Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Quai des brumes
Théâtre Essaion  (Paris)  octobre 2017

Comédie dramatique d'après les dialogues de Jacques Prévert du film éponyme de Marcel Carné, mise en scène de Philippe Nicaud, avec Idriss Hamida, Sara Viot, Fabrice Merlo, Pamphile Chambon, Sylvestre Bourdeau et Philippe Nicaud.

Près à quitter la France en bateau, Julien, déserteur, arrive au Havre. Il trouve refuge près des docks dans les bas-fonds. Mais de rencontre en rencontre, notamment celle de Nelly dont il tombera amoureux, il se retrouvera bientôt prisonnier d’un implacable engrenage.

C’est un beau défi qu’ont relevé Philippe Nicaud et la Compagnie Théâtrale Francophone : adapter le chef d’œuvre de Marcel Carné : "Le Quai des brumes" à la scène. La performance est d’autant plus réussie qu’il ne s’agit surtout pas d’imitation mais d’une transposition. Et quelle transposition !

Dans l’espace limité, la mise en scène de Philippe Nicaud utilise au mieux chaque centimètre de plateau pour multiplier les décors, enchaînant les scènes et les ambiances. Toute l’équipe monte et démonte avec précision les éléments de décors : paravents, caisse, tonneau… Pour recréer avec brio l’ambiance du Havre et celle des années 30.

Une ambiance poisseuse où se débattent des personnages au sombre destin, opposant l’amour à la fatalité, le tout magnifié par la poésie de Jacques Prévert. Et c’est avec sincérité que la parfaite distribution de ce spectacle parvient à emporter le spectateur, sans que celui-ci ait affaire le moins du monde à un  "copié-collé" du classique du cinéma français.

La présence d’un accordéoniste sur scène (Pamphile Chambon, parfait) qui accompagne avec sobriété et bienveillance les personnages de cette sombre histoire apporte du rythme et donne un air rétro à ce drame. Et l’on navigue d’émotion en émotion avec une belle intensité. Du très beau travail.

Tous les comédiens : Sylvestre Bourdeau (excellent dans les rôles aussi différents de Michel et de Lucien), Idriss Hamida (inquiétant Zabel), Philippe Nicaud (dans plusieurs petits rôles) donnent avec talent la réplique au couple Sarah Viot - Fabrice Merlo, incandescent et déchirant.

Un drame prenant, aussi noir que flamboyant, à l’omniprésente poésie.



 

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 28 juillet 2019 : La canicule recule

Retour cette semaine à un été "normal", pas trop chaud, un peu pluvieux, la plage et Paris désert et surtout un peu de temps pour se poser et découvrir notre sélection culturelle au frais, ou les doigts de pieds en éventail sur la plage. C'est parti.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Accident. Nous avons également enregistré une session live de Accident, autour de leur EP "Dernier Voyage"
"an elegy for" de Bobbie
"Code pin" de Angle Mort & Clignotant
Interview de Last Train au festival Terre du Son
Oktober Lieber en interview, mais également en live au festival Terre du Son
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
et toujours :
"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...

Au théâtre :

la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"HEY! Modern Art et Pop Culture #4" à la Halle Saint-Pierre
"Chicago Foyer d'Art brut" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma :

Oldies but Goodies avec : "Herbes flottantes" de Yasujir? Ozu" en version restaurée
la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Les violents de l'automne" de Philippe Georget
"Modus operandi : La secte du serpent" de Nathalie Cohen
"Rue des fantasques" de André Blanc
et toujours :
"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 septembre 2019 : Life in Vain
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
- 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=