Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Avare
Théâtre 14  (Paris)  novembre 2017

Comédie de Molière, mise en scène de Frédérique Lazarini, avec Emmanuel Dechartre, Frédérique Lazarini, Denis Laustriat, Guillaume Bienvenu, Didier Lesour, Jean-Jacques Cordival, Michel Baladi, Katia Miran, Charlotte Durand Raucher et Cédric Colas.

L'intrigue de "L'Avare" de Molière repose sur une trame moliéresque récurrente, celle des amours contrariés, en l'occurrence par un barbon d'autant plus tyran domestique et père insensible qu'il est doublé d'un avare dévoré par la passion de l'argent et qu'il se pique de convoler avec une jeunesse.

Pour cet opus à large amplitude dramatique, de la comédie au drame, Frédérique Lazarini le met en scène non comme une intrigue urbaine de maison bourgeoise mais une burlesque comédie champêtre, avec la tendance farcesque induite par des personnages calqués sur les figures traditionnelles de la commedia dell'arte, dans un décor automnal de jardin de grand-mère créé par Philippe Le Roy avec terrasse rudimentaire encadrée de claustras.

Et c'est d'une trappe aménagée dans celle-ci, qui recèle la cachette de fameuse cassette, que le personnage-titre surgit tel un diable de sa boîte. Un Harpagon en tenue noire et visage méphistophélique avec barbichette qui signifie l'homme passé maître en duplicité, mais une duplicité qui va contaminer sa descendance en quête d'épanouissement personnel.

Frédérique Lazarini mise sur le grotesque , efficacement soutenu par des comédiens animés par l'esprit de troupe et le plaisir du jeu, et une approche organique des caractères avec des protagonistes soumis tant à leur passion qu'au principe de réalité.

Ce qui, nonobstant l'arrivée "miraculeuse" du fortuné père disparu campé majestueusement par Denis Laustriat, s'avère cohérent avec le dénouement, moins féérique que matérialiste dès lors que seul l'argent "retrouvé" permet le happy end de rigueur pour tout divertissement.

Emmanuel Dechartre compose un subtil Harpagon janséniste trompé par sa progéniture, Cléante (Cédric Colas) soucieux du paraître qui veut jouir du présent amoureux de Marianne (Katia Miran) jeune fille sans dot qui accepte un mariage de raison pour s'établir et Elise (Charlotte Durand Raucher) farouchement déterminée et activement secondée par son amant Valère (Guillaume Bienvenu) particulièrement roué qui s'est introduit dans la place.

Autour d'eux gravitent une féline entremetteuse multicartes (Frédérique Lazarini), une Dorine duègne et un commissaire aux allures de mafioso (Jean-Jacques Cordival), un jardinier madré (Didier Lesour), un cuisinier et cocher voué à la bastonnade (Michel Baladi) et un apiculteur sulfateur compulsif (Denis Laustriat) qui, parleur truculence, contribuent à un divertissement réussi.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=