Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le bruit des arbres qui tombent
Théâtre de la Bastille  (Paris)  septembre 2017

Spectacle conçu et mis en scène par Nathalie Béasse, avec Estelle Delcambre, Karim Fatihi, Erik Gerken et Clément Goupille.

Le titre suscite des réminiscences tchekhoviennes, avec le bruit d'une cognée abattant un arbre sur leque se clôt "La Cerisaie", et bernhardiennes, celle "Des arbres à abattre".

L'oeuvre de ces auteurs n'entrent pas dans la composition de sa courte partition textuelle qui emprunte notamment à l’Evangile, avec la généalogie de Joseph lui-même ancêtre de l'une des douze tribus d'Israel, Shakespeare, Marguerite Duras en passant par Shakespeare et Gertrude Stein la poétesse cubo-dadaiste de la fratrie des Stein.

Mais, pour le moins, entrent-elles en résonance dans "Le bruit des arbres qui tombent" avec lequel Nathalie Béasse poursuit une passionnante exploration de ce que le dramaturge isrélien Hanokh Levin qualifie de "tendre glaise humaine dont on façonne les grands idéaux",

Tout commence sur la musique de Gustave Mahler, celle gravée dans la mémoire des cinéphiles viscontiens comme indissolublement associée à "Mort à Venise", association non anodine, par une gigantesque bâche en polystyrène noir actionnée simplement au moyen de poulies par les officiants qui devient, entre autres et selon les références culturelles de chacun, voute céleste, rideau de scène, "outrenoir" de Pierre Soulages, mer bruissante de vagues, cerf-volant capricieux ou somptueux ballet de raie-manta.

Ce prologue annonce un spectacle plasticien et métaphorique réussi et maîtrisé ressortant à la performance qui se compose d'une succession de tableaux, que Nathalie Béasse qualifie de "morceaux de vie", autour du thème de la famille, et reposant essentiellement sur la dramaturgie des corps.

Des corps toujours en mouvement, de la marche à la danse matissienne, même s'ils sont parfois saisis en mode "arrêt sur image", ceux d'un quatuor qui appartiennent à la même famille entendue au sens large, de la fratrie au groupe d'élection, pour parler de l'homme, de l'homme-matière et de son rapport organique et matriciel avec la terre et les éléments, et de la vitalité, mais également de la chute et de la mort.

Comme dans son précédent opus de théâtre-danse "Roses", celui-ci s'appuie sur le caractère plastique de la parole mais surtout sur la spatialité corporelle et la plasticité psychique en relation avec les pulsions vitales avec, au jeu polysémique, Estelle Delcambre, Karim Fatihi, Erik Gerken et Clément Goupille, interprètes inspirés qui en soutiennent l'épuisant, et néanmoins roboratif, rythme instillé d'incursions amusantes, d'autres pus graves, comme la vie.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-09 :
35 ème édition du Festival Humour et Eau Salée - Du 1er au 7 août 2020
 

• Archives :
Une Reine en exil - Théâtre Le Verbe Fou
Requiem pour un louis d'or -  Théâtre Le verbe Fou
Ultra-Girl contre Schopenhauer - Théâtre 14
Une goutte d'eau dans un nuage - Théâtre 14
Etienne A. - Théâtre 14
L’Ordre du jour - Théâtre 14
Littoral - Théâtre de la Colline
Covid et Humour - Le confinement, manne thématique pour les humoristes -
Focus Théâtre -
Shortcom à gogo -
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6900)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=