Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Louise Weber dite La Goulue
Théâtre Essaion  (Paris)  juin 2018

Biopic théâtro-musical conçu Delphine Gustau interprété par Delphine Grandsart accompagnée par Matthieu Michard à l’accordéon dans une mise en scène de Delphine Grandsart et Delphine Gustau.

A la Belle Epoque, Montmartre, de la Butte à Pigalle, constituait le lieu de tous les plaisirs plébéiens où,par ailleurs, venaient s'encanailler princes et bourgeois et de nombreuses figures de femmes artistes de caf'conc sont passées à la postérité telle Louise Weber dite La Goulue, la Reine du Moulin Rouge immortalisée notamment par Toulouse-Lautrec.

Delphine Gustau a entrepris de narrer le destin singulier de cette fille du peuple, blanchisseuse et modèle pour les peintres du Bateau Lavoir, qui, après son apogée en danseuse de cancan, sombre dans l'oubli en se reconvertissant dompteuse se produisant dans les fêtes foraines puis, chiffonnière aux puces de Saint-Ouen, dans la misère.

Et elle a choisi de dérouler ce biopic sous forme d'une rétrospective à rebours, de la déchéance de la vieillesse mais toujours avec la "picole" pour le clore par le portrait de la fillette délurée qui aimait jouer de ses gambettes au bal public de l'Élysée Montmartre.

Entre les deux se confrontent "la légende et la viande" d'une femme de tempérament libertaire qui assume ses danses "culottées" et sa cuisse légère et qui, si elle sait bien marchander ses charmes auprès des "messieurs", les hommes de sa vie ne lui font guère de cadeaux.

L'opus se déroule en tableaux narratifs ponctués de quelques chansons naturalistes puisées dans le répertoire d'Aristide Bruand ("A Saint-Ouen") et Yvette Guilbert ("Quand on vous aime comme ça") ou originales, telle "Moi j’suis pas trop heureuse", écrites par Delphine Gustau et mises en musique par l'accordéoniste Matthieu Michard qui assure l'accompagnement sur scène.

Sous les belles lumières de Jacques Rouveyrollis, il est porté par Delphine Grandsart qui négocie bien les différents registres, de l'émotion mélodramatique à la paillardise.

Si elle n'a pas le physique de La Goulue décrite par Octave Mirbeau comme "une assez belle grosse fille, épaisse, colorée", elle en incarne cependant parfaitement, avec abattage, gouaille et une roborative grivoiserie "la brutalité radieuse" soulignée par celui-ci.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville

• Edition du 2020-02-09 :
Macbeth - Théâtre Essaion
Faire semblant d'être normaux - Théâtre Les Déchargeurs
Un amour de jeunesse - Théâtre de la Renaissance
Eva Rami ! T'es Toi ! - Théâtre de la Huchette
Supervision - Théâtre 14
Félix Radu - Les mots s'improsent - Théâtre des Mathurins
Viel chante Barbara - Théâtre Essaion
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe

• Edition du 2020-02-02 :
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
 

• Archives :
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
Mon Isménie - Théâtre de Poche-Montparnasse
Norma Djinn - Théâtre Montmarte-Galabru
La Paix dans le monde - Manufacture des Abbesses
Le K - Théâtre Rive-Gauche
La Sextape de Darwin - Théâtre La Bruyèret
Elephant Man - Théâtre Le Lucernaire
An Iliad - Théâtre du Rond-Point
Una costilla sobre la mesa - Padre/Madre - Théâtre de la Colline
Une histoire d'amour - La Scala
L'Opposition - Mitterrand vs Rocard - Théâtre de l'Atelier
hélas - Théâtre de la Tempête
Les Feux de l'Amour et du Hasard - Le Grand Point Virgule
Les Passagers de l'aube - Théâtre 13/Jardin
Phèdre - Théâtre des Abbesses
Les Michel's - Théâtre Essaion
Du ciel tombaient des animaux - Théâtre du Rond-Point
Pièce en plastique - Théâtre de Belleville
Ruy Blas, grotesque et sublime - Théâtre Esaion
Chien et Chat - Manufacture des Abbesses
LES SPECTACLES - Janvier 2020
L'Epaule de Dieu - Théâtre L'Atalante
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6836)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=