Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un jour en octobre
Théâtre L'Atalante  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique de Georg Kaiser, mise en scène par Agathe Alexis, avec Hervé Van der Meulen, Ariane Heuzé, Bruno Boulzaguet, Benoit Dallongeville et Jaime Azulay.

Mal connu en France, Georg Kaiser est un prolifique dramaturge allemand dont les œuvres triomphèrent jusqu’à l’arrivée des nazis. Auteur expressionniste, ses pièces furent interdites et il connut l’exil dans la partie germanophone de la Suisse.

On aurait pu douter de l’intérêt de le rejouer aujourd’hui, mais la version d’"Un jour en octobre" proposée par Agathe Alexis convaincra dès ses premières scènes les plus réticents.

Il faut dire que c’est sur les chapeaux de roue, à un rythme haletant qui ne connaîtra pas de passages à vide, que les cinq comédiens rendent crédible et passionnante une histoire qui, à la lecture, pourrait sembler presque parodique.

L’intelligence de l’entreprise d’Agathe Alexis est de s’être refusée à un facile second degré pendant les scènes d’exposition. Qu’il y ait un abbé (Jaime Azulay) pour surveiller - et mal - une jeune héritière (Ariane Heuzé) et que son oncle à héritage (Hervé Van Der Meulen) cherche à confondre celui qui l’a déshonoré, que ce suborneur (Bruno Boulzaguet) clame son innocence alors qu’un garçon boucher (Benoît Dallongeville) vienne chercher son dû, tout cela, un bon siècle plus tard, pourrait donner matière à rire.

Mais, peu à peu, alors que le climat se fait plus onirique, quand Catherine la nièce décrit la "réalité" de sa liaison avec le bel officier accusé à tort, "Un jour en octobre" bascule en tragi-comédie qui ne fait plus rire du tout.

Théâtre d’un autre temps, dont Brecht vantait l’intérêt, la pièce de Georg Kaiser n’a pas vieilli dans sa forme et pas tant que ça dans son propos. Elle évite à la fois le mélo et le Grand Guignol et vaut bien mieux que bien des divertissements contemporains que personne, dans une centaine d’années, n’aura l’idée de réveiller de leurs cimetières numériques.

On soulignera la belle scénographie de Robin Chemin, qui a laissé l’avant-scène presque vide et créé en arrière de la scène, derrière des panneaux ouverts, une espèce de parcours en demi-cercle, propice aux jeux de lumière de Stéphane Deschamps, pour suggérer le contexte expressionniste et faire vivre les personnages hors champ.

Tout concourt à faire de cette oeuvre dynamique une réussite qui donnera envie d’en savoir plus sur un auteur dont on recense pas moins de 72 pièces.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2018-10-14 :
Oscar et la Dame rose - Comédie Bastille
La Nostalgie du futur - Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
Queen Mary - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Le Pouvoir - Théâtre de Ménilmontant
Le Banquet - Théâtre du Rond-Point
Laïka - Théâtre du Rond-Point
La Cantate à trois voix - Théâtre de l'Epée de Bois
Jean-François Dérec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif - Théâtre L'Archipel
Les spectacles - Octobre 2018

• Edition du 2018-10-07 :
Le Cirque des Mirages - Delusion Club - Bal Blomet
L'Eveil du Printemps - Théâtre de Belleville
King Arthur - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
L'Occupation - Théâtre de l'Oeuvre
Un petit mètre carré pour exister - Théâtre Les Déchargeurs
Tous les enfants veulent faire comme les grands - Théâtre Les Déchargeurs
Eh bien, dansez maintenant - Théâtre Mouffetard
La Machine de Turing - Théâtre Michel
Atelier - Théâtre de la Bastille
La Convivialité - Monfort Théâtre
Coup de foudre dans un wagon-bar - Théâtre Montmartre-Galabru
Happy Birthday Sam ! - Espace des Arts

• Edition du 2018-09-30 :
Le vieux juif blonde - Théâtre des Mathurins
Radieuse vermine - Théâtre du Petit Montparnasse
Juliette Drouet - Studio Hébertot
La Sonate à Kreutzer - Studio Hébertot
George Dandin ou Le Mari confondu - MC93
Le Jeu de l'Amour et du Hasard - Théâtre de l'Aquarium
 

• Archives :
Pasolini en forme de rose - Studio Hébertot
Misery - Théâtre Hébertot
Voyage au bout de la nuit - Théâtre de la Huchette
Cabaret Louise - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Les mots pour le dire - Théâtre L'Archipel
Le bateau pour Lipaïa - Comédie Italienne
Les Enivrés - Théâtre de la Tempête
Love Me Tender - Théâtre des Bouffes du Nord
Qui a peur de Virginia Woolf ? - Théâtre 14
Callisto et Arcas - Théâtre des Bouffes du Nord
Le Père - MC 93
Galilée, le Mécano - Théâtre de la Reine Blanche
4.48 Psychose - Théâtre La Croisée des Chemins
Solaris - Théâtre de Belleville
Dialogue aux Enfers - Théâtre de Poche-Montparnasse
Signé Dumas - Théâtre La Bruyère
1830 Sand Hugo Balzac : tout commence... - Théâtre Essaion
Infidèles - Théâtre de la Bastille
Le C.V. de Dieu - Théâtre La Pépinière
Vipère au poing - Théâtre Le Ranelagh
L'éternel premier - La Pépinière Théâtre
Ich bin Charlotte - Théâtre de Poche-Montparnasse
La Ménagerie de verre - Théâtre de Poche-Montparnasse
Toxique - Studio Hébertot
Le Roi Arthur - Théâtre de l'Epée de Bois
Quelque chose - Théâtre de Belleville
Irrésistible - A La Folie Théâtre
Louison - Théâtre Le Guichet-Montparnasse
Les Rostand - Théâtre Essaion
Rien d'humain - Théâtre Le Funambule-Montmartre
- les derniers (3)
- les derniers albums (3)
- les derniers articles (3)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6204)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=