Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Godspeed You! Black Emperor - Mette Rasmussen
Condition Publique  (Roubaix)  dimanche 22 octobre 2017

Godspeed You! Black Emperor – GYBE

GYBE est le fer, GYBE est le feu, forgé fondu, dégoulinant, rougeoyant à pleine gorge déployée, au rire d'acier acide tordu, métaux entortillés, s'étirant aux cieux. GYBE a la densité noire d'un trou sans fond, cosmique, universelle, comète surhumaine, revenue, silhouette, de toutes les idoles, les dieux faux, fous et morts ou ressuscités. GYBE, l'hyperbolique, est un monstre venu d'une cité engloutie, mystérieuse, d'or et de cendre, léviathan, mystique mortel, au sang froid, caillé de date longue. Et pourtant, derrière ses yeux noirs, fous fauves, vides, GYBE est une lueur – l'espoir ?

Si quelques visages ont changé, dans l'obscurité, si le violoncelle n'est jamais reparu, sur scène rien n'a vraiment changé. Dès la première seconde. Ce bourdonnement sourd, qui gonfle. Ces silhouettes noires, sur le fond noir d'une scène muette. On s'agite, sans que cela ne ressemble à des musiciens. Simulacres au fond de la caverne. GYBE n'a rien à dire. Et ne dit d'ailleurs rien. Puis une lumière, des images, répétitives, folles, emmêlées. Familières, depuis toutes ces années. Les projections évocatrices, images-langage pour parler mieux qu'avec les mots, sur ces torrents de sons évocateurs, pour hurler mieux qu'avec les mots. Comme une clameur, qui enfle puis crève. L'indignation. La colère. L'injustice. La guerre. L'oppression. Des images, à voir et à entendre ; mieux que des mots, mieux que des armes.

Retour à la Condition Publique. Quelques années après un premier retour, qui mettait fin à un hiatus de près de dix années, après une seconde date, à l'Aéronef. GYBE devient un habitué de la scène de la métropole lilloise. Le public se presse. Mais cette fois, GYBE n'a plus à jouer le come-back, n'a plus à convaincre de sa bonne foi, de son authenticité, de son identité. À l'heure où d'autres se perdent dans les facilités de la production facile, de l'auto-citation, de l'auto-plagiat, GYBE continue simplement d'écrire l'histoire de son acte deux. Les seuls déçus sont ceux qui s'attendaient, probablement, à plus de facilités. GYBE n'est pas planant, n'est pas Pink Floyd ; n'est pas Mogwai, pour s'apprêter à faire la tournée des Zénith ou à débarquer dans le karaoké de votre quartier.

Luciferian Towers, troisième opus post come-back, s'inscrit dans la droite lignée des deux précédents, Allelujah ! Don't Bend Ascend et Asunder, Sweet and Other Distress. Quelque chose de plus lourd, pachydermique, de plus abstrait, que les œuvres plus anciennes. Une poésie au napalm.

Sur scène, ce sont ces sonorités-là que le groupe a défendu, rangé des fragilités de ses origines, de toute tentative de joliesse et même de la tentation de l'harmonie. Seule exception à cette setlist des heures récentes, l'excellent "Sad Mafioso", fragment central du "Dead Metheny" du premier album, l'excellent f#a#?.

En première partie, la jeune saxophoniste norvégienne Mette Rasmussen aura livré une prestation courageuse d'exploration des possibilités sonores de son instrument. Mais l'expérimentation n'aura guère convaincu. Le public était là pour entendre de la musique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 'Allelujah ! Don't bend ! Ascend ! de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (11 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à Cabaret Sauvage (13 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert au Grand Mix (10 mai 2003)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012)
Godspeed You! Black Emperor en concert à La Condition Publique (samedi 3 novembre 2012) - 2ème
Godspeed You! Black Emperor en concert au Festival La Route du Rock #23 (vendredi 16 août 2013)
Godspeed You! Black Emperor en concert à L'Aéronef (jeudi 16 avril 2015 )

En savoir plus :
Le site officiel de Godspeed You! Black Emperor
Le Bandcamp de Godspeed You! Black Emperor
Le Soundcloud de Godspeed You! Black Emperor
Le Facebook de Godspeed You! Black Emperor
Godspeed You! Black Emperor sur le site de Constellation Records
Le Facebook de Constellation Records

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=