Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seasonal Affective Disorder
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2018

Comédie dramatique de Lola Molina, mise en scène de Lélio Plotton, avec Anne-Lise Haimburger et Laurent Sauvage.

Quand une adolescente atteinte d'un "TPL" (trouble de la personnalité), rencontre un quadragénaire en crise de "TAS" (trouble affectif saisonnier), le happy end se sera pas au rendez-vous de leur romance notamment si celle-ci se déploie sous le signe d'une traque policière

En effet, Dolly la poupée qui écrit des poèmes, hybride borderline et même overline de la Lolita de Nabokov et d'Albertine Sarrazin de "L'Astragale", est impliquée dans une glauque histoire de meurtre. Vlad, le tatoueur baroudeur désenchanté au bout du rouleau tombe à pic et, surtout à genoux, devant cette gamine de 14 ans qui devient son soleil et son ange noir.

Telle est la situation avec laquelle Lola Molina décline les clichés de l'amour tragique, du road movie et de "la cavale rock et amoureuse, faite de bagnoles, de flingues et de nuits passées dehors" qui renvoient notamment aux mythes du cinéma étasunien de "Bonnie and Clyde" à "Sailor et Lula"

Composée de quelques rares scènes dialoguées et essentiellement de deux narrations parallèles, l'opus intitulé "Seasonal Affective Discorder" ressort à la pièce radiophonique, ce qui s'inscit dans le registre de la Compagnie Léla dédié à la création d'espaces d'écoutes collectives et d'installations sonores que l'auteure a co-fondé avec Lélio Plotton.

Celui-ci, qui a officié comme assistant réalisateur de fictions dramatiques pour Radio France, assure la mise en espace de ce qu'il qualifie de "hors-piste poétique, palpitant et amoureux" qui consiste en un petit écran carré sur lequel sont projetées, dans un habillage musical invasif, de dispensables images routières, de part et d'autre duquel deux intervenants officient de manière quasi-statique.

Il ne se passe rien de théâtral sur la scène entendue comme une space mental, et, le cas échéant, le spectateur peut fermer les yeux pour se concentrer sur l'écoute du texte, un texte littéraire nimbé de surréalisme, dispensé par deux "diseurs" de haut vol.

Aguerrie aux lectures radiophoniques, Anne-Lise Heimburger fascine par sa maîtrise de l'exercice même si sa voix de femme ne restitue pas une scansion juvénile.

En revanche, avec en sus l'âge du personnage, Laurent Sauvage s'avère tel qu'en lui-même, palpitant d'intériorité, avec sa diction sur une note unique à l'apparente nonchalance qui semble inventer le texte à mesure qu'il l'énonce.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=