Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un jour en octobre
Théâtre L'Atalante  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique de Georg Kaiser, mise en scène par Agathe Alexis, avec Hervé Van der Meulen, Ariane Heuzé, Bruno Boulzaguet, Benoit Dallongeville et Jaime Azulay.

Mal connu en France, Georg Kaiser est un prolifique dramaturge allemand dont les œuvres triomphèrent jusqu’à l’arrivée des nazis. Auteur expressionniste, ses pièces furent interdites et il connut l’exil dans la partie germanophone de la Suisse.

On aurait pu douter de l’intérêt de le rejouer aujourd’hui, mais la version d’"Un jour en octobre" proposée par Agathe Alexis convaincra dès ses premières scènes les plus réticents.

Il faut dire que c’est sur les chapeaux de roue, à un rythme haletant qui ne connaîtra pas de passages à vide, que les cinq comédiens rendent crédible et passionnante une histoire qui, à la lecture, pourrait sembler presque parodique.

L’intelligence de l’entreprise d’Agathe Alexis est de s’être refusée à un facile second degré pendant les scènes d’exposition. Qu’il y ait un abbé (Jaime Azulay) pour surveiller - et mal - une jeune héritière (Ariane Heuzé) et que son oncle à héritage (Hervé Van Der Meulen) cherche à confondre celui qui l’a déshonoré, que ce suborneur (Bruno Boulzaguet) clame son innocence alors qu’un garçon boucher (Benoît Dallongeville) vienne chercher son dû, tout cela, un bon siècle plus tard, pourrait donner matière à rire.

Mais, peu à peu, alors que le climat se fait plus onirique, quand Catherine la nièce décrit la "réalité" de sa liaison avec le bel officier accusé à tort, "Un jour en octobre" bascule en tragi-comédie qui ne fait plus rire du tout.

Théâtre d’un autre temps, dont Brecht vantait l’intérêt, la pièce de Georg Kaiser n’a pas vieilli dans sa forme et pas tant que ça dans son propos. Elle évite à la fois le mélo et le Grand Guignol et vaut bien mieux que bien des divertissements contemporains que personne, dans une centaine d’années, n’aura l’idée de réveiller de leurs cimetières numériques.

On soulignera la belle scénographie de Robin Chemin, qui a laissé l’avant-scène presque vide et créé en arrière de la scène, derrière des panneaux ouverts, une espèce de parcours en demi-cercle, propice aux jeux de lumière de Stéphane Deschamps, pour suggérer le contexte expressionniste et faire vivre les personnages hors champ.

Tout concourt à faire de cette oeuvre dynamique une réussite qui donnera envie d’en savoir plus sur un auteur dont on recense pas moins de 72 pièces.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-01-20 :
Samo, a Tribute to Basquiat - Théâtre de la Tempête

• Edition du 2019-01-13 :
Les Soliloques du pauvre - Théâtre Les Déchargeurs
Comme disait mon père/Ma mère ne disait rien - Théâtre Les Déchargeurs
Ervart ou les derniers jours de Frédérci Nietzsche - Théâtre du Rond-Point
Pavillon noir - Centquatre
Naufragé(s) - Théâtre du Rond-Point
Un coeur sauvage - Théâtre Le Funambule-Montmartre
King Lear Remix - Théâtre de Belleville
Portrait de Ludmilla en Nina Simone - Espace Cardin
Roi et Reine - Théâtre de Belleville
Paulina - Manufacture des Abbesses
Le Journal d'un fou - Théâtre Les Déchargeurs
Ma Chanson de Roland - Théâtre Les Déchargeurs

• Edition du 2019-01-06 :
Dieu, Darwin, Marcel et moi - Comédie Nation
Ex Utero - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
 

• Archives :
Mille et une nuits ou l'homme qui aimait les coquelicots - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Philippe Fertray - Pas d'souci ? - Théâtre de la Contrescarpe
Max Bird - L'Encyclo-Spectacle - L'Européen
La Roulotte espagnole - Théâtre de Nesle
Les Spectacles - Janvier 2019
Le Choix de Gabrielle - Studio Hébertot
Hiroshima mon amour - Théâtre de l'Atelier
Scaramouche Jones - Théâtre de Nesle
Parce que le le veux bien - Manufacture des Abbesses
Si loin, si proche - Maison des Métallos
Azor - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Giselle - Grande Halle de La Villette
Ma cuisine - Théâtre de Sartrouville
Métropole - Théâtre de la Reine Blanche
Le Bal des Philosophes - Bal Blomet
Chambre noire - Carreau du Temple *
Que je t'aime ! - Théâtre Le Lucernaire
Mais n'te promène donc pas toute nue ! - Comédie de Picardie
Histoires naturelles - Le Centquatre
Saison 1 - Théâtre de la Bastille
Le Veau d'Or - La Folie Théâtre
Quoi de neuf Dolto ? - La Folie Théâtre
Allers-Retours - Lavoir Moderne Parisien
Europa (Esperanza) - Lavoir Moderne Parisien
Le Double - Théâtre 14
J'admire l'aisance avec laquelle tu prends des décisions catastrophiques - Studio Hébertot
L'Enfer conjugal - Théâtre de la Huchette
Un Picasso - Studio Hébertot
F(r)iction - Centre National des Arts du Cirque
J'ai des doutes - Théâtre du Rond-Point
- les derniers (3)
- les derniers albums (3)
- les derniers articles (3)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6337)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=