Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feu Robertson
Tremblez tyrans  (Partycul System)  décembre 2017

Ça commence au loin, quelques cordes murmurent des notes, on tend l’oreille, ça se rapproche, quatre sons, quatre vibrations répondent au silence. Puis une voix, la voix de Feu Robertson annonce les invités, un silence, la voix s’élève, les cordes vibrent plus fort, elles oscillent et ondulent. Et ça s’arrête. Une urgence remonte l’échine, les cordes reprennent leur dialogue délicieux.

Tremblez tyrans, le troisième album de Feu Robertson, entourloupe les sens dès le premier morceau. Enregistré comme on respire, le précieux passe du blues au rock comme on valse sur un parquet glissant, naturellement et avec grande fluidité.

Composé de Charlemagne Ganashine (guitare, chant), Hallow Callow (guitare, banjo), Jean Phalempyn (basse, percussions) et The Golden Dalaï (clavier, piano), les quatre compères créent de la musique "hipnoise et freepy". En langage mortel, ils seraient une dérive des continents décomplexée en apesanteur dans de la mousse d’huile de monoï à la coconut bleue (et sans gluten très chère).

Envoûtant et frissonnant, l’album est un aller simple dans l’apaisante brume matinale, vous savez, celle qui semble être coincée entre deux conifères caduques et qu’on regarde comme un mouton capricieux échappé du troupeau. Feu Robertson en est, de ces moutons échappés du troupeau, il calque les genres les uns sur les autres pour créer une musique aérienne et sauvage. Il ne ressemble à personne et trace son chemin avec assurance. Et on le suit. De plein gré.

Stupéfiant parfaitement légal, à consommer sans modération (sur un parquet glissant c’est encore mieux), Tremblez tyrans est hypnotique et détaché de l’hymne dont il s’inspire : La Marseillaise. Chant de guerre suprême vantant les sillons sanguinolents et les marches conquérantes, Feu Robertson désacralise le mythe pour le transformer en un puissant élan superbe de grâce et de désintéressement.

De la mélancolie hallucinogène en huit titres, délicat et élégant, l’album incarne les déhanchements détendus d’un félin en vadrouille, persuadé que le monde est à ses pieds, prêt à se rouler sur le dos pour réclamer des gratouilles (ou des croquettes). Charmant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A Heartbeat Away From The Northeast de Feu Robertson
La chronique de l'album Simon Manoha - We Are Ocean’s Gay Flowers - Vitaphone - Trikorder 23 - The Beatnik Stellar de Cyclotron #3 - Ultima Triplex
La chronique de l'album The Underground Secession de Feu Robertson

En savoir plus :
Le site officiel de Feu Robertson
Le Bandcamp de Feu Robertson
Le Soundcloud de Feu Robertson
Le Facebook de Feu Robertson


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=