivaliers déjà sur place avec des rythmes africains tendant très fort vers le rock.

Les guinéens offrent un spectacle visuel et sonore des plus efficaces et insolites.

Idéal pour bien commencer la journée.

Retour sur la scène Kerouac pour l'arrivée de Jeanne Cherhal au piano.

La disposition du plateau est assez étrange et il est difficile de voir la petite Jeanne souriante autrement qu'en regardant la diffusion sur écran géant.

La Jeune Charrue d'il y a quelques années a bien grandi et conte désormais ses petites histoires à quelques dizaines de milliers de spectateurs attentifs qui peuvent enfin la voir correctement quand elle s'arme de sa basse et arrive sur le devant de la scène.

La foule grossit entre les deux principaux lieux de spectacles en oubliant quelque peu le plateau Xavier Graal tout proche de l'entrée et un peu retiré du lieu principal de festivités. Reload, troisième groupe de la journée dans le cadre des jeunes charrues, y propose un bon néo metal très attendu par les locaux.

Retour au calme avec le désormais célébrissime Buena Vista Social Club tout de blanc vêtu et à la tête duquel trône aujourd'hui Ibrahim Ferrer.

Avec une voix éraillée par les cigares, le septuagénaire fait voyager les spectateurs à l'heure de l'apéritif.

Un moment relaxant servi par un pianiste incroyable et une section cuivre étonnante entre autres musiciens.

En face, Jane Birkin est très attendue et arrive sur scène avec sa version d"'Elisa".

Il est un peu dommage que le concert reprenne encore une fois les classiques à la manière Arabesque sans grandes nouveautés.

Seule surprise, l'apparition d'Alain Chamfort pour un joli duo. Pour le reste un joli concert de la plus bretonne des anglaises mais auquel il manque peut être un peu de nouveauté. Toujours est-il qu'on peut tout pardonner à Jane, tout sourire, dans le vent au milieu de la scène Kerouac.

Pendant ce temps sur la scène Xavier Graal, étrangement désertée par les journalistes et une partie du public, les Hollywood Porn Stars proposent l'un des meilleurs concerts de la soirée.

Un rock énergique assez éloigné de ce qu'on connaît du rock belge habituel. Moins varié, plus brut, très rentre-dedans. Un excellent moyen de remuer pour ceux qui avaient une petite envie de pogo.

Dans la foule quelques sifflets s'élèvent de la part de fans impatients de voir Deep Purple fouler la scène Glenmor.

Deep Purple à Carhaix, reformation surprise et tête d'affiche de la journée. Les plus vieux amateurs de rock sont tous là, pas toujours pour la musique mais surtout pour les voir, pour dire qu'ils y étaient. Le groupe arrive enfin, juste après les dernières notes de Jane et le son y est.

Du gros son des années 70 qui s'épuise parfois dans des solos interminables ou des nappes de claviers kitschissimes. Comme d'habitude dans ce genre de concerts, on s'étonne, fascinés, de voir l'énergie des musiciens qui semblent encore avoir 20 ans mais, si l'on n'est pas fan de la première heure, il est parfois difficile d'accrocher à la musique qui a plus vieilli que les musiciens.

Retour une nouvelle fois sur la scène belge de la soirée avec An Pierlé pour un magnifique concert (décidément il ne fallait pas rater cette scène, au prix de quelques minutes de marche).

Comme à son habitude, assise sur son original trône, elle s'amuse, rit avec ses musiciens et distille une chanson très rock, très pêchue dans laquelle elle semble être parfaitement à l'aise.

Un grand concert où l'on ne peut pas s'ennuyer. Une artiste à ne pas manquer !

Rodolphe Burger est un veinard : invité permanent des vieilles charrues, il revient tous les ans avec de nouvelles idées.

Cette année il continue sa tournée des festivals pour son expérience en groupe avec Erik Marchand, chanteur de musique bretonne.

Un mélange de blues rock avec des touches d'électro et surtout le chant breton de Marchand évoquant à la fois l'orient et le terroir.

Tout le savoir faire de Burger au service de la musique et ça marche !

Sur la grande scène, New Order se fait attendre sur de la musique western de Morricone.

Pour leur première prestation sur un festival français, New Order démarre sur les chapeaux de roues avec un concert très rythmé et riche en guitare.

Peter Hook se balade de gauche à droite, arpente le plateau avec son habituelle basse au niveau des genoux et montre toute la puissance du groupe.

Un bonheur avec "Transmission", chef d'oeuvre de Joy Division, et un excellent concert.

Luke n'aimant apparemment toujours pas les sites web, il est temps de rentrer, en laissant Ghinzu affoler le public de la scène Xavier Graal, John Stargasm arborant pour l'occasion une petite moustache prévue pour plaire à Iggy Pop (dixit l'intéressé lors de la conférence de presse).

En résumé une journée en demi-teinte avec de bons concerts mais sans grandes surprises. Les retransmissions sur écran géant manquent un peu de pêche et de jeu avec le public et la petite scène Xavier Graal, là où d'excellents artistes se produisent, est un peu boudée.

A demain pour une soirée sacrément rock !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le samedi aux Vieilles Charrues

La chronique de l'album Charade de Jeanne Cherhal
Jeanne Cherhal en concert à La scène (4 mai 2004)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Jeanne Cherhal en concert au Trianon (30 novembre 2006)
Jeanne Cherhal en concert au Rive Gauche (5 décembre 2006)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (mercredi)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Jeanne Cherhal en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Jeanne Cherhal en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
La conférence de presse de Jeanne Cherhal (8 juillet 2005)
La chronique de l'album Fictions de Jane Birkin
Jane Birkin en concert à Festival du Bout du Monde 2004 (dimanche)
La chronique de l'album Rapture of the deep de Deep Purple
Marchand vs Burger en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
La chronique de l'album A new order rising de Washington
La chronique de l'album Live at Bestival 2012 de New Order
New Order en concert au Festival International de Benicàssim #18 (dimanche 15 juillet 2012)
New Order en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
New Order en concert à Casino de Paris (mercredi 4 novembre 2015)

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie )


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-07-14 :
Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet - We Hate You Please Die - Fantastic Negrito - Tamino - Balthazar - Talisco - Bernard Lavilliers - Lomepal - Suprême NTM - The Blaze - Etienne de Crécy
Tom Mascaro - The Daggys - M'art in the street
Festival Les Eurockéennes de Belfort #31 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet - Brutus - Interpol - The Hu - Suprême NTM - Fontaines D.C. - MNNQNS - Jambinaï & La Superfolia Armaada - Idles - Kompromat - Mass Hysteria - Angèle - Kate Tempest - Parkway Drive - Psychotic Monks
Cate Le Bon - Reward
Who's the Cuban - Circo Circo
Verdée - Verdée EP
Beautiful Badness - Walk on a mirror
Matmatah - You're here now what ?

• Edition du 2019-07-07 :
The Twin Souls - The Twin Souls EP
Patrick Langot - Praeludio
L'envoûtante - L'envoûtante
Olivier Libaux - Uncovered Queens of the Stone Age - The Lost EP
Quatuor Midi-Minuit - Carnet de voyage - Livre 1 - Beethoven-Cras
Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Jeudi 4 juillet - MNNQNS - Gringe - Thérapie Taxi - Angèle - John Butler Trio - Limp Bizkit - Gossip - Fatboy Slim
Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - No One is Innocent - Ultra Vomit - Dagoba - Gojira - Kiss - Cult of Luna - Slayer - Fu Manchu - Clutch - Sabaton - Creepshow - Batmobile - Skald - Nasty - Kverlertak - Pestilence - Bloodbath - Cannibal Corpse - Emperor - Sisters of Mercy - La Bal des Enra
Guero - Orgue EP
Du Blonde - Lung Bread For Daddy
 

• Archives :
Lloyd - Black Haze
Diamond Head - The coffin train
Alex Rossi - Tutto va bene
Calexico / Iron & Wine - Years to Burn
Jérôme Minière - Une Clairière
The Comet Is Coming - Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery
Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) Vendredi 14 juin - Tachi Mukai - Hamza - Delgrès - Franz Ferdinand - Die Antwoord - The Fat White Family
Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Samedi 15 juin - Pressyes - Muthoni Drummer Queen - Pond - Wallows - Yahyel - Nekfeu - Bagarre - Sebastian
Matthieu Malon - Le pas de côté
Marie-Claire Buzy - Cheval fou
Sarah Lenka - Women's Legacy
Monsieur - Different
Malakit - ... ni précieuse
Louise Thiolon - N'obéir qu'à la terre
Jean-Emmanuel Deluxe & Friends - Rouen Dreams
Thomas Howard Memorial - At the end of the yard
Les Talens Lyriques & Christophe Rousset - Antonio Salieri : Tarare
Torquemada - Génération guère sainte EP
Christophe Rousset - Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo
Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman - Ravel l'exotique
Boule - Appareil Volant Imitant l'Oiseau Naturel
Cat Loris - Hypersensible
The Leisure Society - Arrivals & Departures
Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes - Angèle - NTM - Ben Harper - Gossip - MNNQNS - We hate you please die - Fantastic Negrito - Tamino - Balthazar - Beach Youth - Clara Lucciani - IDLES - Rendez-vous - Jeanne Added
Drenge - Strange Creatures
Washington Dead Cats - Attack of the giant purple lobsters
Martin Kohlstedt - Ströme
Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Scarlxrd - Rendez Vous - The Como Mamas - Dégage - DTSQ - Zombie Chang - Christine and the Queens - Roméo Elvis - Channel Tres - Balming Tiger - Delgres - Die Antwoord - Franz Ferdinand - Fat White Family - The Fin - Yahyel - Wallows - Sebastian - Pressye
Marianne Feder - L'hiver des poètes
Malade[s] - Toute chose visible
- les derniers albums (5689)
- les derniers articles (124)
- les derniers concerts (2296)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1065)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=