Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ne préfère pas le sang à l'eau
Céline Lapertot  (Editions Viviane Hamy)  janvier 2018

Céline Lapertot s'est résolument inscrite en littérature avec "Et je prendrai tout ce qu'il y a à prendre" publié en 2014 aux Editions Viviane Hamy qui posait les fondamentaux d'une écriture engagée et ancrée dans le monde contemporain : la défense des grandes causes humanistes, la défense des victimes innocentes, le refus de la sauvagerie et de la barbarie et la nécessité de la résistance et l'écriture comme acte de résistance.

Après la maltraitance des enfants dans l'opus précité et celles des femmes considérées dans les conflits ethniques tant comme champ de bataille, armes de guerre et tribut ("Des femmes qui dansent sous les bombes"), Céline Lapertot aborde celle des migrants.

Et, de nouveau, une figure féminine compassionnelle constitue le personnage pivot de "Ne préfère pas le sang à l'eau" qui ressort à la fable dystopique.

En l'espèce une fillette appartenant à une tribu condamnée par la sécheresse et la pénurie d'eau à quitter son pays pour rallier la nouvelle Terre promise, le petit pays industrialisé de Cartimandua qui va tombé sous régime dictatorial qui dispose d'une grande réserve d'eau contenu dans la Grande Citerne érigée en idole par l'enfant.

Sa brève vie est rapportée par un adolescent écrivain à qui la mère a inculqué le goût des livres et enseigné un idéalisme radical - "on se doit de crever pour nos idées et notre amour" - qui milite dans une dissidence qui n'est pas activiste par la violence mais par la plume car "la liberté se construit un stylo à la main".

Le roman se déploie par entrelacement des récits de plusieurs protagonistes qui abordent une pluralité de thématiques dont la xénophobie et la dénonciation des discriminations et égoïsmes pour célébrer les vertus de l'altérité et du partage dans une langue

L'écriture à vocation compassionnelle de Célibe Lapertot s'épanouit dans une écriture qui puise dans les richesses tant lexique et syntaxique de la langue française pour forger une prose lyrique voie élégiaque mais sans affectation qui, au plaisir de la lecture, ajoute l'incitation à la réflexion pour que son exhortation à l'accent biblique soit exaucée.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=