Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brome
Grand Bois  (Sosei Records / Arbouse Recordings)  septembre 2017

62ème élément chimique de la croûte terrestre, le brome est peu abondant. Il peut être extrait de l’eau de mer, et est utilisé pour désinfecter l’eau des piscines, dans les lampes halogènes, comme traitement contre l’épilepsie… et contamine la planète.

Bon d’accord, en vrai c’est vachement plus complexe que ça, mais on s’en fiche un peu parce notre Brome à nous est un alchimiste musicien prompt à paver nos chemins de douceurs musicales.

Gaulois voyageur, Timothée Demoury est le talentueux octopus qui se cache derrière le sobriquet de Brome. Issu de la patrie nantaise, il passe par l’Allemagne et l’Afrique pour nous livrer Grand bois, sobre et magnifique.

Langoureux et intemporel, Brome parle d’odeurs et de saveurs. Il chante l’amour sous le prisme de la tendresse un peu nostalgique. Un peu solennel, carrément glamour "quand je t’ai embrassée, tu sentais la neige" ("Endors mes peurs").

Au son d’une basse entêtante et hypnotique, entre chanteur et conteur, Brome propose des arrangements tirés à quatre épingles : une pour les rythmes vaudous, une pour les cordes électriques, une pour les plages lancinantes et une pour la voix chamanique de Timothée Demoury.

L’ensemble est sombre et fascinant comme un tableau de Jérôme Bosch, entre la vie et la mort, la vie avant la mort et la mort après la vie, entre les deux et de chaque côté, fusionnels et antagonistes. Mystérieux et ensorcelant.

C’est presque tout seul que le bonhomme a créé ces morceaux, solitaire mais pas sauvage, il a invité des musiciens pour rehausser le pouvoir de séduction des mélopées, un peu comme le cognac dans la crème de marron, un exhausteur de goût pour les oreilles.

Entièrement chanté en français, les paroles invitent à accueillir l’inéluctable : la faucheuse et son impitoyable tranchant "Tu me diras ce que ça fait de mourir" ("Tu veux mourir"). Entre philosophie et sagesse, Brome emmène son public dans les affres de ses voyages intérieurs et ses déambulations sur des plages désertes.

"Des moments magiques il y en a, des grands moments qui rattrapent les autres, ici l’eau du fleuve on dirait du whisky, on y jette les cendres de ceux qui sont partis, et pour accompagner ce dernier au revoir, les arlequins trempent les rubans d’un mobile dans l’eau beige, puis on éclabousse ceux qui restent" ("Le brasier des parcelles").

 

En savoir plus :
Le site officiel de Brome
Le Bandcamp de Brome
Le Facebook de Brome


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes
- 13 mai 2018 : De la neige en été
- 6 mai 2018 : La Fête à la grenouille
- 29 avril 2018 : Les jours fériés, on fait rien !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=