Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Penseur
Théâtre Essaion  (Paris)  septembre 2018

Monologue dramatique écrit et interprété par Jean-Baptiste Seckler.

Doublement artiste, comédien et sculpteur, ce qui s'avère atypque, Jean-Baptiste Seckler consacre un spectacle à un de ses homologues, et non des moindres, s'agissant de celui érigé en "Dieu le père" de la statuaire moderne.

En effet, dans le cadre de la centenaire de la disparition d’Auguste Rodin célébré en 2017, il a conçu un seul en scène qui sort doublement des sentiers battus.

D'une part, avec une incarnation vériste rendue crédible par ses propres talents de dessinateur et de sculpteur qui lui permettent notamment de réaliser à main levée l'esquisse du portrait de Victor Hugo.

D'autre part, en évitant le biopic théâtral, et son corollaire, l'anecdotisme, même si sont ponctuellement évoquées les figures féminines de sa compagne Rose Beuret et de son amante Camille Claudel respectivement qualifiées "cadeau de Dieu" et "divinité malfaisante lui ayant apporté une part de Ciel", et son corollaire, l'anecdotisme et la mauvaise réception de ses oeuvers.

Puisant dans les écrits et la correspondance de Rodin et la recension d'entretiens, Jean-Baptiste Seckler a élaboré une partition focalisée, en quelques oeuvres et thèmes, sur l'essence de l'art, le génie créateur et le mystère de la création artistique ainsi que la réflexion sur la beauté, la sculpture comme art du mouvement et de la vie et la captation de la vérité intérieure.

De plus, elle éclaire sur les références tutélaires de Rodin, les maîtres de la Renaissance italienne auquel il emprunte l'esthétique de l'inachevé, le fameux "non finito", ainsi que sur ses influences littéraires contemporaines telle celle de Charles Baudelaire.

Emprunté à celui d'une des oeuvres emblématiques de Rodin, son titre, "Le Penseur" rend compte d'un parti-pris aussi judicieux qu'avisé soutenant un exercice d'admiration doublé d'un souci didactique qui, de surcroît, avec une belle gestion des silences, évite l'écueil du bavardage.

Dans une scénographie usant du dispositif classique de l'atelier d'artiste cependant originalement dynamisé par les remarquables inserts vidéos réalisés par Merlin Pardo, incarnant le puissant Rodin au visage d'aïeul d'hispter et à la fureur créatrice, Jean-Baptiste Seckler dispense une belle, inspirée et maîtrisée performance qui éclaire la conception rodinienne de l'art considéré comme "la plus sublime mission de l’homme, puisque c’est l’exercice de la pensée qui cherche à comprendre le monde et à le faire comprendre".

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
- 11 août 2019 : Sur la Route du Rock
- 4 août 2019 : De festival en festivals
- 28 juillet 2019 : La canicule recule
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=