Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Buridane
Barje Endurance  (Musique Sauvage / PIAS)  octobre 2017

Elle prit pour nom le paradoxe de l’âne, qui mourut de soif et de faim, faute de choisir par quoi commencer. Dilemme pas facile à assumer, dans la bêtise et l’indécision soulignés par le problème. Et pourtant, Buridane a su s’approprier la bizarrerie et la faire sienne, les genoux niqués et l’âme gonflée d’espoirs.

Après une première aventure au refrain faussement enjoué Badaboum, Buridane remet le couvert avec Barje Endurance. Epaulée du réalisateur de génie Cédric de la Chapelle, elle signe tout l’album de ses pattes pleines de doigts.

Du flow, du fluide et de la poésie, barje comme savent l’être les femmes fleurs, Buridane tronçonne les circonvolutions de l’âme entrainée dans les précipices. Et c’est à la fois espiègle et torturée qu’elle chante les états féminins, des spirales descendantes de la jalousie au joyeux bigoudi des mensonges par omission, entre grincements de dents et simulations.

S’il n’y avait que ça, l’album serait trop commun, trop primate, trop vulgaire. Parce que Buridane ne vante pas les chutes comme le feraient des artistes larmoyants qu’on fuit à toutes pattes. Elle butine les contreforts de la tristesse d’optimisme incessant, puisant la force dans une apparente fragilité.

Tout en douceur, l’album est rythmé aux grelots de dentelle et aux frôlements de cordes subrepticement murmurées au creux des reins. Des tournures électroniques frisent avec l’élégance d’un coiffé-décoiffé travaillé mèche après mèche, et un phrasé tantôt saccadé, cotoyant un slam nonchalant, tantôt fredonné de sa voix femme-enfant, mutine et solaire.

Brudiane est entre les deux et de chaque côté, des hauts et des bas ponctuent Barje Endurance de moments avec et de moments sans "Je suis faite de crevasses et d’éclaircies tellement puissantes" ("Le Phénix et la Cendre"). Buridane est faite d’erreur et de réussites "tu t’es trompée d’histoire / Tu t’es trompée de corps / et tu erres encore / comme se balade un mauvais sort / Et c’est toi qui répares / toi qui fais les raccords / toi qui rêves encore" ("Mauvais sort").

Touchante et pudique, Buridane met ses mots sur nos deuils "Je sais qu’il n’y a pas de justice, pas de raison, pas de mérite, pas de dernière volonté, pas de dernière soirée qui préviendrait qu’on se quitte" ("Bleu"). Et toujours, le regard tourné vers l’horizon, à savoir comment se relever : "J’ai creusé la distance, délaissé les scandales" ("A l’aube").

Un album coulé dans un béton aérien, ou comment faire de ses doutes une expérience, Buridane est une poupée unique armée d’un déneurolaser pourfendeur d’idées noires. Barje Endurance.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Buridane dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Pas fragile de Buridane
Buridane en concert au Fil (11 décembre 2008)
Buridane en concert au Fil (mercredi 17 octobre 2012)
Buridane en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - samedi 14 septembre
Buridane en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
Buridane en concert au Festival Paroles et Musiques #27 (édition 2018)
L'interview de Buridane (jeudi 28 juin 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Buridane
Le Facebook de Buridane


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-07-05 :
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange

• Edition du 2020-06-28 :
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
 

• Archives :
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
Cold War Kids - New Age Norms 1
The Nits - Knot
Ensemble Thélème & Quatuor XASAX - Mutations Les chimères de Clément Janequin
Les Marquises - La battue
Sarah Lancman - Parisienne
Charles-Baptiste - Le Love & le Seum
Gontard! - Le Sismographe / Noyé 45 tours
Olivier Perrot - C'est la vie
Camille Bénâtre - Après le soir
Roseland - To save what is left
Dätcha Mandala - Interview
Listen in Bed - Plus Rien (Mix #16)
Mcbaise - Raviolo EP
Fontiac - Oxurya EP
YN - Chants de force EP
Söng Söng - Polychrome sounds from the underground
Olivier Savaresse - Acapas
Dätcha Mandala - Hara
- les derniers albums (6106)
- les derniers articles (155)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=