Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  juin 2018

Pièces courtes de Georges Feydeau mises en scène par Raymond Acquaviva, avec avec en alternance Maxime Béhague, Aurélie Frère, Marion Jadot, Jérémie Laure, Mathias Marty, Aurore Medjeber, Quentin Morant, Florent Mousset, Juliette Storaï et Michaël Zito.

Le comédien, metteur en scène et pédagogue Raymond Acquaviva met en scène un diptyque feydeauien qu'il a malicieusement sous-titré "Hommes au bord de la crise de nerfs" car le point commun de ces opus de format court tient à une des thématiques de prédilection du vaudevilliste.

Celle de la scène de de ménage que Georges Feydeau décline a l'envi comme fer de lance du pandémonium conjugal en levant le voile sur l'intimité petite-bourgeoise de la Belle Epoque.

Raymond Acquaviva met en scène ces deux opus en miroir avec de jeunes comédiens formés à son école judicieusement distribués qui opèrent en alternance et s'avèrent tous épatants.

La première, "Feu la mère de Madame", épingle l'acidité rance du couple dans une veine courtelinesque avec le retour de bamboche au petit matin d'un mari à l'inertie indolente (Jérémie Laure) servant de prétexte à l'épouse "bobonne" en chemise de pilou (Aurélie Frère) courroucée pour vitupérer tous azimuts. Montée dans son "jus", elle accuse son âge par un jeu volontairement naturaliste.

La seconde, "Mais n'te promène donc pas toute nue !", dans laquelle le mari fulmine contre la manie de sa femme de se promener en petite tenue, a été écrite dans la foulée de "On purge bébé". Nonobstant la substitution d'argument comique, la grivoiserie du suçon thérapeutique remplaçant la trivialité intestinale, elle présente une similitude de situation et de personnage féminin qui allie déconcertante ingénuité et ténacité chicaneuse.

Raymond Acquaviva a opté pour la contemporanéisation et les codes de jeu de la comédie de boulevard qui privilégie les effets comiques. Juliette Storaï campe parfaitement la bonne sotte, tout comme Michaël Zito le journaliste précieux et Quentin Morant l'élu de province mal dégrossi.

Et l'affaire est rondement menée par Jérémie Laure qui manie en expert l'humour loufoque et l'incontestable nature de Aurore Medjeber qui révèle un abattage comique digne des grandes dames du théâtre de boulevard.

Divertissement assuré.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-23 :
Transmission - Théâtre Hébertot
Les Amants de Varsovie - Théâtre du Gymnase
Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas très bien ! - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Labiche Repetita - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Play Loud - Théâtre La Flèche
Cabaret Décadent - Revue Electrique n°25+45 - Cirque Electrique
Satsang ! - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Isabelle Vitari - Bien entourée - Palais des Glaces
Le Tour du théâtre en 80 minutes - Théâtre de Poche Montparnasse

• Edition du 2020-02-16 :
Les Faucheuses - Comédie Nation
Le petit résistant illustré - Théâtre Essaion
La Collection - Théâtre L'Etoile du Nord
Mon Olympe - Théâtre de Belleville
Hedda - Théâtre de Belleville
Correspondance avec la Mouette - Théâtre Les Déchargeurs
Roi du silence - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les forêts de Sibérie - Théâtre Poche-Montparnasse
Ciel mon Paris ! - Théâtre Poche-Montparnasse
Ni couronne ni plaque - Théâtre de Belleville
Aime-moi - Théâtre de Belleville
 

• Archives :
Félix Radu - Les mots s'improsent - Théâtre des Mathurins
Viel chante Barbara - Théâtre Essaion
Mots d'Elles... - Théâtre Essaion
LES SPECTACLES - Février 2020
A la recherche du temps perdu - Théâtre de la Contrescarpe
Huis Clos - Théâtre de l'Epée de Bois
Mamma, sono tanto felice... - Lavoir Moderne Parisien
Uncanny Valley - Centre Culturel Suisse
Slpendeur - Théâtre 71
Rien plus rien au monde - Théâtre de la Contrescarpe
C'est bizarre l'écriture - Théâtre Les Déchargeurs
Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ? - Théâtre du Petit Montparnasse
François Rabelais - Théâtre Essaion
Aimez moi - Théâtre Les Déchargeurs
Les Bains macabres - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Mudith Monroevitz - La Nouvelle Seine
Choses vues - Théâtre de Poche-Montparnasse
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - Théâtre du Petit Montparnasse
Olivia Moore - Egoïste - La Nouvelle Seine
La Lune en plein jour - Théâtre de la Huchette
Le Paradoxe sur le comédien - Théâtre La Croisée des Chemins - Belleville
Le hasard merveilleux - Théâtre de la Contrescarpe
Trop de jaune - Studio Hébertot
Attention Les Apaches ! - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Blønd and Blõnd and Blônd - Hømåj à la chønson française - Café de la Danse
Vive la Vie - Théâtre Gaité Montparnasse
Deux euros vingt - Théâtre Rive Gauche
Un Tramway nommé Désir - Théâtre La Scène Parisienne
Oh Maman ! - Théâtre La Scène Parisienne
Le Fantôme d'Aziyadé - Théâtre Le Lucernaire
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6845)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=