Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Table rase
Manufacture des Abbesses  (Paris)  juin 2018

Comédie dramatique d'après le film Festen de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, mise en scène de Joël Coté, avec Céline Charroy, Emilie Delrieux, Jean-Pierre Dutruge, Frédéric Gheung, Olivier Labarre, Colette Lavollée, Abdel Fath Moussahim, Siegrid Notari, Mario Pellerin, Olivier Quentel et Janine Reguart.

Helge va fêter ses soixante ans, occasion de réunir toute la famille Klingefeld-Hansen. Sauf que cette année, si Christian, son jumeau sera là, Linda, elle, ne sera pas là car elle s'est suicidée...

"Table rase" reprend le scénario de "Festen" écrit par Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, adapté au théâtre par Bo Hr Hansen.

L'année dernière, Cyril Teste avait déjà monté cette adaptation au Théâtre de l'Odéon en conservant le titre du film. En le changeant, Joël Coté et la Compagnie Bob & Aglaé ont finalement réussi à couper franchement le cordon ombilical avec une œuvre très marqué par le puritanisme protestant, ce que ne faisait pas vraiment Cyril Teste.

Comme le film de Thomas Vinterberg a été largement vu et discuté, que même ceux qui ne l'ont pas vu en connaissent soit l'argument soit l'ambiance "repas de famille-règlement de comptes", la version qui est ici proposée est finalement plus "légère", va plus vite et atteint franchement le cœur de son sujet.

Ce n'est plus seulement le père, ogre pédophile, qui est central, mais plutôt toute la famille avec ceux qui savaient ou faisaient semblant de ne pas savoir, tous étant pris dans une ronde infernale qui peut, même par moments, connaître ses arrêts sur image et des moments "joyeux".

Rythmé, utilisant au mieux les possibilités d'une petite scène pour que la dizaine de personnages puissent s'y mouvoir sans peine, la mise en scène de Joël Coté dissèque la famille Klingefeld-Hansen dans tout ce qu'elle a de banal. Si la situation est "extraordinaire", cela ne donne pas pour autant plus de relief aux différents protagonistes.

Surtout que, à l'instar du film de Vinterberg qui s'inscrivait dans le "Dogme" initié par Lars Van Trier, toute psychologie est refusée pour expliquer les comportements. On s'en tient à la situation et à ce qui en découle inexorablement. On tâtonne, on agit par réflexe ou par impulsion, pas à l'issue d'une analyse poussée des tenants et des aboutissants.

Une des différences avec l'oeuvre danoise tient aussi que personne ne surjoue. Pas question pour Christian, qui révèle les viols que son père a commis sur lui et sa sœur, d'être sur le registre de la provocation.

Pareillement, une fois ses perversions enfin admises, le climat n'en est pas pour autant malsain ni chargé d'équivoque. Le titre est à cet égard parfaitement clair : on va faire "table rase", extirper à la racine le mal et repartir sur un autre pied.

Le plus jeune des fils reprochera à son père d'avoir, au-delà de ses crimes, tué une famille. Pêché d'autant plus grave que tous les acteurs sont à l'unisson et donnent véritablement la sensation de former un groupe familial.

On félicitera collectivement Céline Charroy, Emilie Delrieux, Jean-Pierre Dutruge, Frédéric Gheung, Olivier Labarre, Colette Lavollée, Abdel Fath Moussahim, Siegrid Notari, Mario Pellerin, Olivier Quentel et Janine Reguart pour avoir rendu crédible l'irrésistible chute de cette famille en pleine confusion entre les faux-semblants et les vrais sentiments.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-03-22 :
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
 

• Archives :
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
Je ne vous aime pas - Théâtre Les Déchargeurs
Un espoir - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
V.I.T.R.I.O.L. - Théâtre de la Tempête
L'Eveil du printemps - Théâtre L'Etoile du Nord
Anne-Marie la beauté - Théâtre de la Colline
Toute nue - Variation Feydeau Noren - Théâtre Paris-Villette
Kadoc - Théâtre du Rond-Point
Mon dîner avec Winston - Théâtre du Rond-Point
L'Ombre - Théâtre du Gymnase
Melle Julie # Meurtre d'âme - Théâtre de la Girandole
Concours européen de la chanson philosophique - MC93
Chagrin d'école - Théâtre de Paris
Transit - Le 13ème Art
Panama Papers Show - Lavoir Moderne Parisien
L'Eveil du printemps - Théâtre de la Tempête
Les Derniers jours - Théâtre du Rond-Point
Danny and the Deep Blue Sea - Théâtre Essaion
Pélleas et Mélisande - Ateliers Berthier
Les SPECTACLES - Mars 2020
Inch'Allah chez les bourgeois - Théâtre d'Edgar
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6887)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=