Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une histoire du féminisme de l'Antiquité grecque à nos jours
Séverine Auffret  (Editions de l'Observatoire)  février 2018

Séverine Auffret, agrégée de philosophie, éditrice de l’œuvre de la philosophie du 17ème siècle, a mené un séminaire d’étude féministe à l’université populaire de Caen et publié plusieurs essais féministes. Elle nous propose aujourd’hui, édité aux éditions de l’Observatoire, Une histoire du féminisme de l’Antiquité grecque à nos jours, avec une préface de Michel Onfray, le fondateur de cette université populaire caennaise.

Son livre est là pour nous rappeler que même si le féminisme s’est constitué en mouvement politique au 19ème siècle en Europe, il n’en demeure pas moins que des idées féministes, implicites ou explicites s’exprimaient déjà durant l’Antiquité, dans le monde entier, contredisant les mœurs et le discours misogyne dominants.

A partir de ce constat, Séverine Auffret va se poser de nombreuses questions. Pourquoi et comment ces idées féministes sont-elles apparues ? Font-elles vraiment Histoire dans un processus cumulatif ou sont-elles seulement des bouffées aléatoires sans synthèse ni somme ? Le féminisme politique, au final, en est-il l’aboutissement historique ?

Pour y répondre, Séverine Auffret va nous retracer l’évolution de ces idées féministes depuis leurs premières manifestations jusqu’à aujourd’hui au travers de personnages nombreux et variés, en nous transportant de l’Egypte ancienne jusqu’en Amérique précolombienne. Après une préface érudite de Michel Onfray, Séverine Auffret construit son ouvrage autour de portraits, de récits et d’analyses toujours érudites et passionnantes.

Quatre temps chronologiques sont utilisés dans son analyse. C’est d’abord dans les textes d’Euripide que se révèlent les premières idées féministes puis de Sappho, poétesse grecque de l’Antiquité à laquelle Séverine Auffret consacre quelques pages. A cela s’ajoutent des mythes grecs qui illustrent l’imaginaire grec commun sur la "femme". Les Amazones, par exemple, structurent la pensée grecque nous dit l’auteur tout en ayant des répercussions durables dans le développement ultérieur des idées féministes. La féminité chez Aristote et Platon est analysée, dans le monde romain aussi avant que l’auteure ne s’aventure dans les marges des polythéismes d’orient et dans les autres grandes civilisations d’Egypte, de Mésopotamie, vers l'hindouisme et le bouddhisme aussi. Le livre est extrêmement complet et précis concernant toutes ces cultures, intégrant même de nombreuses pages éclairées sur le vaudou issu de la culture yoruba du Bénin qui montre aussi des formes de féminisme.

La deuxième partie, toujours aussi érudite, couvre une deuxième période allant de la Renaissance européenne jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Evidemment, l’invention de l’imprimerie va bouleverser l’expression des idées féministes. C’est vraiment au cours de cette période que les femmes rentrent vraiment en écriture avec une conscience féministe explicite.

Le troisième temps est celui du féminisme historique qui va des révolutions antimonarchiques jusqu’à 1968. Les idées féministes se développent autour de la presse, des manifestes, des affiches, des manifestations de rue et de nombreux écrits. Les femmes jouent un rôle important dans la révolution, symbolisé par Charlotte Corday. L’utopisme ensuite s’approprie le féminisme, Zola crée ensuite une nouvelle figure de femme avec Nana et le bovarysme apparaît.

Le quatrième temps intervient après 1968, date historique pivot pour l’histoire du féminisme et des idées féministes. Vient ensuite le manifeste des 343, en 1971, qui réclame l’avortement libre. Le féminisme s’universalise et le lesbianisme se développe.

Vous l’avez donc compris, le dernier livre de Séverine Auffret est un livre dense et exigeant qui déroule une histoire du féminisme particulièrement intéressante autour de nombreux portraits, récits et analyses. Sans pour autant être passionné au départ par ce mouvement et ces idées, j’ai appris de nombreuses choses concernant le féminisme en lisant ce livre.

Belle lecture donc que cette histoire du féminisme, de l’Antiquité à nos jours.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Séverine Auffret


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !
- 8 juillet 2018 : On the road again
- 1er juillet 2018 : Pas de vacances pendant les vacances
- 24 juin 2018 : Voyage Voyage
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=