Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kyle Eastwood
In Transit  (Jazz Village / PIAS)  octobre 2017

Est-ce parce qu’il est le fils de que Kyle Eastwood aime tant caresser le présent tout en pensant à un passé glorieux mais quelque peu dépassé ? Parce qu’avec Kyle Eastwood, le jazz se conjugue au temps du Hard bop, des années 50-60. Pour cela, le contrebassiste sait s’entourer : Brandon Allen au saxo ténor, Quentin Collins à la trompette, Andrew McCormack au piano, Chris Higginbottom à la batterie et en invité : Stefano Di Battista aux saxophones.

Qu’il conjugue donc le hard bop de plutôt belle manière est indéniable et nier son savoir-faire musical, c’est joliment exécuté, serait une erreur. Cet In Transit devrait ravir tous les amateurs du genre, mais ce disque s’adresse-t-il vraiment aux amateurs de jazz ? Mais faut-il vouloir plaire au plus grand nombre pour cultiver une musique totalement ancrée dans son héritage (on rajoute quelques reprises : "We See" de Thelonious Monk, "Boogie Stop Shuffle" de Charles Mingus, "Blues in Hoss’ Flat" de Count Basie ou "Cinema paradiso" d’Ennio Morricone), immédiatement identifiable, que l’on qualifie trop souvent et par facilité d’intemporelle (alors que la musique jazz, de manière poïétique, ne cesse d’aller de l’avant) au risque de perdre toute singularité artistique ?

Joliment joué, c’est certain mais tout est bien trop lisse pour accrocher vraiment l’auditeur (même le pauvre Stefano Di Battista semble faire le service minimum. Que retenir vraiment de titres comme "Soulful Times", "Rush Hour", "Movin" ou "Jarreau" (la faiblesse de ces titres est d’autant plus flagrante qu’elle se confronte aux titres de Count Basie, Monk ou Mingus) ?

Kyle Eastwood et son quintet semble tomber dans une sorte de fétichisme passéiste (mal contemporain qui ronge également la pop et le rock) où le sens de la formule ou la formule même (dans la forme comme dans le fond, jusqu’aux timbres des instruments) s’impose comme une règle devenant lénifiante. Rappelons-nous alors ce qu’écrivait Adorno : "Sans doute les compositeurs authentiques des siècles précédents, jusqu’au seuil de la nouvelle musique, doivent-ils moins leur grandeur au fait qu’ils se seraient passés de formules toutes faites qu’à la manière dont ils ont su les faire oublier, ou leur insuffler un sens."

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Paris blue de Kyle Eastwood
La chronique de l'album Now de Kyle Eastwood
Kyle Eastwood en concert au New Morning (14 juin 2005)
Kyle Eastwood en concert au New Morning (23 novembre 2006)
L'interview de Kyle Eastwood (1er décembre 2006)
L'interview de Kyle Eastwood (mercredi 18 mai 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Kyle Eastwood
Le Soundcloud de Kyle Eastwood
Le Facebook de Kyle Eastwood


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Octave Noire - Monolithe
Mira Cétii - Cailloux & météores
Fontiac - The Wall single
Thorbjorn Risager & The Black Tornado - Come on In
The Inspector Cluzo - Brothers in Ideals
Mokado - Ghosts EP
Baptiste Dupré - Petites choses et vaste monde
The Jackson Pollock - Frustration - Le Fil
Sotomayor - Orígenes
Stone Temple Pilots - Perdida
Ásgeir - Bury the Moon
Sunflowers - Endless Voyage
Listen In Bed - M. I. A. (émission 10)

• Edition du 2020-02-09 :
Listen in Bed - Ooh Hah (Mix #10)
Loki Lonestar - Show no Mercy
Caesaria - I become a Beast
Jon Boutellier - On Both Sides of The Atlantic
Claudia Solal & Benoît Delbecq - Hopetown
Moonlight Benjamin - Simido
Jean-Philippe Collard - Granados Goyescas
Mira Cétii - Cailloux & météores
Kid Francescoli - Lovers
Cyril Adda - L'îlot
 

• Archives :
Feu Robertson - The Underground Secession
Bo - Everything Begins EP
Tito Candela - Paradais EP
Jean-Louis Bergère - Ce qui demeure
Rodrigue - A fuck toute - A love toute
André Minvielle & Papanosh - Prévert Parade
Superbravo - Sentinelle
Ensemble Gustave - Bretagne[S]
Hortense Cartier-Bresson - Brahms : Fantasien, 116, Intermezzi, 117 & Klavierstücke, OP. 118
En attendant Ana - Juillet
Listen in Bed - Whosampled.com, part 2 (Mix #9)
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
- les derniers albums (5921)
- les derniers articles (144)
- les derniers concerts (2322)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=