Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Samedi 7 juillet
The Baked Beans - Dätcha Mandala - Nothing But Thieves - Eddy De Pretto - Julien Clerc - Black Rebel Motorcycle Club - Nekfeu - Simple Minds - The Offspring - Carpenter Brut - Soulwax  (Hérouville St-Clair, Normandie)  du 6 au 9 juillet 2018

Le samedi à Beauregard commence fort et rock. Ce sont d'abord les rouennais de The Baked Beans qui, sur la grande scène, envoient leur punk'n'roll, régressif et joyeux, à la face du public. En shorts et chemises improbables, leur rock est carré et fait bien bouger les premiers festivaliers, même si ceux-ci cherchent l'ombre par ce samedi ensoleillé. Il y a des Dogs et des Bad Brain (le groupe du Havre, pas les punks hardcore reggae américains). Bon sang normand ne saurait mentir.

Ensuite, sur la seconde scène, avec le soleil dans le dos, au contraire le public se rapproche de la scène pour profiter de l'ombre et du psyché blues heavy 70's des bordelais de Dätcha Mandala. C'est de la musique poilue et crasseuse, à l'image des trois musiciens. Il ne leur manque que le gourou, sinon on les envoyait suivre les Stones à Katmandou. Pour le coup, ils sont en plein revival, mais méchamment efficaces.

Puis les anglais de Nothing But Thieves se déchaînent sur la scène Beauregard. Ils suivent à l'oreillette les buts de l'équipe d'Angleterre qui jouent leur quart de finale au même moment, et tiennent informés le public des buts de leur équipe. Plus que Muse, comme on l'entend parfois, c'est plus du côté de Black Sabbath qu'il faut chercher les connexions musicales. Une prestation qui avait une énergie de tous les diables.

Comment passer après à Eddy De Pretto ? Finalement assez facilement d'un point de vue musical.

Par contre, il était plus que difficile d'accéder au site tellement la foule était dense.

Accompagné d'un batteur, et non plus uniquement de son iPod, il apparaît à l'aise et enchaîne des chansons qui sont finalement devenus des tubes.

Il s'adresse souvent au public, créé une vraie relation.

C'est finalement la popularité d'Eddy de Pretto qui étonne, plus que son concert mené avec professionnalisme.

Au moment où Julien Clerc va entrer en scène, la Radio 666, partenaire du festival, organise un apéro. On avait un peu l'impression de manger des cacahuètes en écoutant Radio Nostalgie.

En traversant le site, j'ai néanmoins remarqué que Julien Clerc faisait danser le public dans un esprit bon enfant.

Black Rebel Motorcycle Club était le groupe que j'avais envie de voir en cette journée de samedi. Mon attente n'a pas été déçue puisque le trio a donné un concert de rock blues bien tendu et bien sombre.

La rythmique est métronomique. L'influence des Jesus & The Mary Chain est évidente. La setlist s'articule essentiellement autour de titres de Wrong Creatures, leur dernier album en date.

Le perfecto par 25°C, ça tient chaud, mais pas question d'abandonner le costume de scène. Pourtant peu connus pour leur côté loquace, Robert Turner raconte néanmoins qu'il est heureux de jouer sur la même scène que Simple Minds et que la dernière fois qu'il les a vus, il était gamin.

En fin de concert, il laisse tomber son micro en crash barrière et descend chanter en laissant un des membres du public tenir son micro pendant qu'il continue de jouer de sa basse. Leur plaisir à l'issue du concert est évident.

Ensuite, c'est Nektruc... Feu machin... Quoiqu'il en soit, quitte à être feu-quelque-chose, il peut mourir.

Cette parodie de rappeur qui, sur scène, use des trucs les plus éculés ne nous manquera pas.

Le prix du feelgood concert de la soirée revient à Simple Minds. Une bonne partie des titres a beau être extrait de leur recommandable dernier album, le public suit.

On a quand même une palanquée de tubes de "Mandela Day" à "Sanctify Yourself", sans oublier "Someone Somewhere In Summertime", "Alive & Kicking" et bien entendu "Don't You (Forget About Me)".

Jim Kerr s'est pris un coup de vieux, mais la voix et l'énergie sont là. Il laisse sa claviériste puis sa choriste en cours de concert interpréter chacune un morceau pour reposer sa voix.

Mais il est là, fait le show, se balade d'un bout l'autre de la scène comme s'il s'adressait à chacun des membres du public... oui, même toi, la fan du 25ème rang à gauche de la scène.

D'ailleurs, c'est toi qu'il désigne du doigt. Il chante pour toi. Simple Minds, dont on n'attendait plus rien il y a 10 ou 15 ans, sont back in the game.

Pendant que j'écris ça, les Soldats Louis du punk rock californiens, enchaînent les tubes comme d'autres enfilent des perles. Disons que je me suis sacrifié pour pouvoir écrire quelques lignes.

Je me dirige vers la seconde scène pour Carpenter Brut. Sur disque, cela me fait penser à un type qui essaierait de faire du Pat Benatar uniquement avec des samples. Mais je dois revoir mon jugement puisque les trois membres du groupe cherchent aussi à combiner Europe et la musique de K2000. Je ne suis guère convaincu.

Enfin Soulwax entre en scène. Leur digitalisme devient tribal par l'apport de trois batteries. Vétus de pantalons noirs et de chemise blanches, leurs roadies portent des blouses de laborantins. Extraordinairement efficaces, ils clôturent de belle manière cette soirée pour le moins éclectique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Samedi
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016)
Festival de Beauregard en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
La chronique de l'album Rokh de Dätcha Mandala
Eddy De Pretto en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - dimanche 8 juillet
Eddy De Pretto en concert au Festival Rockomotives #26 (édition 2018) - Vendredi
Julien Clerc en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
La chronique de l'album Stop EP de Black rebel motorcycle club
La chronique de l'album Take Them On, On Your Own de Black rebel motorcycle club
La chronique de l'album Howl de Black Rebel Motorcycle Club
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Black Rebel Motorcycle Club en concert à l'Elysée Montmartre (23 novembre 2003)
Black Rebel Motorcycle Club en concert à l'Elysée Montmartre (2 novembre 2005)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Black Rebel Motorcycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2013 (samedi 24 août 2013)
L'interview de Black Rebel Motorcycle Club (juillet 2005)
Nekfeu en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Nekfeu en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - vendredi 26 août
Nekfeu en concert à Music Festival Reims La Magnifique Society #3 (édition 2019) - Samedi 15 juin
La chronique de l'album Walk Between Worlds de Simple Minds
Simple Minds en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Simple Minds en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
The Offspring en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
The Offspring en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août
La chronique de l'album Part Of The Weekend Never Dies de Radio Soulwax
La chronique de l'album Essential de Soulwax
Soulwax en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Soulwax en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
Soulwax en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2018 - Jeudi 19

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Beauregard
Le Facebook du Festival Beauregard

Crédits photos : Laurent Coudol


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-01-26 :
Listen in Bed - Il Est Où Le Bonheur (émission 9)
Blankass - C'est quoi ton nom ?
Alexandre Tharaud - Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano Concertos
Naclia - La légende de Naclia
Pierre Génisson, BBC Concert Orchestra & Keith Lockhart - Swing, a Benny Goodman Story
Theo Hakola - Water is wet
Le Noiseur - Musique de chambre
Cyril Mokaiesh - Paris-Beyrouth
Mr Bosseigne - Theo Lawrence - Le Fil
No One is Innocent - Interview
Tristen - Les identités remarquables

• Edition du 2020-01-19 :
Listen in Bed - Vinyle, Suite No 2 (émission 8)
Bombay Bicycle Club - Everything Else Has Gone Wrong
Burkingyouth - Fire EP
Andriamad - Jaimalé EP
Abel Orion - Late Night Music EP
Okidoki - When Oki meets Doki EP
Ensemble Consonance - François Bazola - Dolci Affeti
Emmanuel Tugny - Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)
GRIO - GRand Impérial Orchestra - Music Is Our Mistress
Nova Twins - Who are the girls ?
 

• Archives :
Larme Blanche - Demain est mort
Pierre Vassiliu - En Voyages
Livingstone - Turn Bizarre
David Bressat - True Colors
Lina Tur Bonet & Dani Espasa - Bach, Händel : an Imaginary Meeting
Babx - André Minvielle - Thomas de Pourquery - Nougaro
Tiger & the Homertons - Shadow in the dark EP
Petosaure - Le Musc EP
Kvelertak - Splid
Tiste Cool - Caïpiranha
Listen in Bed - My Favourite Things (Mix #8)
Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandler - Le rêve et la terre : Debussy - Ginastera
Dirty Bootz - Broken Toy
Nitaï Hershkovits - Lemon the moon
Gottfried von der Goltz - Telemann : Frankfurt Sonatas
Ensemble Gilles Binchois - Voix du Ciel
Listen in Bed - Emily The One (Mix #7)
Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz - Mozart: Youth Symphonies
David Giguère - Constance
François Chaplin, Marcela Roggeri - Années Folles, Crazy Paris !
Chris LeHache - Né !
Super Parquet - Super Parquet
Gemma - EP
Rod Barthet - Ascendant Johnny Cash
Vanessa Benelli Mosell - Maurice Ravel : Concerto in G
Geoffroy Couteau - Brahms : Intégrale de l'oeuvre pour piano seul
John Nelson, Orchestre Philharmonique de Strasbourg - Berlioz La Damnation de Faust
MC Pampille - Sur le banc de touche
Pikku - 5, 3, 2, 1
Camille Bénâtre - Après le Soir
- les derniers albums (5891)
- les derniers articles (141)
- les derniers concerts (2321)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1085)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=