Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alamo Race Track
Conférence de presse  (La Route du Rock 2005)  12 août 2005

Après la déferlante de la scène rock belge, allons-nous voir celle de la scène indé hollandaise ? Vient de sortir en France Birds at home, le premier album du quator batave d'Alamo Race Track qui bénéficie de critiques particulièrement élogieuses le qualifiant même de "merveille de rock atmosphérique et tranchant" (in Les Inrocks)

De gauche à droite, Léonoard Lucieer (guitare) Ralph Mulder (chant/guitare) et Guy Bours (batterie).

Existe-t-elle une scène pop-rock en Hollande et si oui, pourquoi les groupes ne viennent-ils pas en France ?

Léonoard Lucieer : Il y a 10 ans il y a eu un groupe qui a eu un petit succès aux Etats Unis Bettie Servaert qui avait été épris sous l'aile de BuffaloTom mais depuis, il n'y a pas de communauté musicale précise. Il y a The Nits un des groupes phare de la scène hollandaise. Depuis 5-6 ans, notamment à Amsterdam et un peu à Rotterdam, il y a une petite scène musicale plutôt underground qui est d'un grand esprit communautaire.

En l'absence de réelle scène nationale, quelles sont vos influences ?

Ralph Mulder : J'ai grandi dans l'ambiance du delta blues qu'écoutaient mes parents comme Robert Jonhson Led Beli et puis quand j'ai eu 16 ans une de mes amies m'a emmené chez ses parents et m'a fait écouter Elvis Presley qu'elle adorait. J'ai été complètement séduit par Elvis Presley, son charisme, son côté sexy, et j'ai demandé à ma mère de m'acheter une cassette d'Elvis que j'ai écoutée pendant des années. Ce n'est pas une de mes influences musicales mais j'ai grandi avec lui. J'ai beaucoup écouté de la musique indé américaine comme Sparklehorse, Television, Pavement…

Votre présence à la Route du Rock revêt-elle une signification particulière pour vous ?

Nous n'avions jamais entendu parler de ce festival et nous n'avons pas de pression particulière. Cependant nous sommes impressionnés par l'affiche.

Avez-vous une tournée de prévue en France ?

Nous commencerons en octobre une tournée en Europe, France, Suisse et Allemagne.

Vous sentez-vous investi d'une mission de tête de pont de la scène hollandaise ?

Léonoard Lucieer : Il y a beaucoup d'autres groupes hollandais qui méritent d'être connus mais je ne suis pas sûr que nous puissions beaucoup les aider. Nous avons eu la chance d'aller jouer au festival d'Austin au Texas et d'y être remarqués. C'est donc une question de chance.

Pourquoi le choix du nom Alamo Race Track ?

Léonoard Lucieer : J'ai toujours eu envie d'aller aux Etats Unis sans en avoir eu les moyens financiers. Donc je me contentais de regarder la carte du pays en essayant de localiser les endroits où j'irais quand j'aurais de l'argent. J'ai vu le nom d'Alamo et constaté qu'il y avait beaucoup de champs de course et de circuits, d'où une association d'idées.

Y a-t-il un sous entendu implicite dans le choix de ce nom dont les initiales de chaque mot forment le mot "art" comme ont glosé certains journalistes ?

Léonoard Lucieer : Non, pas du tout.

Les critiques françaises sur votre album sont plutôt élogieuses et relèvent notamment la qualité d'écriture. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cela ?

Ralph Murder : L'inspiration vient un peu de tout ce qui me passe par la tête. Quand j'étais jeune, j'ai passé beaucoup de temps à la campagne chez ma grand mère à écouter et observer les oiseaux. Il y a beaucoup de thèmes autour de l'opposition entre la ville et la campagne. Je prends souvent mon vélo pour aller me promener dans la campagne et écrire.

L'album a déjà 3 ans. Y a-t-il un nouvel album en préparation et jouerez-vous ce soir des titres inédits ?

Léonoard Lucieer : Nous jouerons 4-5 nouvelles chansons ce soir. Les morceaux sont prêts pour un nouvel album mais il n'est pas encore enregistré. Nous espérons le sortir en février 2006 toujours chez Fargo.

Certains critiques font des comparaisons avec notamment Radiohead qui est une référence. Partagez-vous cette analyse ?

Ralph Mulder : Pas vraiment. Cela m'a étonné. J'aime beaucoup Radiohead mais ce n'est pas une référence patente pour moi mais s'il m'a sans doute influencé car je les ai beaucoup écouté. J'espère pouvoir faire une musique plus personnelle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Black cat John Brown de Alamo Race Track
Alamo Race Track en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Alamo Race Track en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
Alamo Race Track en concert à La Maroquinerie (Soirée Fargo all stars) (27 février 2006)

En savoirplus :

Le site officiel d'Alamo Race Track

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=