Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eden Teatro
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  mai 2018

Spectacle de cabaret-music hall de Rafaele Viviani, mise en scène en scène de Alfredo Arias, Mariano Rigillo, Gaia Aprea, Gennaro Di Biase, Mauro Gioia, Gianluca Musiu, Anna Teresa Rossini, Ivano Schiavi, Paolo Serra et Enzo Turrin accompagnés par les musiciens Pietro Bentivenga, Giuseppe Burgarella et Erasmo Petringa.

Le spectacle commence par le lamento du directeur de troupe constamment sur la brèche pour répondre à la demande de spectateurs avides de nouveautés et un manifeste pour la défense de la tradition populaire du théâtre vivant face à l'emprise du divertissement moderne lobotomisant.

Cet argumentaire visionnaire de l'impérialisme étatsunien et de la mondialisation culturelle, a été écrit en 1935 par l'acteur et dramaturge Raffaele Viviani, figure du théâtre réaliste italien du début du 20ème siècle dans la lignée de laquelle s'inscrira son cadet et compatriote également napolitain Eduardo De Filippo.

Dans sa partition "Eden Teatro", une de ses pièces emblématiques datant de 1919 et inscrite dans la tradition napolitaine de la cosa buffa, Raffaele Viviani retrace un spectacle populaire de cabaret avec ses numéros chantés improbables hybridé avec une mise en abyme en présentant l'envers du décor.

Ainsi décrit-il , sous le signe de la satire et de la caricature mais non exemptes de tendresse, les rivalités dérisoires d'une galerie de personnages savoureux, inspirés du "macchiettista" napolitain, au verbe haut et fleuri, artistes à la petite semaine et chanteuses de bastringue qui se prennent pour des stars.

Cette immersion dans l'univers du music-hall du début du 20ème siècle se déroule à l'aune du genre du cabaret avec un pêle-mêle de scènes théâtralisées, d'interventions d'acteur-chansonnier, ancêtre du stand-up, et de numéros chantés.

Ainsi, dans un décor suranné de coulisses de théâtre conçu par Chloé Obolensky et en présence du public bourgeois venu s'encanailler (Enzo Turrin et Anna Teresa Rossini), se produisent tant les valeurs "sûres", de la ringarde tête d'affiche vieillissante (Mariano Rigillo) à l'étoile franco-italienne-napolitaine (Paolo Serra) en passant par une délicieuse effeuilleuse exotique aux éventails qui ne s'effeuille pas (Gaia Aprea), un vrai chanteur (Mauro Guioa) et d'hilarantes débutantes (Gennaro Di Biase, Gianluca Musiu et Ivano Schiavi).

Sous la houlette de Alfredo Arias qui mise sur le tragi-comique et le burlesque de l'oeuvre originale sans importer ses codes débridés de mise en scène, à peine la scène "papale" peut-elle évoquer son opus "Elle", et accompagnée des musiciens Pietro Bentivenga (accordéon), Giuseppe Burgarella (piano) et Erasmo Petringa (violon), la troupe du prestigieux et ancestral Teatro Stabile de Naples livre de drôlissimes et émérites compositions.

Alors, "in avanti tutti" pour un mémorable voyage dans le temps !

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=