Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Iggy and the Stooges - The Kills - Mickey 3D - Amadou et Mariam - Louis Bertignac - Devendra Banhart - Jamie Cullum  (Carhaix (Finistère))  23 juillet 2005

Deuxième journée de festival et un petit contre temps qui nous empêche de voir Laetitia Sheriff mais nous permet de découvrir Morlaix et ses maisons à colombage.

Arrivée sur le site sous une pluie toute bretonne, un gros crachin qui s'accentuera tout au long de la soirée avant de se calmer dans la nuit.

L'alerte de la veille sur New Order n'était pas vaine.

La scène Kerouac est alors assaillie par d'étranges poilus, le Devendra Banhart Band. Superbe concert de l'équipe avec leur folk oscillant entre les ancêtres Byrds et les regrettés La's avec de gros soupçons de Lou Reed et son VU dans la voix et les rythmes.

Un très grand moment de musique pendant lequel Devendra Banhart invitera même un festivalier à monter sur scène dans une sorte d'entracte surprenant.

Rendez vous ensuite sur la scène Glenmor pour le concert d'Amadou et Mariam.

Ceux qui les ont déjà vu n'attendent surement aucune surprise et il n'y en aura finalement pas. Le show est simple, efficace mais un peu répétitif. Chauffé par les "Est-que ça va ?" récurrents scandés par Amadou, le public remue sur les rythmes efficaces et les paroles simplistes du duo.

Un bon départ pour la journée mais on risque malheureusement de se lasser tant ils sont omniprésents dans les festivals.

Instant plus jazzy avec le très jeune et déjà virtuose Jamie Cullum au piano.

Impressionnant de talent, de vigueur et de fougue, il joue debout, assis, se démène et parvient à donner un côté percutant à ses ballades qui auraient pu sembler trop classiques.

Superbe musiciens et très bon moment.

La partie rock de la soirée commence avec Mickey 3D. Les stéphanois arrivent en terre conquise et font mouche.

Pour leur troisième passage aux Charrues ils sont enfin sur la grande scène, la scène des têtes d'affiche et cela semble les ravir.

Le concert est simple, juste, avec des morceaux de tous les albums, des relectures de "Respire" ou de "J'ai demandé à la lune" et les meilleurs titres de l'excellent dernier album.

Décidément ils deviennent vraiment le groupe de rock français incontournable.

Juste en face et quelques minutes plus tard, Louis Bertignac arbore le même sourire, la même joie d'apparaître dans ce festival et enchaîne les titres de ses albums avec quelques incontournables reprises de Téléphone.

Simple, charmant, Bertignac communique avec les spectateurs et semble ne plus avoir envie de quitter le plateau, rallongeant même la durée prévue de quelques minutes quitte à faire patienter l'énorme foule qui attend déjà en face.

La tête d'affiche de la soirée (et même du festival) arrive enfin sur scène devant les yeux ébahis des nombreux fans. On ne peut que se faire un plaisir d'attendre Iggy et son équipe de Stooges.

Ce roi du rock, débarque sur le devant de la scène et c'est un déluge de décibels sur la scène Glenmor.

Contrairement à Deep Purple la veille, Iggy Pop ne séduit pas que les fans de la première heure mais enflamme totalement l'immense foule totalement acquise à sa cause.

L'iguane court, saute, pose, se touche et balance avec ses Stooges un rock totalement brut d'une puissance fantastique.

La bête de scène n'a pas pris une ride et se permet même en milieu de concert d'inviter une quinzaine de festivaliers sur la scène.

Terrible !

Difficile de passer après un tel déluge et devant autant de monde. Difficile mais pas pour The Kills et leur rock presque aussi brut seulement dominé par deux voix, une guitare et une boite à rythmes.

Dans une ambiance sombre avec quelques flashs et peu de couleurs, les deux compères jouent leur jeu habituel mais on n'est pas prêt de se lasser des mimiques et du jeu de scène de VV et Hotel.

Il est temps de rentrer mais il est certain que les Sunday Drivers, programmés un peu tard, offriront aux festivaliers encore présents une dernière facette du rock, plus pop, mais tout aussi efficace.

En gros, une spectaculaire journée avec toutes les facettes du rock et une pluie un peu énervante mais qui donne le côté Woodstock boueux sans lequel un festival breton ne serait pas ce qu'il est.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le vendredi aux Vieilles Charrues

La chronique de l'album Post Pop Depression de Iggy Pop
Iggy Pop en concert au Zénith (8 juillet 2004)
Iggy Pop en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Iggy Pop en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Iggy Pop en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Iggy Pop en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - samedi 8 juillet
Iggy Pop en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
La chronique de l'album Keep on your mean side de The Kills
La chronique de l'album No wow de The Kills
La chronique de l'album Midnight Boom ! de The Kills
La chronique de l'album Blood Pressures de The Kills
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
The Kills en concert à La Cigale (7 juin 2003)
The Kills en concert au Festival Les Inrockuptibles 2003
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
The Kills en concert à La Cigale (3 juin 2005)
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
The Kills en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
The Kills en concert à la Salle des Fêtes de Ramonville (30 mai 2005)
The Kills en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008
The Kills en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
The Kills en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi) - 2ème
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du vendredi
The Kills en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
The Kills en concert au Festival Rock en Seine 2011 (vendredi 26 août 2011)
The Kills en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
The Kills en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
The Kills en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
La conférence de presse de The Kills (août 2004)
La chronique de l'album Tu vas pas mourir de rire de Mickey 3D
La chronique de l'album On aime on aide de Mickey 3D
Mickey 3D en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival Garorock 2006 (samedi)
Mickey 3D en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Mickey 3D en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Samedi)
Mickey 3D en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
Mickey 3D en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
La conférence de presse de Mickey 3D (28 avril 2006)
La chronique de l'album Welcome to Mali de Amadou et Mariam
Amadou et Mariam en concert au Festival Art Rock 2005 (Samedi)
Amadou et Mariam en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #24 (2012) - vendredi
Amadou et Mariam en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
La conférence de presse de Amadou et Mariam (21 avril 2005)
La chronique de l'album Live power trio de Louis Bertignac
Louis Bertignac en concert au Festival Les Francos Gourmandes #3 (édition 2014) - samedi 14 juin
La chronique de l'album Nino Rojo de Devendra Banhart
La chronique de l'album Cripple Crow de Devendra Banhart
La chronique de l'album Smokey Rolls Down Thunder Canyon de Devendra Banhart
La chronique de l'album Ape in Pink Marble de Devendra Banhart
Devendra Banhart en concert Place de la Bourse (28 septembre 2005)
Devendra Banhart en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Devendra Banhart en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet
La chronique de l'album George Benson - Jamie Cullum & Eric Cantona - Madeleine Peyroux - Angélique Kidjo - Bebel G de Jazz Loves Disney 2 - A Kind of Magic

Crédits photos : Fred (Plus de photos sur Taste of Indie )


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 24 mai 2020 : Culture pour tous !
- 17 mai 2020 : le joli mois de mai
- 10 mai 2020 : Sortez Masqués !
- 3 mai 2020 : Déconfi...ture
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=